L’«insécurité linguistique» contribue à l’assimilation

Partagez
Tweetez
Envoyez

L’«insécurité linguistique» liée à la manière de s’exprimer en français contribue à l’assimilation des jeunes Franco-Ontariens.

Dans le cadre de consultations menées par la Fédération de la jeunesse franco-ontarienne (FESFO), près de 300 jeunes Franco-Ontariens ont pu s’exprimer sur leur réalité linguistique, à l’école et dans leur milieu.

— LIRE LA SUITE DANS LE DROIT

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur