Ministres sur Twitter: dans les deux langues officielles svp

Partagez
Tweetez
Envoyez

Un ministre ou un dirigeant d’une institution publique fédérale peut-il communiquer directement avec le public sur Twitter ou d’autres médias sociaux dans une seule des deux langues officielles du Canada?

La plainte d’un citoyen contre le ministre canadien des Affaires extérieures, John Baird, qui ne tweet qu’en anglais, fait présentement l’objet d’une enquête du commissariat aux langues officielles, ce que Graham Fraser lui-même considère comme «nouveau territoire» à explorer.

Dans une réponse à un article du National Post sur cette enquête, le commissaire confirme se pencher sur cette plainte «dans la perspective plus large des répercussions que les obligations linguistiques des institutions fédérales pourraient avoir sur les comptes ministériels de médias sociaux».

«Le monde des médias sociaux est essentiellement un élargissement des modes de communication plus traditionnels», considère M. Fraser.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’ailleurs, «lorsqu’elles ont commencé à utiliser les médias sociaux, les institutions fédérales, dans l’ensemble, ont pris soin de respecter leurs obligations concernant la langue, la vie privée et le service au public.» Pourquoi les ministres et personnalités politiques publiques n’en feraient-elles pas autant, surtout si leurs tweets dispensent de la nouvelle d’intérêt public?

Au Nouveau-Brunswick, la seule province officiellement bilingue au pays, c’est en 2011 que le commissaire provincial a décrété que les représentants d’institutions gouvernementales doivent respecter le bilinguisme dans leur utilisation des médias sociaux.

Selon le National Post, John Baird considère que son compte Twitter est un compte personnel et non public au sens de la Loi sur les langues officielles du Canada.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur