Petites et grandes adresses pour bien manger à Montréal

Partagez
Tweetez
Envoyez

Montréal. Ton réal. Notre réal. Montréal appartient à tous les francophones, qui y passent tous tôt, tard ou même régulièrement. Voici des astuces et bonnes adresses pour en profiter pleinement.

Du poisson

Quand on arrive sur l’île de Montréal en voiture en provenance de Toronto, on a souvent un creux et on souhaiterait s’accorder une pause avant d’affronter les conducteurs montréalais.

Une bonne option est un repas au restaurant Peter’s Cape Cod à Ste-Anne-de-Bellevue (au 160 Ste-Anne, au bord de l’eau, 514-457-0081; peterscapecod.ca).

Comme son nom l’indique, ce resto est d’allure franchement américaine avec ses filets de pêche et nombreux agrès. Les plats sont plantureux, le service est sympa et la vue bleutée permet de relaxer avant d’affronter la ville.

Du Smoked Meat

Si on arrive d’Ottawa ou de l’autoroute 40, un bon choix de restauration à l’entrée de la ville est le Dunn’s Smoked Meat du boulevard Décarie (sur la voie de service de l’autoroute, à deux pas du métro Namur).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La salle à manger est lumineuse, le service est bien plus sympa qu’au Dunn’s du centre-ville et la nourriture est vraiment excellente, avec un rapport qualité-prix exceptionnel.

À noter que le fameux Schwartz’s Smoked Meat du boulevard St-Laurent propose maintenant ses produits dans un comptoir à apporter adjacent au restaurant. Certes, cette adresse est mythique, mais la qualité n’est pas toujours uniforme; l’expérience en salle à manger est toutefois incontournable.

Bistro

Au centre-ville, une bonne adresse complètement inconnue du grand public est le Bistro Sanguinet sur la rue Ste-Catherine, juste à l’ouest du métro Berri-UQAM. C’est le bistro (restaurant-pub en fait) des étudiants de la fameuse Université du Québec à Montréal, bien connue pour la ferveur militante de ses étudiants des sciences humaines et sociales.

Les plats sont bons, vite faits et remarquablement pas chers. Ce resto permet aussi une incursion dans la vie étudiante si «exotique» de l’Université du Québec.

Asie

Il est notoire que les restos asiatiques de Montréal ne font pas le poids en comparaison de ceux de Vancouver et Toronto. Une nouvelle adresse dans le Chinatown vient toutefois changer la donne: le resto Pho X.O. (boulevard St-Laurent, angle Viger) est assez flyé merci. La table principale a été importée du Japon et elle a coûté une fortune.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les murs sont composés de marbre noir. Et les plats respectent vraiment les préparations du Sud-est asiatique. Pourtant, les prix sont eux très ordinaires. Je vous gagerais quelque chose que ce restaurant va faire faillite; en attendant, profitez-en!

Les coups de coeur

Mon coup de coeur absolu de la dernière année à Montréal est toutefois le restaurant Beaver Hall, le bistro, et donc le moins cher des quatre restaurants du renommé chef Jérôme Ferrer, dont le nom est devenu synonyme de la gastronomie montréalaise, notamment avec les prestations éclatantes du restaurant Europea. Le Beaver Hall, c’est la qualité à la Ferrer sans artifices et à prix vraiment doux. C’est peut-être le meilleur rapport qualité-prix au Canada. Le soir, on propose une formule à 35,50$ comprenant entrée + plat + 1/2 bouteille de vin!

Finalement, l’endroit peut-être le plus sous-estimé de la ville est le restaurant tournant Le Tour de Ville de l’hôtel Delta Centre-Ville. Les vues du centre-ville, du vieux Montréal, du fleuve et des environs sont franchement impressionnantes et inattendues. Même les Montréalais ne connaissent presque pas ce restaurant très touristique. La nourriture y est excellente et le rapport qualité-prix exceptionnel pour ce genre d’endroit. Vous ne ferez pas des découvertes gastronomiques, mais vous serez bien servis dans un beau décor.

Bref, la réputation gastronomique de Montréal ne se dément pas: ses tables offrent constamment de bonnes surprises à des prix remarquables.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur