Le Toronto Fashion Incubator est à l’avant-garde de la mode canadienne

L'atelier du Toronto Fashion Incubator
Partagez
Tweetez
Envoyez

Créé en 1987, le Toronto Fashion Incubator, premier diffuseur mondial de mode, a étendu son concept innovant à plus de 30 villes dont des capitales de la mode telles que Paris, Milan, Londres et New York.

Fier de son concept innovant, le TFI nous a accueilli lors d’un de ses événements lundi dernier: son séminaire sur les tendances automne-hiver.

Selon Susan Langdon, directrice exécutive du TFI, il s’agissait d’apprendre aux créateurs arrivants sur le marché à intégrer les tendances du moment dans leur stratégie de création.

Le séminaire de prévision des tendances automnales et hivernales avait lieu lundi dernier au TFI.

Une expertise à destination des jeunes créateurs

Depuis sa création, le Toronto Fashion Incubator a accueilli des grands noms de la mode au Canada tels que Christopher Paunil, à l’origine de la marque de luxe éponyme spécialisée en robes de mariée et de soirée sur mesure fabriquées à Toronto.

Le TFI bénéficie d’une grande expertise. Par exemple, son collaborateur David Dixon (nombreuses apparitions dans les magazines Elle, Vogue, ou encore Marie Claire) combine classique et moderne, luxe et fonctionnel. Ses créations sont destinées à une clientèle amatrice de luxe. Le tout est entièrement créé au Canada.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Surtout, TFI aide à réaliser les projets et donner des opportunités aux jeunes créateurs. À travers des événements de réseautage, mais aussi des séminaires éducatifs ouverts à la communauté, TFI aide à développer les compétences professionnelles des nouveaux créateurs torontois, tout en leur donnant des stratégies commerciales et créatives.

Le Toronto Fashion Incubator organise des événements à destination de tous les initiés au monde de la mode.

Informer sur les tendances à venir

L’événement était organisé en collaboration avec Promostyl, la première agence de prévision des tendances à l’international.

Langdon prend un exemple canadien pour illustrer l’objectif de Promostyl. «Canada Goose ça marche, non pas parce qu’ils vendent des vestes chaudes pour l’hiver dont les Canadiens ont besoin, mais parce qu’ils ont réussi à exporter l’idée que porter un produit fabriqué au canada était tendance, même si on se trouve en Europe.»

Créé à Paris en 1966, Promostyl possède désormais des bureaux à Paris, New York, Tokyo et plusieurs en Chine. L’agence dessine des collections pour l’industrie du textile et de l’habillement. Leur mission est d’assister les industries dans leur processus de création, de marchandisation et de développement de la marque.

Langdon a notamment insisté sur les critères et exigences que les créateurs doivent désormais intégrer, notamment sur «l’impact écologique» de la création des pièces, leur production et leur distribution.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon le TFI, les prochaines tendances automnales et hivernales se regroupent en quatre grands thèmes: Wonders (au style ostentatoire), Species (sophistiqué et fantaisiste), Lands (aux pièces féminines et aux influences britanniques) et Rags (au style disruptif).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Vous l’aurez compris, c’est au coeur de ces événements que se décident les futurs tendances canadiennes. Ainsi, si vous êtes jeune créateur ou simple initié au monde de la mode, le TFI est ze place to be!

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur