Odezenne jouera «Au Baccara» à Toronto pour la première fois

Le trio électro-pop français à l'AFT le 10 décembre à 20h

Le trio pop français Odezenne
Partagez
Tweetez
Envoyez

Autoproclamée «botanique, romantique et pathétique», leur musique mêle rap, électro et variété française. Jacques Cormary, un des deux chanteurs d’Odezenne, s’est confié à L’Express avant son premier concert à Toronto.

Le groupe se produira sur la scène du théâtre Spadina de l’Alliance française de Toronto le mardi 10 décembre à 20h.

«Une bande de potes qui fait de la musique»

Jacques Cormary, Mattia Lucchini et Alix Caillet forment le groupe Odezenne. Avec quatre albums, deux EP, 20 millions de vues accumulées sur YouTube, le groupe bordelais a toujours su évoluer avec un public qui leur rend bien.

Pourtant, pour Jacques, au début, faire de la musique n’était qu’un divertissement entre amis. «Notre premier concert était en 2007. Ensuite, on a voulu en faire d’autres juste pour faire de la musique, être ensemble. Petit à petit, ça nous prenait plus de temps et de moyens donc on a arrêté de travailler.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La force d’Odezenne c’est que tout le monde peut s’y identifier. Leur musique s’inspire de leur quotidien: «la vie, ce qui se passe dans nos têtes, l’été, la nuit, la fête, c’est de là que vient l’inspiration».

Une relation fusionnelle avec le public

Grâce à un public fidèle, les opportunités et concerts se sont multipliés. «Entre nos débuts, avec l’album Sans. chantilly en 2008 et maintenant, on a beaucoup évolué. On a mûri, mais ce qui a surtout changé c’est qu’on réalise davantage ce qui a dans notre tête. Avant on ne pouvait pas techniquement faire ce qu’on voulait. Maintenant, c’est le cas.»

Entre autres, en 2013, le groupe lance les concerts «à la demande», permettant à leur fans de se mobiliser sur Facebook afin d’inciter le groupe à se déplacer dans leurs villes. Cela a résulté sur une véritable tournée avec une dizaine de concerts complets notamment à Lyon, Marseille, et Toulouse.

Odezenne à la demande

Une musique honnête aux paroles sans filtre

Nous livrant des titres vrais, tout aussi entraînants que mélancoliques, le groupe a toujours su se réinventer.

«On compose comme on est. Dans l’EP Pouchkine, on a des choses très lumineuses dedans, des choses plus dansantes. Bref, d’autres ingrédients qui opèrent une nouvelle évolution dans notre musique.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les relations amoureuses et sexuelles sont au cœur de leur composition, une sorte de fil rouge dans leur carrière, libérant une parole encore taboue aujourd’hui. «Le sexe n’est jamais dissocié de l’émotion, de l’amour, des sentiments. On en parle librement parce qu’il y a rien de plus naturel, sauf peut-être comment apprendre à manger!»

C’est ce franc-parler qui fait leur succès: «Que ce soit le public de longue date ou un public qui vient juste d’arriver, l’ambiance est incroyable, toujours au max.»

Au Baccara

Avec leur dernier album Au Baccara, sorti en octobre 2018, le groupe chante une ode à la vie, mais aussi à l’amour et à ses désillusions: «Sur nos dernières créations, on a essayé d’être moins poétique… et c’est là où on l’est le plus, finalement.»

Bref, tout est de bon augure pour la suite, reste à voir ce que le public torontois en pensera le 10 décembre à l’AFT.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur