TOqueTrad, les airs québécois du bon vieux temps à Toronto


11 décembre 2012 à 11h47

La musique traditionnelle québécoise fait des émules jusqu’à Toronto, où un groupe d’amis se donne rendez-vous tous les troisième dimanches de chaque mois pour jouer, chanter voire danser au son des violons et autres guitares. Rob Rohr et Donna MacLeod sont à l’origine du projet TOqueTrad, pour Toronto-Québec-Traditionnel.

Donna MacLeod a commencé à jouer de la flûte à l’université. Elle dansait alors pour un groupe de musique traditionnelle et s’est dit «J’adore cette musique, je devrais apprendre à en jouer.»

Regarder pour apprendre

Pour apprendre, il n’y a pas 36 solutions, il faut jouer. «Les mots et notes écrites ne capturent pas complètement la musique. Il faut donc regarder et copier les autres musiciens», souligne Donna MacLeod, une francophone de Sault-Sainte-Marie. «C’est un peu la technique ‘écoute et joue’. Tu veux créer une osmose», ajoute Rob Rohr, un des violoneux de la bande.

Dans une salle du Tranzac, tous les troisième dimanches de chaque mois, elle retrouve ses amis violoneux et gratteux de cordes pour une «conversation musicale». «Je commence à dire quelque chose avec mon instrument et quelqu’un d’autre va se mettre à jouer», explique-t-elle, lors d’une rencontre avec Rob Rohr, son mari, et L’Express.

Parti avec des amis, grâce au bouche-à-oreille, le groupe ToqueTrad possède un blogue où sont référencées les dates de rencontres et diverses informations utiles aux passionnés de musique traditionnelle telles que les concerts de leurs groupes préférés. Cette communauté particulière, composée d’amateurs adeptes de musique traditionnelle, de professionnels de passage, de musique avertis, mais évoluant d’habitude dans un autre registre, se serre les coudes et organise des concerts dans des maisons, des ateliers pour toujours améliorer son jeu.

Des fans un peu partout

«Si un groupe est de passage à Toronto, on essaie d’organiser un concert. Ça leur fait un peu d’argent. En échange, ils nous donnent un atelier», indique Rob Rohr.

Rob et Donna se sont d’ailleurs rencontrés lors d’un camp de violoneux au Québec. Rob habitait à l’époque au Vermont et jouait déjà de la musique traditionnelle québécoise, qu’il préfère aux rythmes très «carrés» de la musique anglophone.

«Quebecois music goes just the way it goes», résume-t-il en frappant la table en rythme, pour traduire sa pensée! Sa passion a commencé avec les chansons irlandaises, écossaises, mais aussi des Appalaches. «Quand on est arrivé en Ontario avec Donna, on s’est dit qu’il fallait faire une rencontre de musique traditionnelle.»

Leur passion les amène souvent au Québec, lors d’atelier, de camp, de concert, ou encore de rencontres avec d’autres groupes de musique traditionnelle, mais aussi dans les Maritimes et dans l’est du continent. C’est ainsi qu’ils côtoient d’autres fervents «pratiquants» de musique traditionnelle et peuvent faire grossir leur groupe du dimanche.

Jusque 20 personnes ont pris place dans la salle du Tranzac pour jouer les airs ancestraux du Québec.

Si vous souhaitez les joindre pour jouer, chanter ou danser, ils seront au Tranzac, 292 Brunswick avenue (Bloor et Spadina) dimanche 16 décembre à partir de midi. Vous pouvez également vous rendre sur leur blogue TOqueTrad pour découvrir leurs morceaux préférés et vous entraîner!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

La future fusée de la NASA a-t-elle encore une utilité?

science
La NASA prépare depuis 2011 une nouvelle fusée géante, appelée SLS, censée ramener les Américains en orbite, sur la Lune et même les envoyer...
En lire plus...

Le budget d’un gouvernement aux abois

Le gouvernement libéral de Justin Trudeau profite d’une augmentation de ses revenus légèrement plus forte que prévu, ces deux dernières années, pour les réinjecter...
En lire plus...

21 mars 2019 à 16h30

La Semaine de la francophonie lancée en beauté

Il y avait foule, mercredi soir, au cocktail d’ouverture de la Semaine de la francophonie torontoise dans l’édifice des anciennes imprimeries du Toronto Star.
En lire plus...

21 mars 2019 à 12h45

La Bourse #JEMAIME : un coup de pouce féminin

Les Chiclettes réitèrent pour une troisième année l’expérience de la Bourse #JEMAIME destinée aux projets de femmes franco-ontariennes. Une soirée d’échanges et de spectacles...
En lire plus...

21 mars 2019 à 11h00

Le français en dernier à l’ONU

langues officielles
Comment l’ONU, qui a six langues officielles, peut-elle publier en anglais un document de 18 pages concernant un dossier canadien, le rendre disponible au...
En lire plus...

21 mars 2019 à 9h00

Les incontournables recueils de poésie en Ontario français

La Journée mondiale de la poésie est célébrée chaque année le 21 mars. Pour souligner l’événement, la professeure Lucie Hotte de l’Université d’Ottawa a...
En lire plus...

21 mars 2019 à 7h00

Une police toujours plus ouverte sur la francophonie

Engagement, diversité culturelle, inclusivité: tels furent les maîtres-mots de la fête francophone annuelle de la police de Toronto ce mercredi 20 mars dans ses...
En lire plus...

20 mars 2019 à 16h40

747 millions de francophones attendus d’ici 2070

La nouvelle édition de «La langue française dans le monde» confirme une nouvelle fois le déplacement de son centre de gravité vers l’Afrique. L'étude...
En lire plus...

20 mars 2019 à 14h00

Criée du Manifeste franco-ontarien au Monument Notre Place

Monument franco-ontarien Toronto
Des députés provinciaux et leaders communautaires se sont rassemblés ce mercredi matin 20 mars au Monument franco-ontarien Notre Place, au sud de l’Assemblée législative...
En lire plus...

20 mars 2019 à 12h50

Pour qu’on puisse vivre dans la langue de son choix

Plan d'action langues officielles
La modernisation de la Loi sur les langues officielles passera par des discussions nationales. Entretien avec la ministre du Tourisme, des Langues officielles et...
En lire plus...

20 mars 2019 à 11h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur