Le musée de la Citadelle fait peau neuve

100e anniversaire du régiment de Valcartier

Partagez
Tweetez
Envoyez

En cette année 2014, le Royal 22e Régiment fête ses 100 ans. Pour marquer ce centenaire, le musée de la Citadelle de Québec a fait peau neuve et ouvert une nouvelle aile qui abrite désormais l’exposition permanente Je me souviens, inaugurée le 29 mai dernier, ainsi que Honneur et mémoire, une deuxième expo permanente qui présente au public les médailles des glorieux membres du 22e régiment.

La construction de la Citadelle de Québec commence en 1820 sous la direction de l’ingénieur britannique Elias Walker Durnford et possède une forme pentagonale largement inspirée des créations de Vauban.

Située sur la pointe du Cap Diamant de Québec, elle permettait de surveiller à la fois le fleuve Saint-Laurent et la ville de Québec. En 1831, la Citadelle est terminée. Elle sera obsolète dès les années 1850 à cause des nouveaux canons qui permettaient de tirer de plus de 5km. Le 22e régiment s’installe dans les murs de la citadelle en 1920.

Jouissant de la 2e fréquentation muséale de Québec, le musée de la Citadelle voulait offrir au public l’opportunité d’effectuer des visites de manière autonome.

Jusqu’à maintenant, la visite du musée et de la Citadelle étaient liées puisque les militaires sont toujours présents dans l’enceinte de la place forte. Désormais, le public peut arpenter le musée tout seul et ensuite faire la visite extérieure accompagné d’un guide.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Première et Seconde Guerres

Les expositions Je me souviens et Honneur et mémoire sont d’ailleurs situées dans une ancienne casemate de soldats, utilisée jusque dans les années 70.

Afin de mettre en valeur l’histoire du 22e, le musée de la Citadelle a choisi une approche largement multimédia qui offre au public la possibilité d’admirer des artéfacts d’époque, mais aussi des photos, vidéos et animation retraçant l’histoire du premier bataillon francophone d’Amérique du Nord.

La rénovation de ces salles a permis de multiplier par quatre la surface d’exposition du musée et de présenter au public environ 6000 pièces historiques.

De nombreux objets ont été ramenés du front par les soldats du 22e, comme les casques, les masques à gaz. À l’aide d’une carte interactive, les visiteurs pourront comprendre les différentes batailles comme celles de la Somme, de Vimy, de Passchendaele, auxquelles a participé le 22e entre 1916 et 1919.

La spectaculaire mitrailleuse Pompom représente certainement une des pièces les plus appréciées du musée.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

On apprend également que Foch, célèbre maréchal français qui a connu son heure de gloire pendant la Première Guerre mondiale a été le premier colonel honoraire du 22e régiment. Il est d’ailleurs venu une fois à la citadelle, autour de 1920.

Roosevelt et Churchill

L’exposition nous propose de suivre l’implication du 22e de manière chronologique et après la Première Guerre mondiale, on atteint la section réservée à la Seconde. On a tous en tête le débarquement de Normandie et les héroïques soldats canadiens, mais le 22e a quant à lui surtout participé à la campagne italienne.

Une énorme croix de l’aigle nazie a été ramenée par le 22e, certainement un trophée de guerre amplement mérité.

Fait historique notable, que peu de monde connaît: le guide nous apprend que le débarquement de Normandie a été pensé et décidé à la Citadelle de Québec lors d’une rencontre entre Roosevelt et Churchill qui permettait de laisser Staline de côté. Une vidéo d’époque montre l’arrivée de Churchill à la Citadelle.

La visite se poursuit avec les salles dédiées à la guerre de Corée, puis aux missions humanitaires liées à l’ONU et finalement la salle des médailles qui permet d’admirer des centaines de médailles de guerres.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le guide nous explique qu’avant, les militaires se faisaient souvent enterrer avec leurs médailles, mais qu’au 22e, de plus en plus de soldats les redonnent à des fins d’exposition.

Après cette visite spectaculaire, nous sommes partis à la découverte de la citadelle en elle-même. Après quelques minutes de marche, nous sommes arrivés au point d’observation du Cap Diamant, qui offre une vue imprenable sur le fleuve et sur la ville de Québec. Il s’agit certainement ici de la plus belle vue sur le fleuve en ville.

Prochainement

Le musée compte poursuivre sur cette belle dynamique et proposera du 14 août au 11 novembre une exposition temporaire intitulée La Grande Guerre vue par les peintres français qui a été rendue possible grâce au partenariat avec le Musée de l’Armée situé aux Invalides à Paris.

À noter que la Citadelle de Québec offre de multiples choix aux touristes, avec la visite extérieure de la citadelle, le muée, la résidence du gouverneur général et aussi les visites nocturnes où les guides personnifient des personnages liés au 22e régiment.

On peut également assister à la relève et à la retraite de la garde.

www.lacitadelle.qc.ca/fr

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur