Partir quelques jours à Chicago: ce qu’il faut savoir

Le «haricot» du Millennium Park est une institution de Chicago. (Photo: Léa Giandomenico)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Avec les beaux jours qui arrivent, l’envie vous prend de mettre le nez dehors. Marre de l’air canadien? Et pourquoi ne pas quitter Toronto, direction Chicago?

Située à 8h30 de voiture de Toronto, Chicago est la troisième plus grande ville américaine. Comment s’y rendre? Qu’est ce que l’on y fait? L’Express vous donne quelques pistes pour organiser votre prochaine escapade dans la célèbre «Windy City».

Quelques endroits incontournables

Avec ses 606 km² de superficie, il ne fait aucun doute sur la quantité de lieux à visiter à Chicago. Néanmoins, il y a des passages obligés.

D’abord: Allez flâner dans le parc Millennium et voir son célèbre «haricot». C’est un parfait début pour découvrir la ville. D’ailleurs, le printemps arrive et les fleurs font désormais partie intégrante du décor.

Les gratte-ciels se réfléchissent dans le haricot. C’est un très chouette spectacle en plus d’un endroit sympa pour prendre des photos, de jour comme de nuit ou tout simplement pour profiter du soleil.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
La façade du théâtre Chicago. (Photo: Léa Giandomenico)

Il vous faut également vous rendre au théâtre Chicago. Il est possible de visiter l’intérieur et bien sûr d’aller voir une pièce. Vous pouvez aussi seulement passer sur State Street North pour admirer la célèbre façade de ce lieu incontournable.

Sur le bord du lac Michigan, on peut apercevoir la grande roue de Navy Pier. (Photo: Léa Giandomenico)

Ensuite, embarquez sur un des bateaux de croisière à Navy Pier. Il existe un circuit en bateau pour découvrir l’histoire de l’architecture de la ville. Les guides sont très doués, la visite dure plus d’une heure. On en prend plein la vue!

Une fois sur la terre ferme, vous pouvez monter dans la grande roue se trouvant sur Navy Pier.

La visite architecturale de Chicago en bateau coûte une quarantaine de dollars. (Photo: Léa Giandomenico)

Flâner dans la ville

Si la météo le permet, nous vous recommandons vivement de louer des vélos et de vous promener le long de la jetée. C’est très agréable.

Wicker Park est aussi un incontournable pour les amoureux de friperies. S’y trouvent aussi des disquaires et des brocantes.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.
Le quartier de Wicker Park abrite de nombreuses friperies. (Photo: Léa Giandomenico)

Enfin, il vous faudra absolument passer par le parc Lincoln. Sous les yeux de la statue du seizième président des États-Unis, vous pourrez profiter d’une vue dégagée sur la ligne de gratte-ciels ainsi que d’un zoo. Une jolie serre est également présente. Le tout est gratuit.

La serre du Lincoln Park offre une bouffée d’air frais, gratuite. (Photo: Léa Giandomenico)

Évidemment, il ne s’agit pas d’une liste exhaustive des choses à voir à Chicago. Il y a encore bien d’autres endroits: l’Institut d’Art de Chicago ou la célèbre tour Willis, par exemple. Néanmoins, vous disposez maintenant de quelques pistes pour entamer les préparatifs d’un tel voyage.

Quelques conseils

Choisir de partir à Chicago exige de se préparer. D’abord, le trajet. Partie non négligeable de votre voyage puisque, si vous décidez de vous y rendre en voiture, vous pourriez bien y consacrer la journée entière.

Si vous avez besoin d’une voiture à louer à prix abordable, jetez un coup d’oeil à Turo. Il s’agit d’une application de location de voitures entre particuliers et les prix sont bien moins élevés qu’ailleurs.

Embarquement immédiat, direction: la Windy City. (Photo: Léa Giandomenico)

Concernant l’hébergement, il semble qu’il faille vraiment privilégier le centre-ville. D’abord, le périphérique entourant la ville est très souvent surchargé et vous fera perdre un précieux temps pour visiter. Ensuite, certains quartiers sont à éviter, notamment le sud.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Car Chicago peut être une ville dangereuse. Toutefois, en choisissant un bon quartier pour loger, en faisant preuve de prudence et en ne sortant pas de l’hyper-centre, tout devrait bien se passer. C’est une grande ville, il faut donc prendre certaines précautions.

Prenons la route

Attention: si vous n’êtes pas Canadien et si c’est la première fois que vous mettez les pieds sur le territoire américain, il faut vous attendre à perdre du temps, voire beaucoup de temps, à la frontière. Vous devrez aussi vous acquitter de six dollars américains.

La rue Randolph à l’angle de Michigan. (Photo: Léa Giandomenico)

Il ne vous faudra pas nécessairement d’ESTA, même si c’est plus pratique, surtout si vous comptez y retourner par voie aérienne prochainement. Bien entendu, il faut être muni d’un passeport valide. Il vous faudra une adresse de référence au Canada et aux États-Unis pour pouvoir remplir le formulaire d’admission.

Une fois la frontière passée, le plus dur est fait. Il ne vous reste plus qu’à poursuivre votre route pour atteindre la métropole de l’Illinois.

Alors, vous partez quand?

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur