L’espace des non-dits (II)

Partagez
Tweetez
Envoyez

Geraldy a quitté son père pour aller vivre avec des cousins en banlieue de la Ville Reine. Le jeune homme se prend en mains, retourne aux études, travaille et souhaite rencontrer une compagne de vie. Il a 21 ans. Mais avant tout, son premier objectif est de ramener sa mère auprès de lui. Gloria arrivera finalement à Toronto en 2004, grâce aux efforts du vaillant Geraldy, qui mène sa barque tout seul.

Depuis 10 ans Gloria fait régulièrement la navette entre ses deux enfants et ses deux pays. Elle a déniché un petit boulot chez un pâtissier créole à Scarborough. Geraldy s’est marié avec une femme d’ici; ils ont déjà trois fils. Tandis que Cristelle survit à Port-au-Prince. Gloria entreprend les démarches pour parrainer sa fille dès l’obtention de sa résidence permanente.

Les procédures sont longues et coûteuses sans garantie de succès. Le projet avorte, Gloria va en appel. Les autorités canadiennes restent fermes: Cristelle est une adulte apte à pouvoir subvenir à ses besoins dans son pays d’origine. La demande de parrainage de Gloria est encore rejetée. Les circonstances du séisme dévastateur qui frappe Port-au-Prince en 2010 redonne espoir à Gloria que sa fille pourra venir, mais c’est encore peine perdue.

Janvier 2014, Gloria est victime d’un virulent cancer avancé du côlon. Elle est hospitalisée en peu de temps et son état de santé se détériore rapidement. Geraldy obtient un visa humanitaire d’urgence permettant à sa sœur de venir voir sa mère mourante: un prodige après toutes ces années d’effort pour faire venir Cristelle en terre canadienne. Cristelle et Geraldy se retrouvent comme s’ils ne s’étaient jamais quittés. La solidarité fraternelle l’emporte.

Tandis qu’à l’hôpital, Selvandieu pleure en regardant Gloria s’éteindre petit-à-petit. Il avait tant à lui dire… Avec la force des derniers moments, Gloria lui fait signe de la quitter. Elle ne veut pas le voir dans cet état à son chevet.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Gloria est partie à l’aube du printemps 2014, le jour de son 62e anniversaire. Selvandieu n’a pas repris contact avec ses enfants depuis les funérailles de leur mère enterrée en Ontario. Reste l’héritage de Gloria, miracle de sa foi inébranlable: sa fille vit maintenant au Canada, terre aux quatre saisons.

Cristelle retournera en Haïti trois ans plus tard pour revenir au Canada avec sa fille, Jenika, âgée de quatre ans. Dix mois avant la mort de sa mère, Cristelle lui avait caché sa grossesse imprévue… Néanmoins elle aura concrétisé le rêve de sa mère. Gloria avait secrètement souhaité avoir une petite-fille et vivre sa vie en compagnie de sa chérie dans son pays natal qu’elle adorait.

Au cimetière, les tombes d’une Nigériane et d’une Ontarienne, elles aussi victimes du cancer, sont voisines de Gloria. Le cancer transcende les cultures.

* * *
Cette chronique est une série de petites histoires tirées de mon imaginaire et de faits vécus, dont j’ai été témoin au cours de mon long chapitre de vie parmi le monde des expatriés et des immigrants. Un fil invisible relie ces gens de partout selon les époques, les lieux, les événements, les identités et les sentiments qu’ils ont traversés. – Annik Chalifour

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur