Le changement dans la continuité


11 octobre 2011 à 0h00

Le 6 octobre, plus de 37% des Ontariens ont voté pour une certaine continuité en réélisant le gouvernement libéral de Dalton McGuinty dans 53 circonscriptions, une de moins que la majorité absolue à l’Assemblée législative.


En 2007, les Libéraux avaient fait élire 71 députés avec 42% des suffrages, soit presque le même score que les Conservateurs fédéraux de Stephen Harper en Ontario le 2 mai dernier.


Pendant plusieurs mois – sauf le plus important: le dernier – les sondages indiquaient que le chef conservateur provincial Tim Hudak pouvait s’attendre à des résultats similaires. Il est donc cruellement déçu de ne récolter que 37 sièges avec 35% du vote, ce qui représente tout de même un progrès pour l’opposition officielle par rapport à 2007.


Le Nouveau Parti démocratique d’Andrea Horwath sort plus fort, lui aussi, de ce scrutin: 17 élus avec près de 23% des suffrages. Là aussi, c’est moins bon que ce qu’a fait Jack Layton en Ontario le 2 mai.


Un grand nombre de citoyens, qui avaient voté «bleu» ou «orange» au printemps, ont donc voté «rouge» cet automne… ou n’ont tout simplement pas voté. Plus de la moitié des Ontariens n’ont pas participé à ces élections, ce qui est leur droit le plus strict, mais qui n’en est pas moins désolant.


* * *


C’est bel et bien un gouvernement libéral que les Ontariens ont élu, qui pourra manoeuvrer comme s’il était majoritaire, comme l’ont fait les Conservateurs minoritaires à Ottawa pendant cinq ans.


En effet, Tim Hudak et Andrea Horwath ne voudront pas porter l’odieux du déclenchement de nouvelles élections trop tôt (les électeurs étant allergiques aux élections…), ni celui de contribuer à l’instabilité économique par leur obstruction aux projets du gouvernement (les gens se méfiant du changement…).


Paradoxalement, l’échec relatif des Libéraux à rassembler les Ontariens autour de leur programme (l’échec des deux autres partis étant, à cet égard, encore plus cuisant) donne les coudées franches au premier ministre McGuinty, face aux difficultés qui pourraient survenir d’une nouvelle crise bancaire en Europe et aux États-Unis.


En effet, si les Libéraux avaient été réélus avec une belle majorité, ils se seraient crus obligés de ne pas dévier de leur trajectoire actuelle.


Dès vendredi matin, M. McGuinty a annoncé que Dwight Duncan restait ministre des Finances et travaillait à une «mise à jour économique» axée sur «l’incertitude qui règne dans l’économie mondiale» et ses conséquences pour l’Ontario.


En outre, à la demande du gouvernement, le banquier Don Drummond planche depuis l’été sur une réforme de la bureaucratie et de la prestation des services publics. Le ministre des Finances veut ses recommandations à temps pour commencer à les incorporer à son budget 2012.


On pourrait donc avoir des changements… puisqu’on n’a pas voté assez massivement pour la continuité!


* * *


Le soir du 6 octobre, Tim Hudak a continué de vilipender Dalton McGuinty, preuve qu’il n’a pas encore compris que les Libéraux ne suscitaient pas, dans la population, les mêmes sentiments négatifs primaires que ceux qui animaient les publicités conservatrices.


Par ailleurs, il n’a pas dit un traître mot de français, preuve qu’il ne sait toujours pas comment tendre la main à de nouveaux électeurs.


Andrea Horwath a dit deux ou trois phrases dans un français malaisé, mais sympathique. Il paraît qu’elle suit des cours; ça ne peut donc que s’améliorer.


Les francophones se réjouissent certainement de la réélection du Parti libéral, dans lequel ils sont mieux investis. La ministre des Affaires francophones, Madeleine Meilleur, a été réélue facilement dans sa circonscription d’Ottawa-Vanier.


La plus grosse perte est celle de la ministre de l’Éducation, Leona Dombrowsky, qui commençait à comprendre le dossier des écoles françaises qui débordent à Toronto.


* * *


Les Ontariens ont complété un «tour du chapeau», mais pas celui qu’on attendait: l’élection de conservateurs à Queen’s Park après Ottawa et l’hôtel de ville de Toronto. Ils l’ont plutôt réservé au premier ministre Dalton McGuinty en lui accordant ce troisième mandat. C’était la meilleure décision.


Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Fayza Abdallaoui quittera le MOFIF

MOFIF AG Démission Fayza Abdallaoui
En présentant le premier Livre Blanc du MOFIF, Fayza Abdallaoui a aussi annoncé son départ de la présidence.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 17h00

Mars sur Terre, ou l’île Devon

Mars
Le Nunavut est une autre planète, ne serait-ce que par la minéralité du paysage et l’isolement géographique.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 11h00

Vos jeunes font-ils au moins 60 minutes d’activité physique par jour?

sport
Selon l’Organisme mondial de la Santé (OMS), les enfants de 5 à 17 ans devraient faire au moins 60 minutes par jour d’activité physique...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 9h00

Regardez-moi dans les yeux

On se sent obligé d’enseigner à de futurs employés, ou à des gens qui veulent sortir de leur solitude, qu’il est important d'établir un...
En lire plus...

14 novembre 2018 à 7h00

Les Leafs surclassent les Kings de Los Angeles (5-1)

Maple Leafs
En déplacement à Los Angeles, les Leafs ont facilement battu les Kings ce soir sur le score de 5-1.
En lire plus...

14 novembre 2018 à 1h01

Nationalisme ≠ suprémacisme

11 novembre 2018
Donald Trump s’est proclamé «nationaliste», le mois dernier, alors que pour Emmanuel Macron, le patriotisme est «l'exact contraire» du nationalisme, une «trahison»...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 17h25

Un ex-Témoin de Jéhovah raconte

secte religion
Gaëtan a été élevé parmi les Témoins de Jéhovah. À 24 ans, suite à une sévère dépression, il quitte le mouvement. C’est le début...
En lire plus...

13 novembre 2018 à 9h00

Des médecins opposés aux trous de balles dans leurs patients

tuerie
La NRA vient apparemment de décider que c’était une bonne idée de s’attaquer aux médecins.
En lire plus...

13 novembre 2018 à 7h00

Des francophones bien vivants et qui le disent

Francophones hors Québec
Même, L’itinéraire, le magazine montréalais des itinérants, s’intéresse aux francophones hors Québec.
En lire plus...

12 novembre 2018 à 17h05

Les meilleures façons de tuer la francophonie ontarienne

Ne pas faire de la place aux jeunes, aux immigrants et aux francophiles est un bon moyen de ne pas intéresser les gens à...
En lire plus...

12 novembre 2018 à 14h10

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur