Après Milk et HarbourKids, voici «Junior»

Un festival jeunesse des arts de la scène du 19 au 25 mai

Harbourfront lance son festival junior
Space Interrupted, des artistes Torontois seront présents au festival Junior
Partagez
Tweetez
Envoyez

Du théâtre à la danse en passant par le cirque: la jeunesse aura de quoi se réjouir de l’arrivée des beaux jours à Toronto. Le Centre Harbourfront revient du 19 au 25 mai avec un nouveau festival «Junior» succédant à HarbourKids, qui avait remplacé le festival Milk il y a quelques années.

L’international mis à l’honneur, car «il y aura des spectacles norvégiens, australiens, britanniques», nous confie Nathalie Bonjour, la directrice intérimaire des arts de la scène de Harbourfront.

La francophonie aura sa place sur la scène, car plusieurs troupes québécoises ont été invitées. Et pour Mme Bonjour, «c’est important de représenter le français par l’art aux plus jeunes».

Des troupes comme Le clou ou Cas Public, tout droit venues de Québec, offriront une offre en français. La première avec Le Chant du Koï explore, à travers une comédie musicale, la jalousie et l’insécurité. La seconde, avec le spectacle Suites Curieuses, propose une interprétation innovatrice du célèbre conte Le Petit Chaperon Rouge.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Des artistes locaux auront aussi l’occasion de briller. Le prodige du hip-hop Shaun Boothe pourra représenter l’Ontario avec sa belle combinaison de musique urbaine et de biographies des icônes culturelles et historiques.

Harbourfront lance son festival junior
The Unauthorized Biography Series avec Shaun Boothe.

Un avant-goût

On promet une scène variée pour un public allant de 4 à 14 ans.

Pour réjouir tout le monde, il y aura toute la semaine «des spectacles très divers qui n’oublient jamais l’esthétique». Ce jeudi, le lancement du festival mettait l’eau à la bouche. 

Dans le théâtre, les artistes au programme ont pu donner une courte représentation de ce qui sera joué en mai. Devant le jeune public de l’école Bruce Junior, la culture autochtone a pu être mise en lumière avec un danseur des premières nations. Le rappeur autochtone Cody Coyote a pu aussi faire résonner la salle devant une assemblée conquise.

Harbourfront lance son festival junior
Suites curieuses

Répondre aux interrogations de l’enfant

«Ce festival n’est pas seulement un divertissement, mais également l’occasion d’inviter le public à explorer des thèmes évocateurs tels que l’identité, la différence, la croissance, la perte et la transformation», explique Mary Francis Moore, la conservatrice.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’événement veut placer l’enfant au centre des préoccupations, car à son jeune âge l’art et la culture lui permettent de comprendre des sujets qui lui permettent de comprendre sa place dans la société. La pièce de théâtre britannique Child of the Divide explore par exemple le thème de l’adoption.

Harbourfront lance son festival junior
Child of the Divide, un spectacle britannique sur l’adoption.

Alors du 19 au 25 mai, le centre Harbourfront espère voir les écoles tant anglophones que francophones défiler. À la fin de la semaine, le festival réservé aux écoles se transformera en moment à partager en famille.

Du vendredi au dimanche, les quais seront animés par de nombreux stands gratuits de 10 à 17 heures. Entre des ateliers de création, des danses africaines et une compétition culinaire en compagnie du Chef Mick, les familles pourront profiter des premiers rayons de soleil en compagnie des arts.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur