L’hommage à Jean Chrétien profitera à la Maison de la Francophonie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le gratin de la politique canadienne célébrera le demi-siècle de carrière publique et le 80e anniversaire de naissance de l’ancien Premier ministre Jean Chrétien, à Toronto, le soir du 21 janvier.

Sous la coprésidence d’Ed Broadbent, de Jean Charest, d’Adrienne Clarkson, de Bill Davis et de Brian Tobin, le souper au Westin Harbour Castle aura pour thème «50 ans debout pour le Canada».

M. Chrétien a eu 80 ans le 11 janvier, une date d’anniversaire qu’il partage avec le tout premier Premier ministre du Canada, John A. MacDonald. Le «p’tit gars de Shawinigan» a été élu pour la première fois au Parlement en 1963. Il a été Premier ministre de 1993 à 2003.

Guichet central

Tous les profits de la soirée iront à la Maison de la Francophonie de Toronto, un projet qui regroupe plusieurs organisations à but non lucratif cherchant à créer «un guichet central de produits et de services en français et un phare culturel de la langue et de la culture françaises» dans la Ville-Reine. L’idée est débattue depuis plusieurs années dans le milieu associatif franco-torontois.

Selon un porte-parole de la Maison de la francophonie, Richard Kempler, le souper hommage à Jean Chrétien attire déjà un millier de personnes et rapportera «plusieurs dizaines de milliers de dollars».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On est encore loin des millions qui seront nécessaires pour acquérir l’édifice rêvé au centre-ville, mais «c’est une contribution qui donnera beaucoup de crédibilité à nos démarches», dit-il. «On observe un alignement des planètes en faveur du projet.»

On peut retracer la décision d’appuyer ainsi la Maison de la francophonie à des membres du cabinet d’avocats Heenan Blaikie, à l’origine de cette soirée.

Campus du Collège Boréal

La Maison compte se financer au deux tiers par un prêt hypothécaire et au tiers par des subventions publiques, essentiellement provinciales, indique M. Kempler, un organisateur d’événements qui est né à Toronto, mais qui a surtout vécu en France avant de revenir dans sa ville natale il y a 4 ans.

Il est membre des conseils d’administration de l’ACFO-Toronto, de Franco-Fête et du Centre francophone de Toronto (CFT).

C’est d’ailleurs parce que le CFT est à l’origine du projet de Maison de la francophonie que M. Kempler a été amené à s’y impliquer. «Le Centre francophone est toutefois très pris par son déménagement prochain du 22 College au 555 Richmond ouest, et c’est le Collège Boréal qui a pris le relais, toujours avec le RDÉE Ontario», dit-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Depuis 2006, le RDÉE (Réseau de développement économique et d’employabilité) a géré trois demandes de financement pour la Maison de la Francophonie de Toronto.

Le Collège Boréal, dont le campus torontois est présentement situé dans l’édifice du Toronto Star au 3e étage du 1 rue Yonge, serait éventuellement le principal locataire de la Maison de la Francophonie, dont la vocation serait de louer de l’espace à d’autres organismes francophones à des prix inférieurs à ceux du marché.

Un YMCA francophone?

«On y trouverait aussi un café, une librairie ou un centre de ressources, une salle d’exposition et d’autres attractions pour les francophones et francophiles», imagine M. Kempler, qui vise 2020 comme date d’établissement de cet édifice d’environ 100 000 pi2.

On ne croit plus, cependant, que le Centre francophone et sa clinique médicale s’y établieraient. Le Théâtre français de Toronto aurait besoin, lui aussi, d’installations très différentes. M. Kempler accepte cependant la comparaison avec le YMCA, un centre sportif et de services.

Un grand nombre d’ex-ministres libéraux, mais aussi quelques personnalités conservatrices et néo-démocrates, figurent parmi les membres du Comité de la soirée.

Photo: «MA VILLE, TORONTO» par Marc Falardeau , et mis à disposition sous un Creative Commons Attribution 2.0.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur