Niqab: jusqu’où ira-t-on?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Puisque certaines nouvelles arrivantes peuvent dorénavant prêter le serment de citoyenneté et voter le visage couvert au Canada, sommes-nous prêts à favoriser leur intégration complète à la société canadienne occidentale?

Car sans intégration socio-économique, nous savons que les nouveaux arrivants restent dans leurs ghettos et dépendent de notre grande générosité.

Plusieurs questions viennent à l’esprit, sans réponses.
– L’inclusion des femmes voilées (voile intégral) au marché du travail canadien
– L’inclusion de leurs filles voilées (voile intégral) dans nos écoles et institutions
– L’adaptation de nos soins de santé et de nos services sociaux
– Les moyens financiers afin d’ajuster l’ensemble de nos services et programmes

L’autre jour, au bureau des véhicules, mon conjoint a été témoin d’une petite scène typique. Un employé ne savait que faire face à une dame qui s’adressait à lui à travers son voile intégral… Il ne comprenait strictement rien de ce qu’elle disait…

Ce n’est qu’une question de temps… Que ferons-nous? Certains quartiers dans la région de Toronto sont déjà peuplés de nombreuses familles musulmanes dont les femmes portent le voile intégral. Chers politiciens, allez-vous promener dans le secteur East York de Toronto, direction Overlea Blvd.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur