Toronto tisse des liens avec le Manitoba

Partagez
Tweetez
Envoyez

Au lendemain du lancement de saison culturelle de l’Alliance française de Toronto, son nouveau directeur, Thierry Lasserre, accueillait le public au vernissage de Farandole, la nouvelle exposition manitobaine à Toronto jusqu’au 14 novembre au Textile Museum of Canada.

Farandole: Perspectives sur la culture métisse de l’Ouest canadien est mise en circulation par l’Alliance française du Manitoba et co-présentée par l’Alliance française de Toronto.

L’installation de Colette Balcaen a donné le ton à l’exposition. L’idée d’une oeuvre construite autour du concept de la danse traditionnelle française qu’est la farandole lui trottait dans la tête depuis quelques années.

«Le Festival du Voyageur de Winnipeg inclut chaque année une longue farandole à laquelle participe tout le monde», nous explique-t-elle. L’artiste y voit une excellente métaphore pour la collaboration, le sentiment d’appartenance et l’inspiration.

Le visiteur entre donc dans une vaste pièce entièrement habillée de longs voiles créant un parcours sinueux. En un coup d’oeil, on distingue à la fois les silhouettes de Manitobains, dessinées ou brodées à même la toile fine, et celle des autres visiteurs de l’autre côté du voile.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Difficile de ne pas s’y sentir voyeur. En y regardant de plus près, on découvre que la majorité des silhouettes (près d’une centaine) ne sont pas dessinées d’un simple contour, mais plutôt d’une longue phrase.

Chacune des phrases reprend le témoignage d’un Manitobain différent racontant, tantôt en français, tantôt en anglais, une histoire rattachée à un objet qui lui est cher. Entre les jolis souvenirs, il se trouve des récits plus dramatiques de racisme vécu par les Métis…

De fil en aiguille

Autre référence à la culture métisse, l’exposition dans la salle voisine de vêtements d’inspiration métisse, dans les tissus et les broderies, mais de confection haute couture. Il s’agit des créations du brodeur et styliste français Pascal Jaouen, lequel a utilisé les services d’un duo mère-fille de brodeuses manitobaines Jennine Krauchi et Jenny Meyer pour exécuter le travail exquis de broderie.

En excellent complément aux histoires qui nous sont contées par la Farandole, on termine la visite de cet étage avec Telling Stories, une belle sélection de la collection permanente du musée de tissus de diverses époques et divers pays dépeignant une histoire ou croquant un moment de la vie quotidienne (cherchez la victime ensanglantée d’un accident à côté de l’ambulance).

À ne pas manquer: la visite de la superbe exposition de tissus brodés du Guatemala qui sera en montre au troisième niveau du Musée du textile jusqu’au 12 janvier 2014, la salle interactive Fibrespace, parfaite pour les petits touche-à-tout, et la boutique du musée, comprenant une vaste sélection de livres et jeux pour enfants en rapport avec les textiles.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Fibre francophone

Le petit musée tente comme il peut d’offrir l’information en français. Soulignons d’ailleurs, Shauna McCabe, la directrice du Musée, s’exprime parfaitement en français.

Cependant, les courts textes accompagnant les pièces de l’exposition Farandole ainsi que celles de Telling Stories ne sont malheureusement pas traduits. Par contre, la grande exposition Ancestry and Artistry: Maya textiles from Guatemala est bilingue.

La version française de leur site textilemuseum.ca est fort intéressante. Sous la section «La collection», vous trouverez un lien pour les collections en ligne.

On peut y naviguer par type, région, matériaux, techniques et période et ils ne lésinent pas sur les détails.

À titre d’exemple, sous «techniques», on peut naviguer par appliqué, étire, brodé, frangé, peint, enrobé, perle, teint, floqué, broderie de miroir et imprimé.

Renseignements

Musée du textile: www.textilemuseum.ca
416-599-5321
55 Centre Avenue (au sud de Dundas et à l’est de University, derrière City Hall).
Le musée est à deux minutes de marche de la station de métro St. Patrick.
Le musée est ouvert 7 jours par semaine de 11h à 17h et jusqu’à 20h le mercredi.
Farandole est en montre jusqu’au 14 novembre.
Tarifs: 15$ par personne, 6$/étudiants, 10$/aînés, 30$/famille de 5, gratuit pour les enfants de moins de 5 ans. Payez ce que vous pouvez le mercredi de 17h à 20h.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur