Le nouveau visage de l’Ontario français

Un premier rapport utilise la nouvelle définition inclusive de francophone

Partagez
Tweetez
Envoyez

La Ministre des Services sociaux et communautaires et ministre déléguée aux Affaires francophones, Madeleine Meilleur, a lancé mercredi 9 décembre, une publication produite par le gouvernement (Office des affaires francophones) avec la Fondation Trillium de l’Ontario qui, pour la première fois, utilise la nouvelle définition inclusive de francophone, adoptée par le Gouvernement de l’Ontario en juin 2009. L’événement avait lieu dans la galerie Céline-Allard du Centre francophone de Toronto.

Le nouveau rapport statistique du gouvernement de l’Ontario met l’accent sur la diversité de la communauté francophone de l’Ontario.

«La diversité de la francophonie ontarienne constitue l’un des plus grands atouts de la province», affirme Mme Meilleur. «Au delà des données, ce rapport nous lance de nouveaux défis qui nous permettront d’assurer un avenir prometteur à l’ensemble des francophones de l’Ontario», déclare-t-elle.

Le profil présente les tendances économiques, sociales et démographiques marquantes de la francophonie ontarienne, dont on ne peut plus faire fi pour garantir le développement durable de la communauté francophone de l’Ontario.

On apprend, entre autres, que 22% des tous les immigrants francophones sont arrivés ici entre 2001 et 2006; 10% des francophones ontariens s’identifient comme minorités visibles; 14% des francophones en Ontario sont nés hors du Canada; trois francophones sur cinq sont nés en Ontario et un sur cinq est né au Québec.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«L’Ontario compte la plus grande population francophone au Canada hors Québec, ce qui représente une démographie importante», souligne Aileen Carroll, ministre de la Culture, présente au lancement.

«Ce rapport a une pertinence particulière pour le secteur des arts et de la culture de notre province, qui contribue de façon significative à notre économie.»

On est 600 000

Les 600 000 francophones de l’Ontario sont concentrés principalement dans les régions de l’Est et du Nord-Est, bien qu’une importante proportion vive au centre, incluant près de 60 000 dans la région de Toronto.

Voici d’autres points saillants du nouveau rapport: une personne sur 20 en Ontario est francophone; la communauté francophone est plus âgée que celle de l’Ontario dans son ensemble; 81,2% des francophones habitent dans les 25 régions désignées bilingues en vertu de la Loi sur les services en français. 55% des francophones en Ontario parlent le français le plus souvent à la maison et plus des deux tiers utilisent le français au travail.

En 2006, les francophones de l’Ontario gagnaient un revenu d’emploi moyen et médian supérieur à celui de la population en général dans toutes les régions. L’écart salarial entre les femmes et les hommes francophones était moindre que dans la population ontarienne dans son ensemble.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le rapport accessible en ligne (ontario.ca/profildesfrancophones), permet de mieux connaître les nouvelles dimensions démographiques de l’Ontario français d’aujourd’hui, ainsi que d’en apprendre plus sur le financement de la Fondation Trillium de l’Ontario et sur ses recherches démographiques.

Prix de la Francophonie de l’Ontario

Mme Meilleur a également confirmé la création du Prix jeunesse de la francophonie en Ontario, en lien avec la stratégie gouvernementale «L’Accent sur la jeunesse», qui vise à encourager l’utilisation du français chez les jeunes francophones de l’Ontario, ainsi que leur participation active au développement de leurs communautés.

Ce prix fait partie des Prix de la francophonie de l’Ontario, créé par le gouvernement ontarien en 2006, pour rendre hommage aux personnes qui par leur détermination, contribuent aux progrès de la communauté francophone en Ontario.

Dorénavant, tous les deux ans, le gouvernement de l’Ontario, remettra trois prix distincts à un francophone, un francophile, et un jeune francophone et francophile âgé de moins de 25 ans.
Info: www.ofa.gov.on.ca

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur