Mort de la jeune Ashley Smith: début des délibérations

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après près d’un an de témoignages et le dépôt de plus de 12 000 pages de documentation, le jury à l’enquête du coroner sur la mort d’Ashley Smith commencera ses délibérations lundi à Toronto.

Le coroner John Carlisle doit, au préalable, donner ses instructions aux cinq jurées en matinée.

Ashley Smith est morte asphyxiée dans sa cellule au pénitencier Grand Valley de Kitchener, en 2007. Elle avait 19 ans.

La jeune femme pratiquait l’autostrangulation et ses gardiens ont témoigné qu’ils avaient reçu l’ordre de ne pas entrer dans sa cellule tant qu’elle respirait. La direction de la prison pour femmes a rétorqué que les agents correctionnels avaient mal compris la directive.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La détenue originaire du Nouveau-Brunswick avait été transférée d’un pénitencier à un autre à répétition avant sa mort.

Suicide ou homicide?

Le jury doit déterminer si la mort d’Ashley Smith est un suicide, un accident ou carrément un homicide, comme le soutient l’avocat de sa famille.

Sa mère adoptive, Coraleen Smith, a dû se battre durant des années contre Service correctionnel Canada pour que la lumière soit faite sur le cas.

Les jurées doivent aussi formuler des recommandations pour éviter la répétition d’un tel drame, et aider Service correctionnel Canada à mieux gérer les cas de prisonniers aux prises avec des problèmes de santé mentale.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur