Les élus municipaux votent pour le retour du comité français

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les francophones de la Ville Reine pourront à nouveau s’exprimer sur les affaires municipales par l’entremise de leur propre comité consultatif à l’hôtel de ville. Mais ce n’est pas clair quelle sera la portée du groupe.

Le Conseil municipal a approuvé mardi soir une proposition de son Comité de gestion (Government Management Committee) visant à rétablir un Comité consultatif de langue française (Toronto French Language Advisory Committee), près d’un an et demi après son abolition.

Le maire Rob Ford et le Conseil avaient à l’époque donné le coup de grâce à plusieurs comités consultatifs jugés superflus dans un contexte de resserrement budgétaire.

Les conseillers municipaux Peter Milczyn et Kristyn Wong-Tam étaient au nombre de ceux qui ont appuyé l’initiative, qui fait suite à des démarches menées ces derniers mois par l’ACFO-Toronto, le lobby politique des francophones de Toronto.

M. Milczyn explique que le nouveau comité n’aura pas un mandat aussi large que son prédécesseur. «Ça doit être seulement un comité consultatif pour les communautés francophones dans notre ville et je pense, dit-il, que ce serait possible d’avoir ça avec un plus petit comité qui a 3-4 réunions par an.»

L’une de ses fonctions serait d’assurer une liaison entre la Ville de Toronto et l’AFMO, l’Association française des municipalités de l’Ontario, qui regroupe les élus et intervenants municipaux franco-ontariens.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le comité français jouissait dans le passé d’un budget annuel d’environ 15 000 $. On ne sait pas pour l’instant combien d’argent recevra le nouveau groupe consultatif. Un rapport municipal indique uniquement que «des ressources sont disponibles à même du budget municipal proposé pour 2014 afin [de permettre au comité] de tenir des réunions».

Les citoyens membres du comité – qui fonctionnerait en français – seraient choisis par le directeur municipal, en consultation avec le conseiller municipal qui présiderait le groupe. M. Milczyn est l’unique élu municipal présentement capable de s’exprimer en français.

Ce dernier a toujours défendu l’idée d’avoir un comité français, mais tout en affirmant, en juillet 2012, que ses membres devaient être plus actifs pour justifier un financement de la Ville.

Le Comité consultative de langue française de Toronto sera dissous à la fin du présent mandat du Conseil municipal, avant les élections du 27 octobre 2014. Les nouveaux élus décideront par la suite de reconstituer ce Comité pour le mandat 2014-2018.

* * *
D’autres articles sur ce sujet dans L’Express ces derniers mois:
6 mai: Un questionnaire sur la francophonie pour les candidats municipaux
22 avril: Les six membres sont désignés mais ne se connaissent pas encore
11 février: Le Comité francophone de la Ville prend forme
4 février: Peter Milczyn nommé président du Comité français à Toronto
10 décembre: Débats sur la composition d’un nouveau comité francophone de la Ville de Toronto
3 décembre: Un rassemblement pour discuter du comité français de l’Hôtel de Ville
26 novembre: Bientôt un nouveau comité français à l’Hôtel de Ville

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur