L’école primaire de la Toronto French School s’expose

Partagez
Tweetez
Envoyez

Ce jeudi 2 avril 2015, l’école primaire de la Toronto French School a ouvert ses portes aux parents et amis venus assister à un évènement majeur dans le parcours des élèves de 5e année: l’Exhibition.

Des allocutions de bienvenue ont été prononcées respectivement par Kay Scarlett, directrice de l’école primaire, Mirna Hafez, directrice générale par intérim et Mitch Frazer, président du Conseil d’administration. Unanimement, ils ont remercié les enseignants qui ont été les artisans déterminants de ce qu’est ce produit final présenté au public aujourd’hui. Mme Scarlett a souligné le niveau de pensée atteint par ces enfants et surtout la créativité acquise au cours des huit dernières semaines qu’a duré ce processus!

À la TSF, le Programme primaire du Baccalauréat international prépare les élèves à devenir des apprenants permanents qui sont actifs et altruistes, respectueux des autres comme d’eux-mêmes, et capables de prendre part au monde autour d’eux. Le programme se concentre sur le développement complet de l’élève et de ses capacités de recherche au sein de la salle de classe et au-delà.

Khatie Tourangeau, coordinatrice du programme à l’école primaire, a expliqué au public, et particulièrement aux parents des quelque 80 élèves qui entameront leur parcours à l’école secondaire la rentrée prochaine, l’une des exigences des premières années du programme: que les élèves démontrent leur apprentissage à travers l’Exhibition.

Un programme transdisciplinaire

Le programme repose sur cinq éléments: connaissances, concepts, savoir-faire, savoir-être et action.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Une tâche bien ardue pour ces jeunes qui devraient ainsi apprendre à collaborer, à communiquer, à partager et à résoudre des problèmes en tant que groupes!

Mme Tourangeau a souligné que le savoir-être et l’action sont les autres composantes essentielles que l’on retrouve dans le profil de l’élève du Baccalauréat international à savoir, entre autres, l’engagement, la curiosité, l’indépendance, l’intégrité, la confiance, etc.

Elle a conclu par une citation de l’actrice et chanteuse Nancy Hataway, selon laquelle «chaque fois qu’un changement a lieu, il commence comme une vision dans l’esprit de quelqu’un. Cette personne attire d’autres personnes dans cette vision et quand suffisamment de gens sont attirés par cette vision, elle explose en activité.»

Le spectacle d’ouverture créé et encadré par Geneviève Cholette, enseignante d’art dramatique, s’est décliné autour des quatre éléments décrivant et analysant le monde de façon traditionnelle (eau, feu, air et terre). Tout a été présenté sous forme de saynètes, avec l’objectif de faire prendre conscience aux élèves qu’ils sont les vecteurs du changement.

Cerise sur le gâteau, les élèves ont conclu cette partie introductive en chansons, en français, autour des mêmes thèmes. Il faut dire que l’exécution de ce spectacle était à la hauteur de l’évènement!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Demain, c’est aujourd’hui

La phase culminante a été la visite des travaux d’élèves dans les classes.

À ce stade, on ne peut qu’être ébloui par les tâches réalisées et les thèmes développés, couvrant une large variété de préoccupations: droits de l’enfant, espèces menacées, pauvreté, famine et gaspillage de nourriture, racisme, travail des enfants, pollution de l’eau, etc.

Les parents ont eu l’occasion d’apprécier, voire d’être impressionnés, par leurs enfants. En effet, au-delà de la qualité des affiches, on est surtout frappé par l’assurance et la conviction de ces enfants quand ils expliquent leur thème.

Un moment de conversation aussi entre parents et enseignants, un moment d’expression de gratitude aux enseignants!

Si le programme vise à préparer les enfants «aux défis intellectuels qu’ils seront amenés à relever au cours de leurs études ultérieures et de leur vie professionnelle» et «en se concentrant sur leurs capacités de recherche, non seulement en classe, mais aussi dans sa vie de tous les jours», on peut dire que le pari, à ce stade, est gagné!

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En effet, ces enfants ont déjà pris l’habitude de travailler ensemble. Ils sont déjà des militants du changement.

Il ne reste qu’à leur souhaiter de garder le cap sur leurs initiatives, en travaillant ensemble car comme dit le proverbe africain, «si tu veux aller vite, vas-y seul, mais si tu veux aller loin, alors il faut y aller ensemble». Ils l’ont compris, car demain, c’est aujourd’hui!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur