Les Raptors arrachent une revanche chez les Timberwolves

Victoire 81-86 dans le Minnesota

Siakam Davis Raptors
Terence Davis a inscrit le tir de la victoire pendant que Siakam assurait en défense. Photo: Chris Young
Partagez
Tweetez
Envoyez

Parfois en NBA, il faut savoir gagner sans la manière, comme on dit vulgairement «à l’arraché».  Ça, les Raptors de Toronto n’ont pas été vraiment capables de le faire cette saison. On a même très souvent vu l’inverse, avec des bonnes prestations qui ont fini sur une défaite.

Preuve que l’équipe a certainement connu un tournant dans sa saison après ses deux victoires probantes à Milwaukee, les Torontois ont été en mesure d’aller chercher ce genre de victoires, vendredi dans le Minnesota, en étant en plus privés des services de Kyle Lowry et OG Anunoby.

Les hommes de Nick Nurse ont pourtant fait tout ce qu’il fallait pour se faciliter les choses pendant 26 minutes, menant de 16 points, avant de complètement s’effondrer en attaque sur le reste de la rencontre.

C’est donc grâce à une défense de fer menée par Siakam et les 11 points de Terence Davis en quatrième quart qu’ils sont allés chercher cette «victoire moche». Les Timberwolves n’ont pas réussi à inscrire plus de 81 points sur la rencontre et ont laissé filer le match sur le score de 81-86. Une marque que l’on retrouve plutôt en milieu de troisième quart dans la NBA moderne…

Avec cette victoire, les Raptors sont de retour à un bilan équilibré (15-15) avant de recevoir par deux fois les Sixers de Philadelphie dimanche (19h) et mardi prochain (19h30).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Classement Raptors

Le fil du match

Les Raptors réalisent un début de match sérieux. Appliqués en attaque avec une bonne circulation de balle qui trouve les coupes de Bembry (6 points), ils limitent leurs hôtes à 9 points sur les 5 premières minutes de jeu. Au premier temps mort, ils mènent 9-17.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Powell est en feu depuis plusieurs matchs. Il met deux nouveaux triples. La défense n’encaisse que 4 points et l’écart est de 14 points après 4 consécutifs de Flynn (13-27). Les remplaçants accompagnés de Bembry finissent le premier quart sur le score de 15-28.

Les Wolves sont en échec total en attaque en raison d’une excellente défense torontoise, mais aussi d’une maladresse flagrante sur leurs tirs lointains (1/19). Powell continue son récital offensif. Servi par Siakam en contre-attaque, il atteint la barre des 14 points avec un triple et donne 16 points d’avance aux siens (19-35). Il ne s’arrête pas là. On prend les mêmes et on recommence, Siakam le trouve dans l’autre coin, bingo (19-38)!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Nick Nurse lance Patrick McCaw, de retour de blessure. L’entrée du joueur fétiche de l’entraîneur coïncide avec un 9-2 passé par les locaux… Ils reviennent à -12 (28-40). Les Timberwolves, malgré un nouveau tir primé de Powell, parviennent à réduire l’écart à -10 à la pause, après un tir à mi-distance de Rubio (35-45).

Toronto reprend le large en troisième quart avec deux tirs primés de VanVleet (41-57). S’en suit une longue période de plus de 4 minutes sans marquer et un 13-0 encaissé avec des joueurs de complément des Wolves qui trouvent leur adresse de loin (54-57).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

10 minutes sans tir réussi!

Le temps mort de Nurse ne change rien, Minny poursuit sa série jusqu’à 16-0 (57-57). Bembry met fin à la série avec un lancer (57-58). Cela n’empêche pas Minnesota de passer devant avec des lancers francs de McDaniels et un 3 d’Edwards (61-58). Le joueur de première année va ensuite signer l’action du match avec un dunk exceptionnel sur Watanabe (64-58). Toronto est resté au final plus de 10 minutes sans inscrire un tir à cheval sur le troisième et le quatrième quart…

Les Wolves poursuivent sur leur lancée et possèdent un avantage de 8 points en début de 4e quart (68-60). Les Raptors parviennent tant bien que mal à se remettre les idées en place et s’accrochent. Après une contre-attaque bien gérée, la première depuis un long moment, Siakam finit avec la faute (79-75).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le Cameounais se démène en défense. Il égalise ensuite sous le panier (81-81) à l’entrée de la dernière minute. VanVleet a une occasion de passer devant, mais rate le tir à 3-points qui fait le tour du cercle et ressort.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce sera finalement Terence Davis qui inscrira ce tir de loin de la gagne. Il met ensuite ses deux lancers pour assurer la victoire après un  tir raté par Beasley. Victoire à l’arrache après une deuxième mi-temps très compliquée, mais victoire quand même sur le score de 81-86.

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Les chiffres

Stats Wolves Raptors

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Analyse

Les « plus »

  • La défense des Raptors, leur marque de fabrique depuis des années, est en train de se mettre en place et de trouver de la régularité depuis les deux matchs face aux Bucks. Cette tendance s’est confirmée dans cette rencontre que les Raptors ont gagnée grâce à ce secteur du jeu. En n’encaissant que 81 points et en limitant leurs adversaires à 38,2% au tir dont 23,7 à 3-points, les Torontois ont pu se permettre d’avoir un match sans en attaque collectivement et de malgré tout empocher la victoire.
  • Deux individualités symbolisent parfaitement cette prestation collective des Raptors. Siakam et VanVleet, certainement fatigués après les efforts produits face aux Bucks ont connu une soirée sans en attaque. En revanche, ils ont tous les deux livré une prestation défensive de premier ordre. FVV a tenu Ricky Rubio à 7 points tandis que Siakam a été exceptionnel en quatrième quart avec 3 contres, des paniers importants (6 points) et la passe décisive pour tir victorieux de Terence Davis. Le jeune joueur, qui a appris son acquittement partiel dans son procès pour violence conjugale dans la journée, a su saisir sa chance dans le dernier quart en inscrivant 11 points et le tir de la victoire.
  • S’il y en a bien un, en revanche, qui n’a pas eu de problème pour ajouter des points à son compteur c’est bien Norman Powell. Depuis qu’il est titulaire, le Californien est en feu. Il finit avec 31 points, 10/19 au tir dont 6/10 à 3-points.

Les « moins »

  • Déjà mentionnée, l’attaque des Raptors a connu une soirée très compliquée. Avec les absences de Lowry et OG Anunoby et un match disputé la veille, Nurse a beaucoup fait tourner son effectif en quête de joueurs capables d’apporter de l’adresse. S’il a finalement eu du nez avec Terence Davis en fin de match, ni Matt Thomas (0 point), ni Stanley Johnson (0 point), ni Yuta Watanabe (0 point), ni Aron Baynes (2 points, 0/3 au tir), ni Malachi Flynn (4 points, 1/6 au tir) et encore moins Patrick McCaw (0 point) n’ont apporté suffisamment d’adresse.
  • Le pari tenté par Nurse de relancer McCaw de retour de blessure face à un adversaire faible s’est montré perdant. L’entrée du porte-bonheur de l’entraîneur s’est avérée désastreuse. C’est au moment où il a mis les pieds sur le terrain que les Wolves ont réussi à se relancer, en fin de deuxième quart et ont commencé à prendre confiance. Son +/- de -9 en 6 minutes est tout un symbole. On ne peut pas forcément en vouloir au joueur qui est à court de compétition. Mais on peut se demander si un passage par la case G League ne lui serait pas bénéfique pour retrouver le rythme de la compétition.

Pour suivre les Raptors

Toute l’actualité des Raptors au quotidien sur Twitter et l-express.ca avec Mike Laviolle, et chez notre partenaire dinostalk.com.

 

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur