Lycée français de Toronto: un déménagement qui est aussi un tremplin


25 novembre 2008 à 13h59

Installé depuis juin dans une nouvelle enceinte du 2327 rue Dufferin, le lycée français de Toronto prend cette année un nouveau départ. L’ensemble du personnel a mis la main à la pâte pour que le changement d’adresse se passe au mieux côté élèves et aujourd’hui, selon le Consul général de France, c’est aux enfants de répondre présents.

«L’inauguration du Lycée termine un cycle, l’étape suivante, c’est l’achat», affirme Dominique Duthel, proviseur du Lycée Français de Toronto. Depuis décembre 2007, toute l’équipe du Lycée négociait avec le Toronto District School Board, qui gère des milliers d’écoles à Toronto, afin de trouver une solution pour donner un nouveau départ au Lycée français par le biais d’une nouvelle localisation.

Le choix n’a pas été facile, certains restant très attachés au centre-ville mais aujourd’hui, la réussite est bel et bien là. «On est passé d’un espace qui n’était pas une école à un espace conçu pour le confort quotidien des élèves», résume le proviseur.

Pour faire partager cette réussite, malgré une perte d’effectif d’environ 15 %, le Lycée avait invité, mardi 18 novembre, les parents d’élèves, les professeurs et plusieurs personnalités publiques à assister à l’inauguration officielle du Lycée, inauguration placée sous le signe de la région Bourgogne avec dégustation culinaire et viticole à l’appui. Les négociations pour trouver la nouvelle localisation du Lycée ont été âpres et le choix fait par l’équipe du Lycée n’était pas évident.

Pour Olivier Boasson, conseiller culturel à l’ambassade de France d’Ottawa, «le vrai travail commence. Il faut conforter le lycée dans ses nouveaux habits, trouver une place sereine et entière dans le système de scolarité de la ville».

Dominique Duthel, proviseur du Lycée, met en avant «la mobilisation exceptionnelle des professeurs qui peuvent dorénavant mener les projets pédagogiques qu’ils veulent.» Tous louent la persévérance du Lycée dans sa recherche de la meilleure solution pour les enfants, solution trouvée, un peu plus loin du centre ville, mais proposant un cadre de scolarité bien meilleur. «Ici, nos enfants sont heureux, ils ont une école lumineuse, une grande cour de récréation et de belles salles de classe», assure le proviseur.

L’inauguration du Lycée a été l’occasion pour les invités de visiter les salles de classe, aménagées suivant la volonté de chaque professeur, ce qui fait la fierté du proviseur: «Les professeurs ont une liberté, chacun a un espace où il peut pratiquer la pédagogie comme il le souhaite. Pour eux, c’est très important. Ils se sentent chez eux et aujourd’hui ils sont présents parce qu’ils veulent le montrer.»

Le Lycée se tourne maintenant vers le futur et compte bien repasser le seuil des 300 élèves. «Il y a des quartiers résidentiels au nord du Lycée. Il faut que ça passe par le bouche à oreilles, que les élèves viennent et soient heureux, que ça leur plaise d’étudier en français dans un environnement anglophone», explique Dominique Duthel.

Une classe spéciale pour les enfants anglophones voulant étudier en français mais n’ayant pas les bases est même en projet pour le Lycée, mais encore une fois le tout sera une question de gestion de l’espace, des équations spatiales auxquelles le proviseur de Lycée, ancien professeur de géographie, aime trouver des réponses.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Les Îles de Toronto, un archipel de loisirs et d’évasion

îles de toronto
De citadin torontois à Robinson Crusoé, il n’y a qu’un pas ! Toronto ne se résume pas seulement à son cadre urbain. De multiples nuances...
En lire plus...

25 mai 2018 à 17h00

Les libéraux peuvent-ils perdre leur statut de parti politique officiel?

Katheen Wynne
Le temps commence à manquer pour la première ministre sortante de l’Ontario, Kathleen Wynne, afin de convaincre les électeurs. Selon un récent sondage de...
En lire plus...

25 mai 2018 à 14h00

Agent de liaison communautaire – Mobilicité

La Cité - Titre du poste : Agent de liaison communautaire – Mobilicité Secteur : Bureau des affaires de Toronto Horaire de travail : 40 heures/semaine Rémunération (taux horaire) : 26,57 $...
En lire plus...

Cadre supérieur

The Greater Toronto Airport Authority - The Greater Toronto Airport Authority is looking to hire a Senior Officer, Community Investment Program. It is a permanent- full time position and a Salary of $34.93 per hour...
En lire plus...

Éducateur/éducatrice de garderie

Le Conseil scolaire catholique MonAvenir - Le Conseil scolaire catholique MonAvenir est à la recherche d’une personne permanente à temps plein (1,0), soit 35 heures par semaine, qui agira à titre d’éducateur ou d’éducatrice petite...
En lire plus...

Honneurs bien mérités pour Linda Cardinal et Paul Le Vay

AJEFO
Deux nouveaux membres de l’Ordre du mérite de l’AJEFO
En lire plus...

25 mai 2018 à 10h00

Quasi-unanimité des trois partis sur les thèmes francos

Elections Ontario 2018
Le débat porte sur les finances, les services publics et l’économie
En lire plus...

24 mai 2018 à 16h59

Fermentations! fête ses 25 ans

fermentations (5 sur 10
Envie de créer un vin une bière ou même un cidre à votre nom? L’entreprise Fermentations! est là pour ça. Charles Fajgenbaum vous concoctera...
En lire plus...

24 mai 2018 à 12h00

Michel Dallaire, pionnier du design industriel d’ici

Dallaire – de l’idée à l’objet
Créateur de la torche des Jeux olympiques de Montréal, des BIXIs et du mobilier de la Grande Bibliothèque...
En lire plus...

24 mai 2018 à 10h00

Didier Leclair et Aurélie Resch parmi les finalistes au prix littéraire Trillium

Prix Trillium 2018
17 romanciers, essayistes et poètes de l'Ontario seront honorés le 21 juin
En lire plus...

24 mai 2018 à 9h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur