En partenariat avec
La Cité à Toronto

Du matériel innovant pour les infirmiers et aidants

Le consul de France, Tudor Alexis, était venu remettre le grand prix au gagnant de la compétition d'entrepreneurs de l'Association des anciens des grandes écoles françaises: Mikhael Taye, pour Able Innovations.
Partagez
Tweetez
Envoyez

La jeune entreprise Able Innovations, représentée par son agent de développement des affaires Mikhael Taye, a remporté la 5e édition du Ontario Entrepreneur Challenge de l’Association des anciens des grandes écoles de France (AAGEF), la semaine dernière à l’Alliance française de Toronto.

L’entreprise développe du matériel médical pour améliorer les prestations des soins santé aux personnes handicapées ou invalides.

Elle faisait partie des trois finalistes présélectionnés par le jury pour présenter leurs activités respectives devant un public constitué, entre autres, d’anciens diplômés de grandes écoles françaises.

Cette victoire pourrait représenter un tremplin pour Able Innovations.

Mikhael Taye, agent de développement des affaires, et Jayiesh Singh, directeur général d’Able Innovations, vainqueur de la compétition d’entrepreneurs de l’AAGEF

«Je pense que le choix du public a été émotionnel», indique Cynthia, une participante dans le public, «car c’est le projet qui avait le plus fort impact social. Pour moi, c’est le seul candidat a avoir répondu aux quatre critères du jury: la durabilité, l’impact à court terme, l’impact social et les qualités d’innovation.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Dignité

Dans ce «concours de pitch», Mikhael Taye a présenté Able Innovations comme une entreprise vouée à rendre leur dignité aux personnes en situation de handicap.

L’entreprise propose du matériel médical qui rend moins pénibles certaines tâches quotidiennes des infirmiers et des aidants familiaux. Le produit a pour vocation de diminuer et de faciliter les transferts latéraux des personnes invalides d’un lit à un autre.

La manoeuvre, fréquente en centre de soins, est physiquement coûteuse pour les soignants. L’idée est venue au fondateur et PDG, Javyiesh Singh, alors qu’il faisait du volontariat en maison de retraite.

Le mécanisme original a été mise au point et développé par Javyiesh Singh et un autre associé, Philip Chang.

Charles Dwight co-fondateur de Paymentflex, finaliste du défi des entrepreneurs de l’AAGEF.

Carte de crédit flexible

Face à Able Innovations, Charles Dwight proposait plus de flexibilité aux consommateurs détenteurs de cartes de crédit avec son produit Paymentflex.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Cette carte de crédit hors de l’ordinaire récompense leurs titulaires tous les mois avec des économies d’intérêts liés aux remboursements de leurs soldes.

À droite: Zach Lamothe co-fondateur de Mile1, finaliste au Challenge des entrepreneurs de l’AAGEF.

Livraisons à des heures pratiques

Pour sa part, Zach Lamothe, de Mile1, présentait sa solution de livraison qui répond aux frustrations des détaillants et des consommateurs qui veulent recevoir les colis et courriers aux heures qui leur conviennent.

«Je suis heureux d’avoir eu la chance de participer, même si je n’ai pas remporté tous les votes», dit-il. «Dans le futur, on va continuer à mettre à exécution notre plan stratégique. On va juste continuer à servir nos clients et nos fournisseurs aussi bien qu’on l’a fait jusqu’ici.»

Un bilan satisfaisant

«C’est la première fois en 5 ans qu’on fait salle comble», a déclaré David Nanta, organisateur de la soirée (vidéo ci-dessous).

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Il attribue ce succès aux rencontres mensuelles de l’AAGEF, et à la qualité des manifestations organisées par l’association torontoise. Il constate que les candidatures s’améliorent, de même que les présentations qui sont meilleures les années passants.

L’Entrepreneur Challenge séduit un public qui ne touche plus seulement les réseaux des diplômés des grandes écoles française. D’ailleurs, l’AAGEF accueille aussi des diplômés de UofT, York, McGill, HEC Montréal, ect. Les organisateurs pensent que le public est aussi attiré par la possibilité de réseauter avec des cadres supérieurs d’entreprises.

Enfin, le public semble apprécier l’interactivité de cette soirée spéciale, puisqu’il est appelé à voter pour leurs favoris du concours.

Le public était aussi venu pour le réseautage et échanger avec les cadres supérieurs de grandes entreprises.

Un événement inspirant

«Pour moi, les prestations des candidats étaient de grandes qualités. Ils ont vraiment cherché à surmonter des défis du quotidien avec des idées innovantes et/ou pratiques. Qui sait? Ça pourrait  être moi la prochaine fois», indique Ana, francophile diplômée en technologie de l’information et votante du public.

C’était la première fois qu’elle assistait à cette soirée spéciale de l’AAGEF. Elle s’y était rendue pour réseauter, mais après les présentations, elle envisage d’être une future candidate.

La soirée était animée par Sébastien Gendron (au centre), président directeur général et co-fondateur de Transpod Hyperloop. Il témoigne qu’avoir gagné le concours lui avait généré l’attention des médias .

En partenariat avec

La Cité à Toronto

Nos cours à la carte ainsi que nos programmes sont offerts dans des entreprises, institutions et milieux qui vous permettront d’avoir un avant-goût de ce à quoi votre avenir ressemblera. Cliquez ici pour en savoir plus !

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur