TOqueTrad, les airs québécois du bon vieux temps à Toronto


11 décembre 2012 à 11h47

La musique traditionnelle québécoise fait des émules jusqu’à Toronto, où un groupe d’amis se donne rendez-vous tous les troisième dimanches de chaque mois pour jouer, chanter voire danser au son des violons et autres guitares. Rob Rohr et Donna MacLeod sont à l’origine du projet TOqueTrad, pour Toronto-Québec-Traditionnel.

Donna MacLeod a commencé à jouer de la flûte à l’université. Elle dansait alors pour un groupe de musique traditionnelle et s’est dit «J’adore cette musique, je devrais apprendre à en jouer.»

Regarder pour apprendre

Pour apprendre, il n’y a pas 36 solutions, il faut jouer. «Les mots et notes écrites ne capturent pas complètement la musique. Il faut donc regarder et copier les autres musiciens», souligne Donna MacLeod, une francophone de Sault-Sainte-Marie. «C’est un peu la technique ‘écoute et joue’. Tu veux créer une osmose», ajoute Rob Rohr, un des violoneux de la bande.

Dans une salle du Tranzac, tous les troisième dimanches de chaque mois, elle retrouve ses amis violoneux et gratteux de cordes pour une «conversation musicale». «Je commence à dire quelque chose avec mon instrument et quelqu’un d’autre va se mettre à jouer», explique-t-elle, lors d’une rencontre avec Rob Rohr, son mari, et L’Express.

Parti avec des amis, grâce au bouche-à-oreille, le groupe ToqueTrad possède un blogue où sont référencées les dates de rencontres et diverses informations utiles aux passionnés de musique traditionnelle telles que les concerts de leurs groupes préférés. Cette communauté particulière, composée d’amateurs adeptes de musique traditionnelle, de professionnels de passage, de musique avertis, mais évoluant d’habitude dans un autre registre, se serre les coudes et organise des concerts dans des maisons, des ateliers pour toujours améliorer son jeu.

Des fans un peu partout

«Si un groupe est de passage à Toronto, on essaie d’organiser un concert. Ça leur fait un peu d’argent. En échange, ils nous donnent un atelier», indique Rob Rohr.

Rob et Donna se sont d’ailleurs rencontrés lors d’un camp de violoneux au Québec. Rob habitait à l’époque au Vermont et jouait déjà de la musique traditionnelle québécoise, qu’il préfère aux rythmes très «carrés» de la musique anglophone.

«Quebecois music goes just the way it goes», résume-t-il en frappant la table en rythme, pour traduire sa pensée! Sa passion a commencé avec les chansons irlandaises, écossaises, mais aussi des Appalaches. «Quand on est arrivé en Ontario avec Donna, on s’est dit qu’il fallait faire une rencontre de musique traditionnelle.»

Leur passion les amène souvent au Québec, lors d’atelier, de camp, de concert, ou encore de rencontres avec d’autres groupes de musique traditionnelle, mais aussi dans les Maritimes et dans l’est du continent. C’est ainsi qu’ils côtoient d’autres fervents «pratiquants» de musique traditionnelle et peuvent faire grossir leur groupe du dimanche.

Jusque 20 personnes ont pris place dans la salle du Tranzac pour jouer les airs ancestraux du Québec.

Si vous souhaitez les joindre pour jouer, chanter ou danser, ils seront au Tranzac, 292 Brunswick avenue (Bloor et Spadina) dimanche 16 décembre à partir de midi. Vous pouvez également vous rendre sur leur blogue TOqueTrad pour découvrir leurs morceaux préférés et vous entraîner!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Sur la route de la diaspora francophone nord-américaine

Musée de l'Amérique francophone
La petite mais riche exposition PARTIR au Musée de l'Amérique francophone à Québec
En lire plus...

20 juillet 2018 à 12h00

D’un océan à l’autre en Citroën 1923

Christian Darrosé
Parti de Vancouver, Christian Darrosé est en route pour Terre-Neuve
En lire plus...

20 juillet 2018 à 10h00

Une étoile avalée par un trou noir

trou noir avale étoile
À 150 millions d’années-lumière de la Terre
En lire plus...

Des animaux nuisibles, mais intelligents

écureuil
Rats, écureuils et corbeaux apprennent au contact des humains
En lire plus...

Effet placébo : ça marche même en dormant !

médecine
Moins de douleur, d’anxiété et de troubles du sommeil après l'application d'une fausse crème anti-douleur
En lire plus...

19 juillet 2018 à 12h30

Utilise-t-on trop de pesticides ?

environnement
Il importe de mieux contrôler les organismes nuisibles, mais il n’est peut-être pas nécessaire d’épandre à tous les coups
En lire plus...

19 juillet 2018 à 7h00

Les langues officielles ont leur ministère

Mélanie Joly s'occupera aussi de la Francophonie et du Tourisme
En lire plus...

18 juillet 2018 à 17h37

Défi démographique «alarmant» pour les Franco-Ontariens

Commissariar aux services en français de l'Ontario
François Boileau se projette dans l’avenir
En lire plus...

18 juillet 2018 à 15h00

Des portraits d’écrivains qui juxtaposent le réel et le surréaliste

Face à face
Face à face avec Mathieu Laca à la galerie Thompson Landry
En lire plus...

18 juillet 2018 à 12h00

Les araignées utilisent l’électricité de l’air pour voler

Ça intriguait déjà le jeune Darwin
En lire plus...

18 juillet 2018 à 7h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur