Le Wolfpack, l’autre équipe de Toronto qui gagne

Le Wolfpack de Toronto vise l'accession en Superleague, le championnat d'élite du rugby à XIII de l'hémisphère Nord.

A l'image des Raptors dans la NBA, le Wolfpack est la seule équipe canadienne évoluant en Betfred Championship.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous avez envie de surfer sur la vague victorieuse des Raptors de Toronto, mais les défaites à répétition des Blue Jays en reconstruction vous attristent et la série de sept matchs sans victoire du Toronto FC vous fatiguent? L’Express vous a trouvé la solution: le Wolfpack de Toronto!

L’équipe de rugby à XIII de la capitale de l’Ontario évolue en deuxième division du championnat d’Angleterre appelée Betfred Championship. Oui, oui, nous n’avons pas fait de faute de frappe: le championnat d’Angleterre.

Avec les équipes de Toulouse et Perpignan, qui évoluent elles en première division, la formation torontoise fait partie des trois clubs basés en dehors du Royaume-Uni à disputer ce championnat.

Crédit photo: Toronto Wolfpack Facebook page.

Un calendrier adapté aux voyages outre-Atlantique

Cette situation si particulière pour le club canadien implique un calendrier adapté pour réduire les coûts liés aux déplacements, ainsi que la fatigue qu’engendraient des aller-retours répétés entre l’Amérique du Nord et le Vieux Continent.

«De février à mi-avril, nous avons disputé toutes nos rencontres en Angleterre. Depuis nous alternons deux trois matchs à domicile et deux trois à l’extérieur. Nous avons passé un accord avec la Ligue quand nous l’avons intégrée: nous prenons en charge les déplacements et les hébergements de toutes les équipes visiteuses», nous a expliqué Erik Grosman le directeur de la communication du club.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Objectif Superleague

Cette meute de loups affamés fait bien plus que participer à la compétition. Les Torontois sont, en effet les champions en titre et sont passés à deux doigts d’obtenir la montée en Superleague, l’élite du rugby à XIII de l’hémisphère Nord, la saison dernière.

«Nous avons perdu de deux points dans le match d’accession face aux Broncos de Londres chez nous (2-4). Il n’y a pas eu un seul essai du match, c’est très rare. Nous avions franchi la ligne à trois reprises, mais les trois fois, l’essai n’a pas été accordé», se souvient Grosman.

Cette belle occasion manquée la saison dernière n’a en rien freiné les ambitions du Wolfpack. Au contraire, cette saison, les Torontois dominent à nouveau le Championship de la tête et des épaules avec 16 victoires pour une seule défaite.

Ils sentent que cette année pourrait être la bonne. Leaders incontestés, ils accueillent ce samedi leur dauphin, le Toulouse Olympique XIII (12 victoires 5 défaites) dans un choc au sommet au stade Lamport (13h).

Les deux équipes se sont déjà rencontrées à trois reprises. Le 9 mars à Toulouse, qui a marqué la seule défaite torontoise de la saison jusque-là (46-16). Puis, le 18 mai à Blackpool pour une revanche du leader et un large succès (42-14). Enfin, le 15 septembre à Toronto, où le Wolfpack avait arraché la victoire 13-12.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les deux équipes se retrouvent donc ce samedi 22 juin pour la belle. Les Français du Wolfpack vous attendent nombreux pour venir les soutenir.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur