Radio-Canada veut nous accompagner toute la journée

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Société Radio-Canada a annoncé la semaine dernière qu’elle fera «évoluer» son offre de service régional pour s’engager davantage dans l’univers numérique «et faire en sorte que nos téléspectateurs se sentent chez eux tout au long de la journée, au-delà du Téléjournal de début de soirée».

À compter de l’automne 2015, le Téléjournal Ontario de 18h passera de 60 à 30 minutes. «Plutôt que de concentrer les efforts sur un rendez-vous unique à l’heure du souper», explique-t-on dans un communiqué, on mise sur «le déploiement de l’information en mobilité afin d’offrir des contenus multi-écrans», donc pour ordinateurs, tablettes et téléphones.

Le diffuseur public veut être plus actif que jamais sur le web et les plateformes mobiles, «permettant ainsi de suivre les actualités tout au cours de la journée», mentionne Robert Renaud, directeur de Radio-Canada en Ontario.

Tout en préparant leurs reportages pour les bulletins traditionnels, les journalistes de la radio et de la télé seront formés pour déposer leur contenu ponctuellement pour les fils de nouvelles captés par téléphones et tablettes, «ou par leur montres ou leurs lunettes, là où va la technologie», explique Patricia Pleszczynska, directrice générale des Services régionaux, en entrevue à L’Express.

«Ça se fait déjà au niveau national. On veut étendre ces pratiques au niveau local.»

D’ici deux ans, la couverture numérique quotidienne s’étendra à 18 heures par jour et l’offre de contenu «sera constamment actualisée en commençant tôt le matin et jusqu’en fin de soirée».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Nos publics d’un bout à l’autre du pays ont droit à une information complète et accessible sur toutes nos plateformes, sept jours sur sept, du réveil jusqu’au coucher», affirme Mme Pleszczynska.

Les sites web de Radio-Canada, comme http://ici.radio-canada.ca/ontario, devront être remaniés pour accommoder les téléphones intelligents, la géolocalisation et permettre d’alerter les intéressés quand tombe une nouvelle importante.

En télévision, cette évolution implique une réaffectation des ressources en Ontario, dans l’Ouest et dans quelques régions du Québec (Sherbrooke, Trois-Rivières, Saguenay et l’Est du Québec). Dans ces régions, les téléjournaux de 18h seront «bonifiés par l’ajout d’émissions spéciales ponctuelles qui mettent en valeur les communautés, leur culture et leurs réalisations».

Radio-Canada continuera de produire et diffuser des téléjournaux de 60 minutes en semaine et de 30 minutes le week-end dans les plus gros marchés francophones: Montréal, Québec, Ottawa-Gatineau et l’Acadie.

En radio, Radio-Canada promet de consolider sa présence aux «moments importants» de la journée, «ainsi que le virage entrepris au cours des deux dernières années qui s’est notamment traduit par l’addition de bulletins produits entièrement en région chaque heure du jour et la diffusion d’une émission de retour à la maison axée sur l’actualité qui accompagne nos auditoires jusqu’à 18h».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur