Le pianiste Charles Richard-Hamelin au-delà de ses frontières au Toronto Summer Music Festival 2019

Le pianiste Charles Richard-Hamelin se produira le 19 juillet à 14h au Walter Hall du Edward Johnson Building (80 Queen's Park).
Partagez
Tweetez
Envoyez

Pour son concert du 19 juillet au Toronto Summer Music Festival, le thème Beyond borders (au delà des frontières) a été une source d’inspiration pour Charles Richard-Hamelin.

Après plusieurs discussions avec le directeur artistique, le pianiste québécois a décidé de jouer un concert de «musique classique inspirée de musiques folkloriques».

Charles Richard-Hamelin connaît bien Toronto: ce n’est pas son premier concert dans la ville reine. Il apprécie beaucoup l’Orchestre symphonique de Toronto avec qui il a déjà joué. Pour lui, c’est toujours un plaisir de retrouver ses fans après les concerts.

Une passion depuis tout petit

Charles Richard-Hamelin a commencé à jouer à l’âge de 4 ans et demi. Cette passion pour la musique classique l’a poussé à se lancer dans des concours d’abord provinciaux puis nationaux. 

Son premier concours international, il le passe à 24 ans. Si pour beaucoup cela paraît jeune, Charles Richard-Hamelin rappelle que «la limite d’âge est de 30 ans».

Ce concours, c’est le Concours Musical International de Montréal en 2014. Le talentueux pianiste remporte la deuxième place avec la musique de Chopin.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

90 concerts par an

Cette victoire marque un tournant dans sa carrière. Charles Richard souligne la principale différence: «avant j’avais une vingtaine de concerts par an, aujourd’hui j’en fais entre 80 et 90». 

Le musicien a également participé à plusieurs festivals en Europe, comme à Prague ou en France lors du festival La Roque d’Anthéron. Sa performance lors du prestigieux prix Krystian Zimerman à Varsovie en 2015, lui fait remporter la médaille d’argent.

Discographie

Charles Richard-Hamelin est un soliste, mais «il apprend beaucoup des autres».

En plus des concerts et festivals, le musicien enregistre. Sa discographie comporte déjà trois albums, dont le second comportant des œuvres de Beethoven, Enescu et Chopin enregistré à Québec.

Lorsqu’on lui demande ses plans pour le futur, le musicien confie à L’Express: «ça serait un rêve pour moi d’enregistrer avec l’Orchestre Symphonique de Montréal».

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur