Michel Rivard séduit son public

Partagez
Tweetez
Envoyez

La salle du théâtre Enwave de Harbourfront était presque comble vendredi soir pour accueillir un monument de la chanson québécoise, membre fondateur de Beau Dommage, j’ai nommé Michel Rivard.

Depuis quelques temps on parle beaucoup plus de la diversité francophone à Toronto et c’est tant mieux. Il ne reste plus qu’à organiser des événements où tout le monde peut se retrouver.

Il ne fallait pas avoir spécialement de bonnes lunettes pour distinguer que la public venu en masse applaudir cette vedette québécoise, était plus ou moins Québécois ou assimilé Québécois, Franco-ontarien ou Français en pleine métamorphose.

Mais honnêtement, ce n’est pas grave, la vraie différence entre ceux qui vont voir Michel Rivard et ceux qui n’y vont pas, c’est l’âge.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Beau Dommage, pour ceux qui ne connaîtraient pas, c’est le groupe qui a entre autre chanté La complainte du phoque en Alaska, en 1974. Le groupe s’est dissout, puis reformé épisodiquement, Rivard et Marie-Michèle Desrosiers poursuivant des carrières solo.

Bon là, c’était Michel Rivard tout seul, avec ses chansons, un peu folk, un peu pop et qui surtout plairaient un peu trop à mes parents.

Mais le plus important se cache ailleurs. Il ne faut jamais dire: fontaine je ne boirai pas de ton eau. Nous grandirons, vieillirons tous un jour et on se retrouvera aussi à dire: «écoute ça, ça c’était de la vraie musique».

Alors pour tous ceux qui ont adoré ce concert, ou qui auraient adoré y aller, je donne rendez-vous dans quelques années pour retourner voir un concert de Michel Rivard avec eux.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur