Le même suspect recherché pour des vols dans deux stations de métro

Partagez
Tweetez
Envoyez

La police de Toronto confirme que le suspect qui a braqué la station de métro Chester dans l’est de la ville, dimanche soir, est le même qui y aurait dérobé de l’argent il y a deux mois.

Radio-Canada rapporte que les enquêteurs ont qualifié l’auteur de ce deuxième vol à main armé «d’effronté» lors d’un point de presse, lundi midi, puisqu’il semble n’avoir peur de rien.

Selon les policiers, un homme armé s’est approché de la billetterie à la station Chester dimanche vers 22 h 30 pour ensuite prendre la fuite avec une somme d’argent non précisée. Personne n’a été blessé.

Le PDG de la Commission des transports (CTT), Andy Byford, est «dégoûté» et «en colère». Il a discuté de la question avec le chef de police Bill Blair, qui a promis de renforcer les patrouilles.

Le 6 août dernier, le même homme déguisé aurait volé de l’argent et des laissez-passer mensuels à la station Chester.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon la police, cet individu de 25-30 ans aurait aussi braqué la station Christie, plus à l’ouest sur la ligne Bloor-Danforth, 20 jours plus tard.

Le vol perpétré dimanche soir est le sixième à survenir cette année dans une billetterie de station de métro à Toronto, comparativement à quatre, l’an dernier.

Les policiers n’ont toujours pas arrêté le suspect qui serait à l’origine de trois vols à main armée à la station de métro Dupont en 2011 et en 2012. Lors du dernier braquage, le préposé avait été atteint par balle après qu’il eut refusé de lui remettre le contenu de sa caisse.

Les enquêteurs ne pensent pas que cet individu soit impliqué dans la plus récente série de vols, parce qu’il est de grandeur différente, selon la description des témoins.

Pour sa part, la CTT affirme avoir resserré la sécurité dans ses stations en y installant des caméras de surveillance et en visitant plus souvent les billetteries pour que la caisse contienne moins d’argent. Ces billeteries doivent par ailleurs être remplacées par des guichets électroniques d’ici 2016, grâce à l’implantation de la carte à puce Presto.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur