Madeleine Meilleur: «Un cheminement riche en retombées positives»

Première Franco-Ontarienne Procureure générale

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les hommages et les bons mots ont fusé de toutes parts pour saluer la nomination, mardi 25 mars, de Madeleine Meilleur au poste de Procureure générale de l’Ontario, dans le cadre du remaniement décidé par la première ministre Kathleen Wynne suite au départ de la ministre des Affaires municipales Linda Jeffrey, qui se porte candidate à la mairie de Brampton.

«Pour la communauté franco-ontarienne, il est toujours réjouissant de voir l’un des siens accéder à un poste aussi prestigieux pour servir le bien-être de l’Ontario», a déclaré le président de l’Assemblée de la francophonie de l’Ontario, Denis Vaillancourt.

«En devenant la première Procureure générale d’origine francophone, Mme Meilleur fait honneur aux 611 500 francophones de l’Ontario. Sa nomination démontre une nouvelle fois la contribution exceptionnelle, le leadership et le dévouement des Franco-Ontariens au développement de leur province.»

Pour sa part, le commissaire provincial aux services en français, François Boileau, estime que «cette nomination couronne un cheminement professionnel riche en retombées positives. Au fil de sa fructueuse carrière, Mme Meilleur a notamment contribué à la mise sur pied du Commissariat aux services en français en Ontario, institution franco-ontarienne siégeant aujourd’hui au sein même du Parlement.»

Députée d’Ottawa-Vanier, Mme Meilleur conserve au gouvernement la responsabilité des Affaires francophones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Son voisin d’Ottawa-Centre, Yasir Naqvi, qui était ministre du Travail, obtient le ministère de la Sécurité communautaire et des Services correctionnels laissé par Mme Meilleur.

Le député d’Oakville Kevin Flynn accède au cabinet en prenant la relève au ministère du Travail. Le député de Thunder Bay-Atikokan, Bill Mauro, obtient lui aussi un premier ministère, soit celui des Affaires municipales et du Logement. Il en était déjà le secrétaire parlementaire.

John Gerretsen, qui était Procureur général, a quant à lui été nommé président du conseil des ministres. Député de Kingston, il ne sera pas candidat aux prochaines élections, considérées comme imminentes par les observateurs de la scène politique ontarienne.

M. Boileau mentionne d’ailleurs que «John Gerretsen a travaillé sur plusieurs dossiers qui ont mené à des progrès significatifs en matière d’accès à la justice en français en Ontario. Il a entre autres appuyé inconditionnellement la réalisation des recommandations du rapport du Comité consultatif de la magistrature et du barreau sur les services en français.»

Selon le commissaire, ces recommandations allégeront le fardeau additionnel avec lequel doivent souvent composer les justiciables francophones. «M. Gerretsen a toujours reconnu la dualité linguistique comme un atout pour l’ensemble de la société ontarienne et, en sa qualité de francophile, a été et demeure un allié dans l’épanouissement de la francophonie en Ontario.»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur