Que faire de Rob Ford?

Le Conseil municipal débat du sort du maire mercredi

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les conseillers municipaux de Toronto vont débattre de deux motions, mercredi, sur l’avenir du maire Rob Ford.

La première vise à retirer à Rob Ford le pouvoir de remplacer le maire adjoint ainsi que les présidents des différents comités municipaux au Comité exécutif.

Selon la deuxième, le gouvernement provincial serait appelé à intervenir si M. Ford refuse de quitter son poste volontairement, de façon permanente ou le temps de subir une cure de désintoxication.

Figurines

Mardi, Rob Ford a cherché à détourner l’attention du scandale qui le poursuit en lançant la vente de figurines de lui, afin de recueillir des fonds pour des oeuvres de charité.

Des dizaines de personnes ont fait la queue à l’Hôtel de Ville pour mettre la main sur l’une d’entre elles au coût de 20$, certains résidents attendant même durant trois heures. Parmi eux, des partisans du maire, mais aussi de simples curieux qui comptaient revendre les figurines sur Internet. À 13 h, les offres sur eBay atteignaient près de 200$.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Rob Ford n’a pas voulu répondre aux questions des journalistes. Mais son frère Doug a répété que le maire s’était déjà excusé au sujet de sa consommation d’alcool et de crack et qu’il était temps de tourner la page. Selon lui, des conseillers mènent une «chasse aux sorcières» contre le maire.

«La semaine va être très politisée. Il va falloir passer à travers», a soupiré Doug Ford.

Le conseiller d’Etobicoke, qui avait succédé à son frère quand celui-ci a été élu maire en 2010 et qui reste son plus solide allié, a affirmé que son frère recevait «l’appui dont il a besoin», sans vouloir donner plus de détails. Il s’est contenté de dire que le maire était endolori lundi, après avoir commencé un nouveau programme de mise en forme.

La fameuse vidéo

De son côté, un juge de la Cour supérieure de l’Ontario a pris en délibéré sa décision quant à la possibilité de permettre à l’avocat d’un Torontois accusé de trafic de drogue, qui apparaissait au côté du maire sur une photo prise devant une présumée fumerie de crack, de visionner la fameuse vidéo de M. Ford en train d’inhaler ce dérivé de la cocaïne. 

La Couronne indique que l’accusé Mohammad Khattak n’est même pas dans la vidéo. Mais son avocat soutient que son client est condamné par association. Le magistrat a lui-même regardé l’enregistrement en privé mardi. Si le juge Ian Nordheimer accepte de montrer la vidéo à l’avocat, les médias pourraient vite en demander eux aussi une copie.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le même magistrat doit aussi décider cette semaine s’il autorisera la publication de dizaines de pages supplémentaires de documents censurés déposés après l’arrestation de l’un des amis du maire, Alessandro Lisi, qui a été accusé cet été de trafic de drogue, puis récemment d’extorsion pour avoir tenté de s’emparer de la vidéo.

Des candidats

Un des membres du Comité exécutif du maire, qui l’incite maintenant à tirer sa révérence, Denzil Minnan-Wong, affirme qu’il «songe sérieusement» à briguer la mairie contre Rob Ford l’an prochain.

La présidente de la Commission des transports, Karen Stintz, une autre ex-alliée du maire, a déjà confirmé, elle, sa candidature. L’animateur de radio John Tory, ancien chef du Parti progressiste-conservateur de l’Ontario et ancien candidat à la mairie contre David Miller, songe lui aussi à se représenter.

À gauche, c’est surtout le nom d’Olivia Chow, la veuve de Jack Layton actuellement députée fédérale, qui circule.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur