Les Français du monde se retrouvent pour le 14 juillet

Partagez
Tweetez
Envoyez

222 ans après la prise de la Bastille qui marqua le début de la Révolution française, les Français de Toronto étaient appelés à fêter la Fête nationale française, que les anglophones nomment Bastille Day, dans un bar du centre-ville, le Fox and Fiddle, de Wellesley et Yonge. Là-bas, repas, boisson et loterie commanditée par la marque de bière française Kronenbourg. Plus d’une centaine de personnes ont répondu présentes à l’invitation de l’association Français du monde – ADFE, structure internationale qui commence à se faire connaître dans la Ville Reine selon Éric Yahya, responsable de la section jeunesse de la première circonscription canadienne de l’association.

Français du monde – ADFE est un organisme à double objectif, tant citoyen que rassembleur. Au niveau global, il tente de responsabiliser les Français vivant à l’étranger à la participation politique, élection… et doit aussi défendre les intérêts des Français de l’étranger.

Pour cela l’association peut compter sur son membre élu à l’Assemblée des Français de l’étranger, Dan Brignoli.

Voilà pour la politique et l’action citoyenne, Français du monde de Toronto tente depuis plusieurs mois de se faire connaître plus largement dans les cercles d’associations francophones de Toronto et organise des événements rassembleurs, comme le match des Raptors contre les Spurs de San Antonio, où joue le français Tony Parker.

«On essaie de trouver des partenariats locaux, avec des institutions locales», explique Éric Yahya.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

La deuxième activité organisée par l’association voulait éclaircir les méandres du système bancaire canadien, bien loin du système français, pour ceux qui viennent d’arriver.

«On voulait faire un parallèle avec la France. C’était plus de caractère d’aide, de soutien», poursuit le responsable jeunesse. Dirigée par Francine Watkins, l’association Français du monde – ADFE a réussi sa première soirée du 14 juillet. La terrasse du bar est longtemps restée peuplée de français, ou francophones avant que la musique ne démarre au deuxième étage avec un DJ francophone.

Malheureusement, le 14 juillet tombant un jeudi, tout le monde ne pouvait pas rester danser jusqu’aux petites heures de la nuit et la piste de danse est demeurée très clairsemée.

Le clou de la soirée s’est déroulé vers 21 h avec le tirage au sort des lots de la tombola. Pour les vainqueurs, un panier-cadeau commandité par la marque Kronenbourg, et sa bière la 1664. On pouvait y trouver des verres, un plateau de service et autres babioles. La 1664 pouvait également être commandée au bar, ce qui est assez rare à Toronto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur