Plonger dans le bleu à Nassau


30 mars 2010 à 12h55

Pour ceux dont les pensées ont déjà quitté l’hiver pour dériver vers des contrées plus chaudes où le soleil est omniprésent, sachez qu’à seulement deux heures de vol de Toronto, une île paradisiaque vous tend les bras. Accueillante, séduisante et ensorcelante, Nassau, la capitale des Bahamas, décline pour vous toutes ses nuances de bleu.

Invitation au voyage

Capitale des Bahamas, Nassau abrite quelques 210 832 habitants qui jouissent d’un climat tropical et d’un ensoleillement quasiment permanent toute l’année.

Avec son architecture qui mêle le style colonial au style européen, sa population souriante et nonchalante et ses marchés colorés, l’île invite à la détente tout en offrant un plaisir à chacun de vos sens.

Fruits frais tropicaux, crustacés et poissons, épices raviront plus d’un palais, tandis que la caresse du soleil sur la peau détendra les plus anxieux.

Le parfum des fleurs et le bleu profond de la mer se mêleront au chant des oiseaux et au rythme endiablé des percussions le soir venu achever de combler ceux qui fuient le stress des métropoles.

Sur cette île, où tout est volupté, sachez qu’il est également facile de rencontrer des gens et de se mêler à la population pour boire un verre, écouter du jazz ou partir pêcher en mer.

Le paradis des pirates

Nassau envoûte par son Histoire peuplée de pirates. Fondée par les Anglais au XVIIe siècle, l’île devint au XVIIIe, le refuge des pirates, dont le plus célèbre reste dans nos mémoires: Barbe Noire. Une popularité qui fit fuir la population et mit Nassau sous la coupe de Barbe Noire.

Cette suprématie prit fin en 1718, lorsque Woodes Rogers, ancien corsaire britannique, devint le premier gouverneur royal des Bahamas et mit en déroute les corsaires qui régnaient sur l’île. De cette période chahuteuse, vivent encore de nombreuses légendes qui se transmettent de bouche à oreille.

Un autre parfum sulfureux planant sur l’île, et pas des moindres, est celui qui lie Nassau à l’époque de la prohibition aux États-Unis (1919-1934). Pendant cette période, l’île devint la plaque tournante de la contrebande de whisky.

Monde bleu fascinant

Aujourd’hui, d’une beauté toujours ensorcelante et encore nimbée de son passé tumultueux, l’île attire de nombreux cinéastes. Elle est devenue, entre autres, de théâtre à de fameux James Bond, Opération Tonnerre et Casino Royal, de Flipper le dauphin et Les Pirates des Caraïbes.

Il est aisé de comprendre la fascination pour ce monde bleu et or tandis qu’on se promène sur les plages immaculées qui s’étendent sur plusieurs kilomètres et qui ourlent une mer d’huile. Les eaux cristallines et peu profondes en bordure des plages rendent les baignades tentantes et accessibles à tous.

Pour les mordus de la plongée, les fonds marins sont d’une beauté à couper le souffle et faire l’expérience de nager au milieu de plusieurs espèces de requins ou sur des épaves et d’approcher des dauphins (la meilleure période étant toutefois celle qui s’étend de mai à juillet) reste un moment unique.

Chaque partie de l’île est un bonheur pour le plongeur et l’amateur des bains de soleil. L’unique dilemme sera de savoir si on préfère se lever tôt pour assister au lever du soleil ou si on reste encore un peu après les heures chaudes pour contempler le ciel s’embraser une dernière fois avant que les étoiles ne viennent moucheter la nuit.

Pour ceux qui souhaiteraient encore davantage d’immersion, un complexe dédié au monde de la mer, Atlantis, permettra au visiteur, petit ou grand, de décliner tous les attraits de la mer. Situé sur Paradise Island, en face de Nassau et relié par un pont, cet immense parc comprend lagons, cascades, piscines et parc aquatique.

Une invitation à l’aventure, au jeu et à prendre contact avec la faune marine. Son immense tunnel en verre sous l’eau permet l’observation de quelques 100 000 de poissons (appartenant à 150 espèces) évoluant dans leur milieu naturel et de pénétrer dans le monde mystérieux de l’Atlantis.

Et pour ceux qui voudraient toucher certains des ces poissons, la possibilité de nourrir des raies et des requins et de nager avec les dauphins est également offerte dans cette marina de renommée mondiale.

Alors, si vous avez le cœur à marée basse, n’hésitez pas à lever les voiles et mettre le cap sur cette magnifique île des Bahamas. www.nassauparadiseisland.com

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Quiz : Droits de l’homme

Testez vos connaissances sur les droits de l'homme.
En lire plus...

9 décembre 2018 à 7h00

Les manifs n’ont pas empêché l’adoption de la loi 57

1er décembre 2018
La mobilisation franco-ontarienne n’a pas ému le gouvernement conservateur de l’Ontario, qui a fait adopter, jeudi, sa loi 57.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 15h05

La musique afro s’affirme au gala Kilimandjaro

musique afro
Le gala bilingue des Kilimandjaro Music Award, qui en était à sa 3e édition, a déroulé le tapis rouge pour les artistes de la...
En lire plus...

7 décembre 2018 à 13h00

Plusieurs politiciens québécois appuient la résistance franco-ontarienne

1er décembre 2018
Une délégation de parlementaires québécois est venue appuyer les revendications franco-ontariennes le 1er décembre.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 11h00

On passe de 2 à 7 fois plus de temps sur nos téléphones qu’on le pense

asiatique
Les «auto-évaluations» du temps passé sur nos téléphones contrastent grandement avec celles de l'appareil.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 9h00

Des Dénisoviens au Tibet?

Les premiers humains arrivés sur les hauts plateaux du Tibet étaient peut-être des Dénisoviens, ces mystérieux cousins dont on sait encore peu de choses.
En lire plus...

7 décembre 2018 à 7h00

Les Red Wings gâchent le retour de William Nylander

La partie de lundi soir marquait le retour dans la formation torontoise de l'attaquant William Nylander.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 23h26

ARTmonie contre les stéréotypes de genre

Viamonde
Des élèves des écoles Micheline-Saint-Cyr, de Toronto, et De-Lamothe-Cadillac, de Windsor, ont remporté le concours ARTmonie dans les écoles du Conseil scolaire Viamonde.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 17h00

Université et commissariat: il faut une protection constitutionnelle

Le temps est venu d’enchâsser dans la Constitution du Canada des droits linguistiques pour la population de l’Ontario.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 15h00

Immersion dans l’Université de Toronto, dans le top 25 mondial

U of T
Plus grande université du Canada, l'Université de Toronto est une institution de prestige reconnue dans le monde entier.
En lire plus...

6 décembre 2018 à 13h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur