Semaine du génie pour nos écoles: un pont vers l’avenir


10 mars 2009 à 15h17

Tous les enfants ont une fois dans leur vie tenté de construire des édifices plus ou moins artistiques avec des legos ou, pour les plus jeunes, des K.nex. On dit que les enfants restent scotchés devant la télévision mais donnez leur une boîte de petite cubes rectangulaires multicolores et regardez ce qu’ils en font. La magie opère, l’enfant se sent l’âme d’un Léonard de Vinci. Un ingénieur en herbe se cache derrière chaque tête ronde!

Pour la cinquième année consécutive, Mervat Rashwan organisait, mardi 3 mars à l’école Jeanne Lajoie, le concours de construction de pont, une activité offerte aux écoles francophones des Conseils scolaires de district du Centre-Sud-Ouest et de district catholique du Centre-Sud. 120 élèves se sont retrouvés dans la grande salle de l’école Jeanne Lajoie pour construire des ponts, plus ou moins conformes aux nouvelles normes sismiques! Le but était de construire le pont le plus léger et qui résistait à la plus grande charge.

Les jeunes de 5e et 6e années devaient effectuer la construction en moins d’une heure et on pouvait facilement voir que certaines écoles avaient préparé leurs participants. Plusieurs ingénieurs bénévoles, dont Jean-Luc Daviau de l’entreprise Genevar, prodiguaient leurs habiles conseils aux enfants.

«On les encourage, c’est un apprentissage, il faut leur dire pourquoi cela fonctionne ou ne fonctionne pas. On veut les faire continuer dans le domaine des maths», explique Jean-Luc, qui participe à l’organisation du concours depuis quatre ans maintenant. «Je donne les mêmes conseils à tout le monde, poursuit-il, si le pont est trop lourd, trop long, on veut s’assurer qu’ils remplissent tous les critères.»

Certains enfants ont construit des ponts très futuristes mais les lois de la gravité et des forces ont réduit à néant leurs espoirs d’asymétrie. D’autres ont monté des édifices plus logiques, qui paraissaient à première vue concluant mais qui cassaient rapidement sous la charge. L’équipe gagnante de la catégorie K.nex a utilisé moins de 500g de matériaux, mais le pont a soutenu une charge de 50  livres. Comme l’a relevé un des ingénieurs bénévoles, les enfants «ont appliqué tous les concepts étudiés à l’université». Jean-Luc Daviau précise, «il y avait tout, la symétrie, la hauteur, la stabilité».

L’équipe organisatrice s’est réjouit d’avoir stimulé la créativité des enfants et leur goût pour les sciences, certains ont même parié sur la réussite future de quelques élèves dans le métier d’ingénieur. Comme l’évoque Jean-Luc Daviau, un des points essentiels se situe dans l’approche francophone du concours: «Il faut leur montrer que cela peut fonctionner en anglais comme en français.»

Les ingénieurs en herbe doivent maintenant expliquer à leurs camarades qui participeront au prochain concours, comment construire un bon pont, afin qu’ils ne reproduisent pas les mêmes erreurs dans un an… un an où de l’eau aura forcément coulé sous les ponts!

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Chinois veulent faire pousser des plantes sur la Lune

Si tout va bien, en 2019, des plantes pousseront sur la Lune: dans un environnement scellé, mais soumis à la faible gravité de notre...
En lire plus...

12 décembre 2018 à 7h00

Nouvelle-Alliance amasse 9 200 $ contre le cancer

cancer
La communauté de l’école secondaire catholique Nouvelle-Alliance, à Barrie, a pris part à l’initiative The Inside Ride contre le cancer chez les jeunes.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 19h00

Une tempête de mercis sur le territoire de Viamonde

Pour lancer l’hiver, le Conseil scolaire Viamonde a déclenché ce mardi 11 décembre «une tempête de mercis» dans ses 53 écoles sur son territoire...
En lire plus...

11 décembre 2018 à 17h00

Gilets jaunes: une culture de dévalorisation du travail

La montée du mouvement des «gilets jaunes», c’est l’aboutissement d’un demi-siècle de complaisance envers une culture de dévalorisation du travail.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 15h00

Le Prix Rosa Parks à l’AFO

L’AFO a reçu le 10 décembre à Québec le Prix du 105e anniversaire de Rosa Parks.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 13h00

Le nouveau service Accès Tout Antidote

Avec la parution d’Antidote 10, Druide a introduit le service Accès Tout Antidote, ou service ATA, qui permet de maximiser l'utilisation du célèbre correcteur...
En lire plus...

11 décembre 2018 à 11h00

L’amour nous aveugle

Jean E. Pendziwol
Une aînée aveugle et une jeune femme délinquante se croisent, puis s’entraident dans une maison de retraite du Nord ontarien.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 9h00

Seuls sur leur île: contacter ou ne pas contacter?

La mort d’un jeune Américain, tué par les habitants d’une île qu’il rêvait «d’évangéliser», a relancé un vieux débat.
En lire plus...

11 décembre 2018 à 7h00

Nouveau duo à la tête de Viamonde

Sylvie Landry et Pierre Girouard ont été élus présidente et vice-président du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

10 décembre 2018 à 16h30

Le Baron de Lahontan, témoin essentiel de la Nouvelle-France

Yves Breton Un Canadien errant
Spécialiste de l'histoire des grands personnages «méconnus ou inconnus», Yves Breton publie Un Canadien errant, la biographie de Louis Armand de Lom d'Arce, Baron...
En lire plus...

10 décembre 2018 à 15h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur