TOqueTrad, les airs québécois du bon vieux temps à Toronto


11 décembre 2012 à 11h47

La musique traditionnelle québécoise fait des émules jusqu’à Toronto, où un groupe d’amis se donne rendez-vous tous les troisième dimanches de chaque mois pour jouer, chanter voire danser au son des violons et autres guitares. Rob Rohr et Donna MacLeod sont à l’origine du projet TOqueTrad, pour Toronto-Québec-Traditionnel.

Donna MacLeod a commencé à jouer de la flûte à l’université. Elle dansait alors pour un groupe de musique traditionnelle et s’est dit «J’adore cette musique, je devrais apprendre à en jouer.»

Regarder pour apprendre

Pour apprendre, il n’y a pas 36 solutions, il faut jouer. «Les mots et notes écrites ne capturent pas complètement la musique. Il faut donc regarder et copier les autres musiciens», souligne Donna MacLeod, une francophone de Sault-Sainte-Marie. «C’est un peu la technique ‘écoute et joue’. Tu veux créer une osmose», ajoute Rob Rohr, un des violoneux de la bande.

Dans une salle du Tranzac, tous les troisième dimanches de chaque mois, elle retrouve ses amis violoneux et gratteux de cordes pour une «conversation musicale». «Je commence à dire quelque chose avec mon instrument et quelqu’un d’autre va se mettre à jouer», explique-t-elle, lors d’une rencontre avec Rob Rohr, son mari, et L’Express.

Parti avec des amis, grâce au bouche-à-oreille, le groupe ToqueTrad possède un blogue où sont référencées les dates de rencontres et diverses informations utiles aux passionnés de musique traditionnelle telles que les concerts de leurs groupes préférés. Cette communauté particulière, composée d’amateurs adeptes de musique traditionnelle, de professionnels de passage, de musique avertis, mais évoluant d’habitude dans un autre registre, se serre les coudes et organise des concerts dans des maisons, des ateliers pour toujours améliorer son jeu.

Des fans un peu partout

«Si un groupe est de passage à Toronto, on essaie d’organiser un concert. Ça leur fait un peu d’argent. En échange, ils nous donnent un atelier», indique Rob Rohr.

Rob et Donna se sont d’ailleurs rencontrés lors d’un camp de violoneux au Québec. Rob habitait à l’époque au Vermont et jouait déjà de la musique traditionnelle québécoise, qu’il préfère aux rythmes très «carrés» de la musique anglophone.

«Quebecois music goes just the way it goes», résume-t-il en frappant la table en rythme, pour traduire sa pensée! Sa passion a commencé avec les chansons irlandaises, écossaises, mais aussi des Appalaches. «Quand on est arrivé en Ontario avec Donna, on s’est dit qu’il fallait faire une rencontre de musique traditionnelle.»

Leur passion les amène souvent au Québec, lors d’atelier, de camp, de concert, ou encore de rencontres avec d’autres groupes de musique traditionnelle, mais aussi dans les Maritimes et dans l’est du continent. C’est ainsi qu’ils côtoient d’autres fervents «pratiquants» de musique traditionnelle et peuvent faire grossir leur groupe du dimanche.

Jusque 20 personnes ont pris place dans la salle du Tranzac pour jouer les airs ancestraux du Québec.

Si vous souhaitez les joindre pour jouer, chanter ou danser, ils seront au Tranzac, 292 Brunswick avenue (Bloor et Spadina) dimanche 16 décembre à partir de midi. Vous pouvez également vous rendre sur leur blogue TOqueTrad pour découvrir leurs morceaux préférés et vous entraîner!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Plongée au cœur de Liberty Village, ancien quartier industriel

Liberty Village
Le quartier de Liberty Village, entouré par la rue King et la Gardiner Expressway à l'Est de Toronto, est un concentré d'histoire où les...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 11h00

Quand la lumière vient de l’intérieur

galerie Thompson Landry
Ognian Zekoff, l’un des principaux peintres hyperréalistes du Québec, spécialisé dans le «clair-obscur contemporain», veut montrer que les sources de lumière ne viennent pas seulement...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 9h00

Hommage des Torontois aux soldats de 14-18

Centenaire armistice Jour du souvenir 2018
Ce 11 novembre au matin, des milliers de Torontois se sont rassemblées pour célébrer le centenaire de l'armistice de la Première Guerre mondiale.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 17h00

La Grande Guerre qu’on ne saurait oublier

Chaque année, le 11 novembre nous rappelle un moment important de notre histoire, celui de cet armistice signé le 11 novembre 1918 à 5 h15,...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h11

Ces colonnes dressées vers le ciel

On remarque un grand nombre de colonnes imposantes dans les grandes villes d'Europe, mais il n'existe pratiquement pas de tels monuments dans nos villes...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 11h00

Fin de vie sublime

livre
La journaliste suédoise Sofia Lundberg a autoédité Un petit carnet rouge, roman qui a connu un rare succès sur Internet avant d’être repéré par...
En lire plus...

11 novembre 2018 à 9h00

Quiz : Fin de la «Grande Guerre» 100 ans passés

quiz
Les combats de la Guerre de 1914-1918 prennent fin lorsque l’armistice est signé le 11 novembre 1918.
En lire plus...

11 novembre 2018 à 7h00

La musique a résonné en français aux quatre coins du pays

Une centaine d’artistes viennent de donner plus 200 spectacles de l’Atlantique au Pacifique dans le cadre du festival Coup de cœur.
En lire plus...

10 novembre 2018 à 15h00

Gérer le PLOE comme l’aide en santé?

La pression monte pour qu’Ottawa fasse un ménage du Programme des langues officielles dans l’enseignement (PLOE).
En lire plus...

10 novembre 2018 à 11h00

Le PLOE : un programme fédéral qui a besoin d’un grand ménage

L’année 2020 marquera le 50e anniversaire des transferts en éducation aux provinces et territoires, mais trouve-t-on dans le bilan du Programme de quoi célébrer?
En lire plus...

10 novembre 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur