Le Toronto FC décroche une victoire décisive

1-0

Devant plus de 20 000 personnes, le TFC a décroché une 4e place inespérée
Partagez
Tweetez
Envoyez

Opposé pour le dernier match de la saison régulière au Colombus Crew, le Toronto FC a dimanche remporté une victoire décisive pour les éliminatoires (1-0).

En s’imposant grâce à un magnifique coup franc inscrit par Alejandro Pozuelo à l’heure de jeu, les Torontois ont arraché sur le fil la 4e place de la Conférence de l’Est, synonyme de match à domicile pour le 1er tour des play-offs.

«On est super contents de jouer un autre match au BMO! Cet endroit est différent, ça a été incroyable donc continuons comme ça» – Quentin Westberg, gardien du Toronto FC

Un dernier match à enjeu relatif

Ce dernier rendez-vous de la saison régulière au BMO Field opposait donc les hommes de Greg Vanney au Colombus Crew, 10e avant la rencontre et d’ores et déjà dans l’incapacité de se qualifier pour la suite de la compétition.

Et même si, de leur côté, les joueurs du TFC avaient validé leur ticket pour le 1er tour des play-offs après leur match nul sur la pelouse du Los Angeles FC, l’enjeu de la rencontre était loin d’être anecdotique pour eux.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

En effet, en cas de victoire de Toronto, couplée à un faux-pas de ses concurrents directs (DC United et les Red Bulls de New York), les Rouges et blancs pouvaient décrocher la 4e place de la conférence, leur permettant de recevoir lors de leur prochain match.

Festival d’occasions manquées en première mi-temps

Favori, le TFC a débuté cette rencontre sur les chapeaux de roue. Dans un 4-2-3-1 caractéristique, les joueurs de Vanney ont d’entrée mis une grosse pression sur le but adverse. À travers les montées répétées des deux latéraux (Auro et Morrow), permettant aux ailiers torontois de se placer dans les intervalles, le Toronto FC a facilement déséquilibré un bloc de Colombus bas, mais peu organisé.

Incapable de ressortir proprement de son camp, notamment en raison de maladresses techniques flagrantes dans les transitions offensives, l’équipe de l’Ohio a subi pendant près d’un quart d’heure les vagues rouges et blanches, sans pour autant flancher. À la 6e minute de jeu, un beau mouvement collectif entre Endoh et Altidore s’est conclu par une frappe trop écrasée du Japonais, avant que, deux minutes après, ce soit au tour de l’attaquant américain de buter sur le gardien adverse.

Offensivement très intéressant – notamment à travers la relation Auro-Pozuelo-Delgado – le côté droit du TFC a aussi été le plus en difficulté sur les contres adverses, permettant peu à peu au Colombus Crew de sortir la tête de l’eau.

À la 21e minute de jeu, les coéquipiers de Jonathan Mensah sont même passés tout proches d’ouvrir le score après une magnifique déviation de la poitrine de Zardes pour Espinoza, obligeant Westberg à s’employer. Plus en confiance, les Jaunes et noirs sont devenus plus entreprenants ensuite, évoluant plus haut, prenant plus de risques et inversant finalement quelque peu le momentum de la rencontre.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Avant la demi-heure de jeu, deux grosses errances de la défense torontoise ont à nouveau failli profiter à l’équipe adverse, tout d’abord après un corner mal renvoyé puis, dans la foulée, sur un centre où Mensah, pourtant seul au point de pénalité, n’a pas réussi à ajuster sa tête.

Évoluant plus haut sur le terrain, Colombus a, en parallèle, offert plus d’espaces dans son dos, permettant au TFC de se montrer dangereux. Aux 33e et 35e minutes de jeu, Altidore est ainsi passé tout proche de trouver la faille, mais a manqué par deux fois ses face-à-face, butant sur un Room très inspiré.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Malgré de nombreuses opportunités de part et d’autre donc, le manque de réalisme des deux équipes a mené à un 0-0 d’autant plus décevant qu’en parallèle, les RedBulls de New York et les joueurs de DC United étaient respectivement menés au score et tenus en échec.

Un but venu d’ailleurs

Dans une deuxième mi-temps partie sur les mêmes bases que la première, le salut des locaux est venu d’un but splendide. Après une faute sur l’attaquant du TFC Altidore à 20 mètres du but, l’excellent Pozuelo s’est chargé du coup franc, inscrivant un but poétique par sa douceur (57e).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Splendide par sa précision, le but l’a également été par son importance dans la mesure où il a permis au TFC de remonter à la 4e place tant convoitée.

Tactiquement désorganisés après ce but marqué et l’euphorie qui en a découlé, les joueurs du TFC ont subi ensuite et pendant près de 10 minutes les dangereuses offensives adverses, proches d’être conclues à la 61e (face-à-face manqué) puis à la 63e (frappe lointaine échouant sur la barre transversale).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Mais solide défensivement, le TFC a tenu et s’est finalement imposé sur le score d’un but à zéro après une fin de match décousue. Profitant des faux-pas de ses adversaires directes (DC United a fait 0-0 alors que New York s’est incliné 3-0), les Rouges et blancs ont arraché une 4e place presque inespérée il y a plusieurs semaines de cela.

«On espère continuer à gagner, là il nous reste un match donc on va essayer de donner le meilleur de nous-même pour gagner cette rencontre.» – Chris Mavinga, défenseur central de Toronto FC

Rendez-vous donc le 19 octobre au BMO Field pour le 1er tour des éliminatoires face au DC United de Wayne Rooney!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur