Pétitions pour une nouvelle école secondaire catholique à Hamilton

#ActionACMT

Partagez
Tweetez
Envoyez

C’est au siège du gouvernement de l’Ontario, à Queen’s Park, que se sont rendus le 2 juin les chefs du mouvement #ActionACMT, porteurs de 2500 lettres d’appui de gens de la communauté, qui réclament un nouveau bâtiment pour l’Académie catholique Mère-Teresa.

La délégation du Conseil de district catholique Centre-Sud et leur avocat Mark Power, accompagnée d’une centaine d’élèves et de parents, poursuivaient ainsi leurs démarches pour obtenir «le plein financement d’une nouvelle école secondaire catholique de langue française, sur son propre terrain», afin de desservir la population estudiantine des écoles des régions de Brantford, Haldimand-Norfolk, Simcoe et Hamilton-Wentworth.

Accueillie par le député progressiste-conservateur de Simcoe-Nord, Garfield Dunlop, la délégation des parents a tenu sa conférence à Queen’s Park avant de prendre part à la période de questions de l’Assemblée législative durant laquelle Gila Martow, la députée de Thornhill qui est aussi la critique PC aux Affaires francophones, a posé deux questions à la ministre libérale de l’Éducation, Liz Sandals.

La délégation a ensuite rencontré Patrick Brown, le nouveau chef conservateur de l’Ontario.

Une trace historique

«La communauté franco-ontarienne de la région du Grand Hamilton s’est ralliée derrière notre cause», a affirmé Joanne Bouchard, présidente du Groupe #ActionACMT.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les 2500 pétitions individuelles ont été déposées pour être inscrites officiellement dans les archives publiques. «Ceci laisse une importante trace historique», a précisé Mme Bouchard.

Au cours des derniers mois, les parents ont entrepris une foule de démarches pour rencontrer les députés provinciaux de leur région afin de leur demander «pourquoi les installations scolaires du CSDCCS ne sont pas véritablement équivalentes à celles de la majorité».

Des députés provinciaux ont fait parvenir des lettres d’appui, dont Monique Taylor (NPD, Hamilton Mountain), Toby Barrett (PC, Haldimand-Norfolk) et Dave Levac (Libéral, Brant).

La poursuite des parents contre le gouvernement de l’Ontario chemine devant les tribunaux, pilotée par l’avocat Mark Power, qui est lui-même un ancien élève de l’école Monseigneur-de-Charbonnel à Toronto, ex-membre de la firme Heenan Blaikie avant de fonder son cabinet Juristes Power à Ottawa.

Selon le CSDCCS, plusieurs événements récents ailleurs au Canada militent en faveur de la cause des parents de l’ACMT. «Dans son jugement dans la cause de l’école Rose-des-Vents en Colombie-Britannique, sans cour d’école et avec des installations scolaires qui ne répondent pas aux besoins d’une école secondaire, la Cour suprême du Canada a reconnu que la situation brimait la Constitution», a souligné Me Power. «En dissuadant plusieurs parents d’y envoyer leurs enfants, la situation contribuait ainsi à l’assimilation.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Partage de bâtiments

À Hamilton, «il est triste de constater que bon nombre d’étudiants décident de poursuivre leurs études secondaires dans d’autres écoles qui offrent de meilleurs laboratoires, de meilleurs gymnases et de meilleurs terrains sportifs», a mentionné Nancy Baverstock, présidente du conseil des parents de l’ACMT.

Les parents de l’ACMT n’ont pas encore réussi à rencontrer la ministre Sandals, pas plus que la ministre des Affaires francophones Madeleine Meilleur.

Le ministère a proposé au CSDCCS d’accepter de partager un nouveau bâtiment avec le Conseil scolaire Viamonde, comme ça se fait déjà à quelques endroits comme au centre-ville de Toronto, où les écoles Saint-Frère-André et Toronto Ouest partagent la même ancienne école achetée au TDSB.

«Mais ça ne se fait pas à Hamilton», a rétorqué Mark Power en conférence de presse, «et surtout nous n’aurions aucune difficulté à remplir notre école: il y a de la demande pour deux écoles francophones, pas deux demi-écoles.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur