Rob Ford dans votre salon pour Noël?

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est un visage de Rob Ford plutôt stressé qui orne la vitrine de la galerie/boutique Atomic Toybot, rue Queen à l’est de Carlaw. La même image se retrouve aussi sur des chandelles. Un cadeau de Noël original pour un mordu de la politique!

Cette création de Mathew den Boer, un artiste, designer commercial et expert en animation électronique du quartier Leslieville, se vend 200$; les chandelles 25$ chacune.

La co-propriétaire de la galerie, Christine Timms, affirme avoir déjà vendu une trentaine de chandelles et un portrait encadré de notre maire.

L’oeuvre avait été sélectionnée pour une exposition de groupe, au printemps dernier, consacrée au maire de Toronto et à ses frasques.

Les récents déboires de Rob Ford devant les tribunaux, qui pourraient lui faire perdre son poste dès janvier, ont incité la galerie à promouvoir cet article.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il ne s’agit pas d’une photo retouchée, mais bien d’une peinture originale réalisée au moyen de Photoshop, explique l’artiste. Le processus est appelé «digital giclé».

Mathew den Boer indique avoir voulu «humaniser» Rob Ford, qu’on a tendance à caricaturer et que d’autres artistes de l’exposition n’ont pas hésité à démoniser.

«90% des oeuvres étaient très anti-Ford», se souvient-il. «La mienne se voulait plus neutre.»

Elle est d’ailleurs intitulée Burden, qui rappelle le poids des responsabilités qui pèsent sur le maire.

«Je ne pense pas que Ford se lève le matin en se demandant ce qu’il pourrait faire de plus pour détruire Toronto», dit-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Mais je suis rarement d’accord avec ses idées et ses politiques, et ses récents problèmes devant les tribunaux représentent une distraction qui nuit au travail du gouvernement municipal.»

Âgé de 36 ans et natif de Toronto, Mathew den Boer affirme s’intéresser davantage à l’actualité et à la politique municipale depuis la naissance de sa fille il y a 3 ans, pour lui offrir un meilleur environnement.

Son épouse a conçu les chandelles, qui, à proximité du portrait coloré du maire, visaient initialement à évoquer la dévotion ou quelque chose de religieux…

Pas la vie politique de Rob Ford qui brûle et finira par disparaître: cette interprétation est plus récente.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur