Le Wolfpack de Toronto résiste à Featherstone

22-18

Les deux équipes alignées pour les hymnes avant un féroce affrontement.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Wolfpack s’est adjugé sa vingtième victoire de la saison, ce samedi en début d’après-midi. Les hommes de Brian McDernott ont fait la course en tête tout au long du match en résistant à la puissance offensive des Rovers de Featherstone, proches de réaliser l’exploit de s’imposer au stade Lamport (22-18).

Le Wolfpack a pris son adversaire à la gorge dès le coup d’envoi.

Début de match tonitruant

Toronto ne perd pas de temps. Sur sa première attaque, le jeu de passe rapide permet à O’Brien de trouver une brèche dans la défense adverse et d’inscrire le premier essai du match (6-0, 2e).

Les visiteurs bénéficient de trois attaques pour réagir, mais ils se heurtent à la défense agressive des locaux. Celle-ci reste imperméable sur sa ligne d’en-but.

Le Wolfpack a tout de même du mal à reprendre le jeu à son compte. La faute à la défense adverse, mais aussi quelques imprécisions dans les transmissions de balle. Les Torontois sont même réduits à 12 pour 10 minutes, suite à un carton jaune reçu par Lussick pour jeu dangereux (15e).

Efficacité défensive et offensive

La meute fait le dos rond, puis profite d’une faute de la défense anglaise pour obtenir une pénalité face aux poteaux. O’Brien s’en charge et ajoute deux points (8-0, 21e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les Rovers ne se laissent pas abattre et continue à pilonner l’impressionnante défense canadienne, de nouveau sans succès.

Malgré une sensation de domination générale de Featherstone sur la première période, c’est bel et bien Toronto, plus efficace, qui rejoint les vestiaires avec un avantage de 14-0, après un nouvel essai de Stanley juste avant la pause (36e).

L’attaque de Featherstone se réveille en deuxième mi-temps.

Festival offensif

Le scénario semble se répéter au retour des vestiaires. Les Rovers sont de suite à l’attaque. Si dans un un premier temps, les Torontois résistent, ils vont cette fois céder sur un exploit personnel d’Ormondroyd qui casse plusieurs plaquages pour inscrire un essai (14-6, 43e).

Il n’en fallait pas plus pour réveiller les Loups. Sur l’attaque suivante, après plusieurs temps de jeu, Leutele récupère la balle sur l’aile gauche et file à l’essai (18-6, 47e).

 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

 

Les attaques prennent le pas sur les défenses en ce début de deuxième mi-temps. Les Anglais retournent dans la foulée dans l’en-but torontois par Walters pour réduire la marque (18-12, 54e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ce Wolfpack n’est pas leader du championnat pour rien. Les Torontois n’ont nullement l’intention de laisser leurs adversaires revenir au score. Ils reprennent le contrôle du jeu pour aller inscrire un nouvel essai en bout de ligne par McCrone (22-12, 65e).

Fin de match à suspense

Le festival offensif se poursuit avec une nouvelle action collective de haut niveau des visiteurs qui aboutit à l’essai de Jones suite à un décalage d’Albert (22-18, 71e). La fin de match s’annonce indécise. Ce sont finalement les deux défenses qui se reprennent. Plus aucun point n’est marqué, le Wolfpack assure sa vingtième victoire de la saison. Ouf!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur