L’Île Maurice loin des touristes, près du cœur

Partagez
Tweetez
Envoyez

Mauricienne, Peggy Lampotang est arrivée au Canada voilà maintenant plus de 30 ans. Si elle y retournait régulièrement, ses derniers voyages lui ont fait découvrir à quel point elle était devenue Canadienne et trouvait tout exotique, alors qu’elle est originaire de l’île. Artiste design, peintre sur soir, Peggy Lampotang s’est mise à la photographie, pour nous montrer l’ile Maurice en dehors des sentiers battus touristiques. Alors oui, l’Océan Indien est présent sur les photos, mais en carte postale.


Des photos de marchands de poulets, de poisson, des pêcheurs, c’est la vie de tous les jours et les paysages traditionnels que Peggy Lampotang a voulu mettre en avant pour son exposition intitulée «L’île Maurice en dehors des sentiers touristiques», à voir à l’Alliance française de Toronto jusqu’au 31 octobre.


Cette ancienne colonie française, passée aux mains des Britanniques est devenue indépendante en 1968 et vit aujourd’hui des recettes du tourisme et d’industries florissantes, comme la canne à sucre.


Pourtant, on ne voit que très rarement, non pas l’envers du décor, mais simplement la vie des populations locales. Voilà ce que vous pourrez voir dans cette série de photographies.


«C’est un peu ce qui me touche. Je l’ai quitté il y a très longtemps et quand j’y retourne je la vois avec un autre regard. On oublie! Je trouvais tout exotique! », explique la photographe. «Physiquement c’est exotique. Les palmiers, les paysages. »


l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La communauté mauricienne était venue en grand nombre assister au vernissage de l’exposition. L’alliance française était pleine à craquer, ce qui est assez rare pour des vernissages.


L’ambiance chaleureuse qui y régnait a dû rappeler de bons souvenirs à l’artiste, qui a voulu à travers ses photos montrer ce trait de caractère de la population mauricienne.


«J’ai réalisé qu’au Canada, c’est cette partie de la culture qui me manque. Là-bas, on te parle, on veut t’inviter à manger même si l’on ne te connaît pas.»


L’Alliance française profite du mois d’octobre pour fêter la culture créole, à travers cette exposition, mais aussi à travers la soirée spéciale Kréolissime qui aura lieu le 22 octobre prochain, avec dégustation de plats typiques, de rhum et bien sûr de la musique traditionnelle pour danser.


Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur