Nouvelles vidéos embarrassantes pour Rob Ford

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le maire adjoint de Toronto, Norm Kelly, assure que la Ville «continue à fonctionner», malgré une nouvelle vidéo de Rob Ford dans un état second.

Toutefois, la situation n’avait rien de normale à l’Hôtel de Ville, mercredi matin, alors qu’une horde de journalistes a poursuivi le maire qui a refusé de répondre à leurs questions, avant de se réfugier dans la salle de réunion du comité exécutif.

Dans la vidéo diffusée sur Internet à moins de dix mois du prochain scrutin municipal, le maire imite l’accent jamaïcain et utilise des mots vulgaires à plusieurs reprises, notamment à l’endroit du chef de police.

Les journaux torontois le fustigent, mercredi matin. «Indigne d’être maire», clame un éditorial du Toronto Star. «C’était stupide [de sa part]», écrit un chroniqueur du Toronto Sun. «Pourquoi Rob Ford est-il toujours le maire de Toronto? Il a menti encore une fois en promettant d’arrêter de boire», renchérit l’éditorial du Globe and Mail.

Mardi, le maire a admis qu’il avait «un peu bu» lorsque la vidéo a été enregistrée à son insu lundi soir dans un restaurant du nord-ouest de la ville. Il a nié avoir pris de la drogue. M. Ford jurait pourtant depuis des semaines qu’il ne touchait plus à l’alcool. Il fait aussi des efforts pour perdre du poids.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une deuxième vidéo du maire, aussi diffusée mardi, semble par ailleurs le montrer assis au restaurant aux côtés d’Alessandro Lisi, son ami qui est accusé de trafic de drogue et d’extorsion après avoir, selon la police, usé de menaces pour tenter de récupérer le célèbre enregistrement de Rob Ford en train de fumer du crack.

Cette deuxième vidéo trouble particulièrement le maire adjoint. Selon Norm Kelly, le maire «aurait dû savoir» qu’il devait prendre ses distances avec M. Lisi, qui fait face aux tribunaux.

M. Kelly admet qu’il s’agit d’un «mauvais spectacle». Mais selon lui, les affaires de la Ville peuvent continuer à aller de l’avant, parce que le conseil municipal a dépossédé Rob Ford de l’essentiel de ses pouvoirs l’an dernier.

Mardi, le maire s’était défendu en disant que «ce qu’il faisait dans ses temps libres ne regardait que lui». Le maire n’a pas répondu aux questions sur la façon dont il s’était rendu au restaurant dans cet état. Il a par ailleurs dit que son utilisation d’un accent et de patois jamaïcains n’étaient pas discriminatoires, mais qu’il s’agissait plutôt de la façon dont il s’exprime en compagnie de ses amis.

* * *
LES SITES INTERNET DES CANDIDATS:
Olivia Chow www.oliviachow.ca
Rob Ford www.robfordformayor.ca
David Soknacki www.soknacki2014.com
Karen Stintz www.karen2014.ca
John Tory www.johntory.ca

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

* * *
À LIRE AUSSI :

Olivia Chow lance officiellement sa campagne

L’enquête sur Rob Ford supervisée par la Police provinciale

John Tory et Karen Stintz en lice contre Rob Ford

Rob Ford: quatre tuiles en une semaine

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Comme promis, Rob Ford dépose sa candidature à la mairie

François Bergeron : Défi 2014

François Bergeron : Destituez Rob Ford

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur