Les Raptors rebondissent sur la route de Memphis

Victoire 113-128 à Memphis

Le duo Powell-Siakam a porté l'attaque torontoise vers la victoire. (Photo: Chris Young)
Partagez
Tweetez
Envoyez

Mal embarqués après deux quart temps et demi, les Raptors de Toronto ont signé une fin de match tonitruante après l’expulsion de Nick Nurse en milieu de troisième quart.

Le match, totalement dominé jusque-là par l’ancien torontois Jonas Valanciunas, a alors basculé avec une défense des Raps retrouvée. Siakam, Powell et surtout VanVleet ont porté l’équipe en quatrième quart pour assurer une victoire, qui fait du bien au moral, sur le score de 113-128.

Prochain rendez-vous pour les Raptors (11-13) dès mercredi (19h) face aux avant-derniers de la conférence de l’Est, les Wizards de Washington (6-15).

classement Raptors

Le fil du match

Les Raptors débutent tambour battant avec une défense qui provoque des pertes de balle et rapporte des points faciles en contre-attaque (2-9). Memphis rentre petit à petit dans son match grâce à l’activité de Valanciunas au rebond offensif. Powell maintient malgré tout l’écart avec ses 9 points (12-19). Les Grizzlies signe dans la foulée un 7-0 pour égaliser à 19 partout.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les locaux vont ensuite prendre les devant dans le sillage de Morant qui obtient plusieurs lancers convertis (28-24). Les deux équipes ne se lâchent plus jusqu’à la fin des 12 premières minutes. Un tir primé de Davis remet les Raps devant d’un petit point (34-35).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le deuxième quart est tout aussi serré que le premier. Siakam chauffe à 3-points pendant que Morant en met un improbable sous forme de remise en jeu au soccer (48-50).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Memphis termine mieux le quart grâce à un Valanciunas (18 points, 14 rebonds) qui domine outrageusement au rebond offensif (8). Les locaux passent 70 points aux Raptors qui se retrouvent menés de 7 à la pause (70-63).

Valanciunas et ses coéquipiers comptent rapidement 10 longueurs d’avance en début de troisième. Il semble que c’était ce qu’il fallait aux Torontois pour se réveiller à l’image de Baynes. L’Australien s’impose enfin au rebond et finit au cercle sur une passe lumineuse de Siakam (81-77).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Toronto s’accroche mais ne parvient pas à multiplier les stops défensifs. Valanciunas poursuit son chantier de démolition de la raquette canadienne et marque sur Boucher. Nurse perd ses moyens lors du temps mort qui suit et est expulsé (95-85).

Les joueurs ont bien compris le message envoyé par leur entraineur et répondent pas un 9-0 conclu par VanVleet (95-94). Deux lancers d’Anderson permettent à Memphis de boucler le quart avec 3 points d’avance (97-94).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nick Nurse a créé l’étincelle

Toronto est beaucoup plus agressif en défense depuis l’expulsion de Nurse. VanVleet et Siakam prennent leurs responsabilités. FVV marque, Siakam attire la défense et sert Boucher à 3-points (97-101). Le Camerounais y va lui aussi de son tir primé (97-104). Il prend un gros coup de chaud avec un nouveau triple avec la planche et un panier en pénétration. Les Raps prennent le large (100-113).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Memphis n’a pas dit son dernier mot. Boucher est toujours sans réponse face à JV. Le pivot lituanien domine et les locaux reviennent à 106-113. Les Raptors sont malgré tout sereins. Powell marque en contre-attaque puis à 3-points, +12 (108-120). Un dernier dunk de Boucher vient mettre fin aux espoirs de l’équipe du Tennessee (111-124). Toronto s’impose finalement 113-126.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les chiffres

Stats Grizzlies Raptors

Réaction

Pascal Siakam (ailier des Raptors).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’analyse

Les « plus »

  • Le trio Siakam (32 points, 5 rebonds, 6 passes)-Powell (29 points)-VanVleet (32 points, 9 passes, 3 interception) est passé tout proche d’entrer dans l’histoire de la franchise en marquant chacun 30 points. Malheureusement, il manque un tout petit point à Powell. Cela n’enlève rien à la performance offensive exceptionnelle des trois joueurs qui ont porté l’équipe tout au long du match.
  • Chris Boucher est à créditer d’un bon match en sortie de banc avec ses 12 points et 10 rebonds. En déficit de taille et de poids face à Valanciunas, il a fait tout ce qu’il a pu pour gêner le dominant Lituanien. Il s’en sort avec les honneurs et a contribuer à la victoire en suppléant un Baynes, au profil plus apte, mais complètement dépasser…
  • Quand l’adresse à 3-points va, tout va. Les Raptors ont shooté à plus de 50% sur la rencontre (13/24). Les Grizzlies affichaient un tel pourcentage à la mi-temps, mais n’ont pas réussi à maintenir la cadence infernale qui était la leur. Ils terminent à 9/19 (47%) ce qui est déjà excellent dans les standards NBA.
  • On a vu une défense des Raptors transformée après l’expulsion de Nick Nurse. Ses hommes n’ont encaissé que 19 points après avoir vu l’entraîneur en chef rejoindre les vestiaires. Memphis a même été limité à 16 points en quatrième quart avec un 1/12 à 3-points qui a scellé le sort du match.

Les « moins »

  • Les Raptors ont rapidement perdu Kyle Lowry qui a ressenti des douleurs au dos en premier quart. Le capitaine a quitté ses coéquipiers et n’est pas revenu ensuite. Nurse a indiqué qu’il n’y avait pas de signes avant-coureurs avant le match et que les douleurs sont arrivées soudainement. Plus d’information à venir certainement ce mardi sur une éventuelle indisponibilité du numéro 7.
  • Pendant deux quart temps et demi, la défense des Raptors était très loin de ses standards habituels. Avec 70 points encaissés en première mi-temps, il y avait de quoi se faire du souci. Heureusement, le coup de sang de Nick Nurse et un discours de VanVleet ont fait l’électrochoc et les Torontois se sont retrouvés pour dominer la fin de la partie.
  • Aron Baynes, pour finir, a souffert le martyre face à Jonas Valanciunas. Le Lituanien lui a marché dessus au rebond, si bien que l’Australien n’en avait pas capté un seul en première mi-temps, pendant que son adversaire direct était à 14 (juste un de moins que tous les Raptors réunis!). Il s’est quelque peu repris en deuxième mi-temps mais c’est finalement Boucher qui a eu le plus gros du temps de jeu.  En 6 minutes de jeu avant de disparaitre du match, il a signé 2 points, 5 rebonds et 2 passes dans le troisième quart. Il cumule au total 7 points 6 rebonds et 3 passes. Très peu en comparaison avec les 27 points et 20 rebonds de JV.

Pour suivre les Raptors

Toute l’actualité des Raptors au quotidien sur Twitter et l-express.ca avec Mike Laviolle. Egalement chez notre partenaire dinostalk.com.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur