TOqueTrad, les airs québécois du bon vieux temps à Toronto

Le groupe TOqueTrad joue de la musique traditionnelle québécoise les troisièmes dimanches de chaque mois au club Tranzac.

11 décembre 2012 à 11h47

La musique traditionnelle québécoise fait des émules jusqu’à Toronto, où un groupe d’amis se donne rendez-vous tous les troisième dimanches de chaque mois pour jouer, chanter voire danser au son des violons et autres guitares. Rob Rohr et Donna MacLeod sont à l’origine du projet TOqueTrad, pour Toronto-Québec-Traditionnel.

Donna MacLeod a commencé à jouer de la flûte à l’université. Elle dansait alors pour un groupe de musique traditionnelle et s’est dit «J’adore cette musique, je devrais apprendre à en jouer.»

Regarder pour apprendre

Pour apprendre, il n’y a pas 36 solutions, il faut jouer. «Les mots et notes écrites ne capturent pas complètement la musique. Il faut donc regarder et copier les autres musiciens», souligne Donna MacLeod, une francophone de Sault-Sainte-Marie. «C’est un peu la technique ‘écoute et joue’. Tu veux créer une osmose», ajoute Rob Rohr, un des violoneux de la bande.

Dans une salle du Tranzac, tous les troisième dimanches de chaque mois, elle retrouve ses amis violoneux et gratteux de cordes pour une «conversation musicale». «Je commence à dire quelque chose avec mon instrument et quelqu’un d’autre va se mettre à jouer», explique-t-elle, lors d’une rencontre avec Rob Rohr, son mari, et L’Express.

Parti avec des amis, grâce au bouche-à-oreille, le groupe ToqueTrad possède un blogue où sont référencées les dates de rencontres et diverses informations utiles aux passionnés de musique traditionnelle telles que les concerts de leurs groupes préférés. Cette communauté particulière, composée d’amateurs adeptes de musique traditionnelle, de professionnels de passage, de musique avertis, mais évoluant d’habitude dans un autre registre, se serre les coudes et organise des concerts dans des maisons, des ateliers pour toujours améliorer son jeu.

Des fans un peu partout

«Si un groupe est de passage à Toronto, on essaie d’organiser un concert. Ça leur fait un peu d’argent. En échange, ils nous donnent un atelier», indique Rob Rohr.

Rob et Donna se sont d’ailleurs rencontrés lors d’un camp de violoneux au Québec. Rob habitait à l’époque au Vermont et jouait déjà de la musique traditionnelle québécoise, qu’il préfère aux rythmes très «carrés» de la musique anglophone.

«Quebecois music goes just the way it goes», résume-t-il en frappant la table en rythme, pour traduire sa pensée! Sa passion a commencé avec les chansons irlandaises, écossaises, mais aussi des Appalaches. «Quand on est arrivé en Ontario avec Donna, on s’est dit qu’il fallait faire une rencontre de musique traditionnelle.»

Leur passion les amène souvent au Québec, lors d’atelier, de camp, de concert, ou encore de rencontres avec d’autres groupes de musique traditionnelle, mais aussi dans les Maritimes et dans l’est du continent. C’est ainsi qu’ils côtoient d’autres fervents «pratiquants» de musique traditionnelle et peuvent faire grossir leur groupe du dimanche.

Jusque 20 personnes ont pris place dans la salle du Tranzac pour jouer les airs ancestraux du Québec.

Si vous souhaitez les joindre pour jouer, chanter ou danser, ils seront au Tranzac, 292 Brunswick avenue (Bloor et Spadina) dimanche 16 décembre à partir de midi. Vous pouvez également vous rendre sur leur blogue TOqueTrad pour découvrir leurs morceaux préférés et vous entraîner!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La francophonie forte de sa diversité

Amanie Ill-fated sur la scène de Francophonie en Fête à la Distillerie dimanche.
Francophonie en Fête à la Distillerie
En lire plus...

25 septembre 2017 à 18h36

Les francos prennent leur place à Word on the Street

Le kiosque de la Librairie Mosaïque
Pour la première fois cette année, The Word on the Street Toronto – le plus grand festival du livre et du magazine en plein...
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h10

Cinq bonnes raisons de vibrer avec nous!

Tifane
Spectacle de clôture du festival Francophonie en Fête
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h06

Robert Charlebois n’a «jamais été aussi occupé»

Robert Charlebois à Markham et Toronto cette semaine.
Un gars qui n'a rien d'ordinaire
En lire plus...

25 septembre 2017 à 13h06

Volta: du cirque à la frontière du sport

Époustouflants BMX. (Photo: Patrice Lamoureux)
Le Cirque du Soleil a dressé son chapiteau près de Cherry Beach à Toronto.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h59

La Braderie de mode québécoise s’amène à Toronto

Un des événements de la Braderie de mode québécoise.
Des collections rares à des prix imbattables
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h58

Relevez le Défi des eaux canadiennes

Nos grands lacs contiennent 20% de l'eau fraîche de la planète.
Chez nous, on pense rarement à cette ressource essentielle
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h57

Autochtones et langues officielles

La Charte canadienne des droits et libertés rédigée dans une langue autochtone. (Photo: Radio-Canada)
Des juristes se demandent quelle forme doit prendre l'éventuelle loi fédérale sur les langues autochtones.
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h56

Du changement pour Line Boily et Jean-François Poudrier

Jean-François Poudrier animera le Téléjournal Ontario les fins de semaine.
Radio-Canada à Toronto
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h55

Richard Bona: de la visite rare à St. Catharines

Le bassiste et chanteur de jazz Richard Bona.
Du Cameroon aux USA... grâce à la bureaucratie française
En lire plus...

25 septembre 2017 à 12h54

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur