Lycée français de Toronto: un déménagement qui est aussi un tremplin


25 novembre 2008 à 13h59

Installé depuis juin dans une nouvelle enceinte du 2327 rue Dufferin, le lycée français de Toronto prend cette année un nouveau départ. L’ensemble du personnel a mis la main à la pâte pour que le changement d’adresse se passe au mieux côté élèves et aujourd’hui, selon le Consul général de France, c’est aux enfants de répondre présents.

«L’inauguration du Lycée termine un cycle, l’étape suivante, c’est l’achat», affirme Dominique Duthel, proviseur du Lycée Français de Toronto. Depuis décembre 2007, toute l’équipe du Lycée négociait avec le Toronto District School Board, qui gère des milliers d’écoles à Toronto, afin de trouver une solution pour donner un nouveau départ au Lycée français par le biais d’une nouvelle localisation.

Le choix n’a pas été facile, certains restant très attachés au centre-ville mais aujourd’hui, la réussite est bel et bien là. «On est passé d’un espace qui n’était pas une école à un espace conçu pour le confort quotidien des élèves», résume le proviseur.

Pour faire partager cette réussite, malgré une perte d’effectif d’environ 15 %, le Lycée avait invité, mardi 18 novembre, les parents d’élèves, les professeurs et plusieurs personnalités publiques à assister à l’inauguration officielle du Lycée, inauguration placée sous le signe de la région Bourgogne avec dégustation culinaire et viticole à l’appui. Les négociations pour trouver la nouvelle localisation du Lycée ont été âpres et le choix fait par l’équipe du Lycée n’était pas évident.

Pour Olivier Boasson, conseiller culturel à l’ambassade de France d’Ottawa, «le vrai travail commence. Il faut conforter le lycée dans ses nouveaux habits, trouver une place sereine et entière dans le système de scolarité de la ville».

Dominique Duthel, proviseur du Lycée, met en avant «la mobilisation exceptionnelle des professeurs qui peuvent dorénavant mener les projets pédagogiques qu’ils veulent.» Tous louent la persévérance du Lycée dans sa recherche de la meilleure solution pour les enfants, solution trouvée, un peu plus loin du centre ville, mais proposant un cadre de scolarité bien meilleur. «Ici, nos enfants sont heureux, ils ont une école lumineuse, une grande cour de récréation et de belles salles de classe», assure le proviseur.

L’inauguration du Lycée a été l’occasion pour les invités de visiter les salles de classe, aménagées suivant la volonté de chaque professeur, ce qui fait la fierté du proviseur: «Les professeurs ont une liberté, chacun a un espace où il peut pratiquer la pédagogie comme il le souhaite. Pour eux, c’est très important. Ils se sentent chez eux et aujourd’hui ils sont présents parce qu’ils veulent le montrer.»

Le Lycée se tourne maintenant vers le futur et compte bien repasser le seuil des 300 élèves. «Il y a des quartiers résidentiels au nord du Lycée. Il faut que ça passe par le bouche à oreilles, que les élèves viennent et soient heureux, que ça leur plaise d’étudier en français dans un environnement anglophone», explique Dominique Duthel.

Une classe spéciale pour les enfants anglophones voulant étudier en français mais n’ayant pas les bases est même en projet pour le Lycée, mais encore une fois le tout sera une question de gestion de l’espace, des équations spatiales auxquelles le proviseur de Lycée, ancien professeur de géographie, aime trouver des réponses.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Écosystème caché en Antarctique

Écosystème Antarctique
Pour les biologistes, c’est comme partir à la découverte d’une nouvelle planète: une mer qui était cachée sous la glace de l’Antarctique depuis 120 000...
En lire plus...

23 février 2018 à 9h30

Centre d’innovation en agroalimentaire: si vous le construisez, ils viendront…

Ontario Agri-Food Venture Centre
Il y a près de deux ans, l’Ontario Agri-Food Venture Centre (OAFVC) ouvrait ses portes pour favoriser la croissance de l’industrie agrolimentaire dans l’Est...
En lire plus...

23 février 2018 à 7h00

La campagne «Bonjour Welcome» gagne Durham-Peterborough

Bonjour Welcome Durham
Après la région de York, au nord de Toronto, c’est la région de Durham-Peterborough, à l’est, qui se met au «Bonjour Welcome». Le mercredi...
En lire plus...

22 février 2018 à 18h22

Débat sur l’Université franco dans l’atrium de Radio-Canada

L'atrium de Radio-Canada accueillera le Grand débat sur l'Université de l'Ontario français.
#universiteONfr le 6 mars
En lire plus...

22 février 2018 à 14h00

Droits constitutionnels: les francophones doivent-ils envier les Autochtones?

Justin Trudeau Premières Nations
Beaucoup d'engagements, peu d'actions
En lire plus...

22 février 2018 à 13h00

Maven rejoint la course de l’autopartage à Toronto

Les voitures Maven arrivent à Toronto
Un nouvel acteur de l’autopartage, Maven, associée à General Motors, vient d’arriver à Toronto. On comptait déjà des entreprises comme Zip Car, Car2Go ou Car...
En lire plus...

22 février 2018 à 12h30

Le sel de mer pas plus santé que le sel de table

sel de mer
On tire de plus en plus la sonnette d’alarme quant à notre consommation de sel: un Canadien moyen avalerait 3400 mg de sodium par jour,...
En lire plus...

22 février 2018 à 11h00

La Cour supérieure de justice augmente sa capacité bilingue

Sandra Nishikawa
Une magistrature davantage en mesure d'utiliser les deux langues officielles
En lire plus...

22 février 2018 à 9h30

La valeur d’une entrevue d’information

access-employment-speed-mentoring
L’une des meilleures sources d’information sur les actualités d’une profession ou d’une industrie consiste à parler aux personnes qui travaillent dans le domaine.
En lire plus...

22 février 2018 à 7h00

À la découverte de la francophonie canadienne

Corridor patrimoine
Le Corridor patrimonial, culturel et touristique ouvert dès ce printemps
En lire plus...

21 février 2018 à 18h08

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur