Oh boy, Mes Aïeux à Toronto le 21 septembre!

Francophonie en Fête du 19 au 22 septembre

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le groupe de musique traditionnelle québécois Mes Aïeux, qui n’était plus venu à Toronto depuis 2008, sera l’invité vedette de la prochaine édition du Festival Francophonie en Fête qui se déroulera du 19 au 22 septembre.

La liste des artistes invités est remarquable, avec notamment Damien Robitaille, le R et le groupe Franco-Ontarien Swing.

En changeant sa stratégie et en recentrant sa programmation sur les deux jours principaux du festival, vendredi et samedi, Francophonie en fête en met plein la vue.

Que de grands noms! Cette année les organisateurs du festival n’ont pas lésiné sur les moyens et nous ont concocté un cocktail explosif!

Il y en aura pour tous les goûts, de 7 à 77 ans comme on aime dire. Le coordonnateur Jacques Charette a dévoilé la programmation du festival jeudi dernier dans les locaux de l’Alliance française, devant une vingtaine d’acteurs de la communauté francophone de Toronto.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ateliers et conférences

Les 19 et 20 septembre, les plus jeunes pourront assister à six ateliers (5$) avec Njacko Backo, Geneviève Cholette et le R, pour travailler leur créativité dans les domaines des percussions, de l’écriture rap ou encore du théâtre cabaret.

La programmation leur a également réservé deux conférences (10$) données par Damien Robitaille et Michel Bénac, du groupe Swing. Toutes ces activités, organisées en partenariat avec les conseils scolaires auront lieu au Théâtre Bathurst 418.

Au Randolph Theatre

Pour les adultes, la programmation commence en beauté le vendredi soir au Randolph Theatre (Bathurst au sud de Bloor), avec le concert (25$) du gars de Lafontaine, Damien Robitaille, qui sera précédé d’une performance de la Torontoise Lily Frost. Damien Robitaille présentera son dernier album Omniprésent. Nul doute que la foule saura apprécier le ton très latino des compositions du plus célèbre chanteur Franco-Ontarien.

Square David Pecaut

Le gros des festivités familiales se déroulera le samedi 21 au square David Pecaut. De midi à 18h ce ne sont pas moins de neuf groupes ou artistes qui se succéderont sur la grande scène. Tout commencera avec la chorale des Voix du cœur et se poursuivra avec les rythmes afro-antillais de Njacko Backo et Donné Roberts, en passant par le groupe de chansonniers Welcome Soleil ou encore le rap poétique du R. Les locaux de l’étape, Amélie et les singes bleus, clôtureront la belle après-midi musicale en extérieur.

Swing et Mes Aïeux

Mais la fête ne s’arrêtera pas là. Le plus gros est à venir.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

À partir de 20h, le public pourra assister au concert du groupe Swing au Randolph Theatre avant que Mes Aïeux n’envahissent la scène avec leur dizaine de musiciens costumés (35$). Toujours très visuel, le concert du groupe de musique traditionnelle le plus connu du Québec devrait ravir les Torontois de toutes origines, qui n’ont pas souvent la chance de voir de si gros noms s’afficher en grosses lettres en haut de la programmation des festivals francophones.

Un tarif global de 50 $ est offert aux festivaliers qui voudraient assister aux deux gros concerts de Damien Robitaille et de Mes Aïeux.

Le dernier jour du festival est organisé en partenariat avec le Jour des Franco-Ontariens et verra le groupe Swing remonter sur scène à 14h après la levée du drapeau au square David Pecaut.

Francophonie en Fête a bénéficié l’an passé d’une subvention de la part de la fondation Trillium de l’Ontario pour solidifier ses bases et la richesse de la programmation de l’édition 2013 est certainement le fruit de cet appui remarqué.

«Quand on met moins la pression sur des organismes, cela donne ça. La subvention a posé des bases solides et cela nous a permis d’étoffer les demandes d’autres subventions. D’être deux ça permet aussi de proposer aux bailleurs de fonds une programmation plus étoffée. Tous nos bailleurs de fonds nous ont augmenté sans exception ou donné la même chose. À on est vraiment dans les classes majeures des festivals», a indiqué Jacques Charrette en entrevue après la présentation de la programmation.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur