Nouveaux services en droit de la famille au Centre francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

Grâce à l’embauche, il y a quelques mois, d’un avocat à temps plein spécialisé en droit de la famille, la clinique juridique du Centre francophone de Toronto offre maintenant des services de représentation en cour.

Depuis une dizaine d’années, le CFT offrait dans ce domaine des services de consultation et de conseils d’une avocate en pratique privée qui s’y arrêtait quelques heures et traitait quatre cas par semaine.

Le nouveau service plus complet «vient pallier à une pénurie d’avocats francophones en droit de la famille et répond à une demande accrue, notamment de la part des femmes victimes de violence conjugale», indique à L’Express la responsable de la clinique juridique du CFT, Aissa Nauthoo.

Les services juridiques en droit de la famille peuvent, entre autres, «aider les femmes à quitter une situation de violence, à obtenir la garde de leurs enfants, à négocier avec la Société d’aide à l’enfance, à obtenir l’accès à leurs enfants, à contester le fait que leur conjoint les empêche d’avoir accès à leurs enfants ou à établir des paiements de pension alimentaire pour enfant».

«Pour la clientèle des services d’aide juridique, les besoins en droit de la famille ont toujours été flagrants», indique Mme Nauthoo. «C’est un grand pas en avant pour les femmes qui ont besoin de représentation pour poursuivre dans leur démarche.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Depuis l’embauche de son avocat, le CFT a ouvert une quarantaine de dossiers en droit de la famille.

La création du service juridique en droit de la famille au CFT a été rendu possible grâce à l’octroi, de la part d’Aide juridique Ontario, d’une somme d’un million de dollars par an aux cliniques francophones et aux cliniques ethnolinguistiques de la province.

La directrice générale d’Oasis Centre des femmes, Dada Gasirabo, se réjouit de ce développement. «Nos clientes ont souvent du mal à obtenir du soutien et surtout de la représentation dans leurs démarches juridiques. Ce nouveau service gratuit est un apport important dans notre communauté.»

Le seuil d’admissibilité financière pour favoriser l’accès aux services gratuits en matière juridique a d’ailleurs été haussé récemment de 6%. Pour une famille de cinq personnes, par exemple, le revenu maximum admissible est de 30,430 $.

Les personnes ayant besoin de conseils dans ces domaines peuvent communiquer avec les Services d’aide juridique du CFT en composant le 416 922-2672, poste 300.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur