L’art de vivre antillais: superbes chambres d’hôtes à Thomassin


11 janvier 2016 à 14h19

Guylaine Mérovée-Pierre, propriétaire d’une vaste hacienda espagnole nichée à Thomassin au sud de Pétionville en banlieue de Port-au-Prince, est passionnée de décoration tant à l’intérieur qu’autour de sa magnifique demeure.

«Depuis 26 ans je renouvelle sans relâche mon environnement de vie qu’on a surnommé la petite forêt», déclare la dame rencontrée par L’Express, début décembre 2015.

Le charmant domaine, encerclé de terrasses et jardins luxuriants, recèle tous les parfums exotiques dont on puisse rêver. Roses, orchidées, anthuriums, hibiscus, plantes verdoyantes s’entremêlent aux arbres et arbustes tropicaux d’une surprenante diversité.

Outre ses activités de décoratrice, Guylaine offre l’hébergement dans sa résidence. «Les visiteurs de passage dans la capitale haïtienne, que ce soit par affaires ou pour un séjour de détente», sont les bienvenus dans son petit boisé serein.

On peut louer deux grandes chambres au 2e étage: l’une incluant un lit king avec balcon sur le jardin et l’autre deux lits double avec un salon. Les deux pièces disposent de salles de bain privées. Le forfait – 150 $ américains par jour – comprend le petit déjeuner et le diner (délicieuse cuisine haïtienne garantie!), le service des chambres et le transport local (chauffeur avec voiture) selon les besoins.

Plus qu’un B & B

Guylaine peut également servir d’accompagnatrice à Pétionville. «Pour visiter les marchés d’artisans, boutiques spécialisées, librairies, cafés et restos branchés, galeries d’art et musées pour ne citer que quelques-uns de nos atouts locaux», détaille l’hôtesse.

La dame vous invite aussi à parcourir l’exceptionnelle commune de Kenscoff sise à 1500 m sur les hauteurs de Port-au-Prince, connue pour son abondante production maraîchère et les luxueuses propriétés de familles nanties, juchées sur ses monts.

Sur la route pittoresque on fait la rencontre insolite d’artistes du métal et de-peintres œuvrant dans leurs ateliers campagnards. Ils sont dotés d’un intarissable talent s’inspirant à la fois de la nature grandiose d’Haïti et du mystère vaudou.

Ambiance raffinée

Décoratrice d’intérieur mais aussi spécialisée dans l’aménagement de spacieux jardins, Guylaine propose ses services lors d’événements spéciaux dans les salles de mariage, réception, congrès et les résidences huppées de Port-au-Prince et ses environs.

«Je fais le magasinage d’accessoires décoratifs, de fleurs et plantes pour créer une ambiance unique et tendance, empreinte d’une irrésistible touche tropicale», dit-elle.

Sa remarquable maison abrite un fabuleux décor: salles de repos aérées, meubles en chêne et acajou, plancher en tuile mosaïque, objets d’art exclusifs originaires des Caraïbes et du Mexique, statuettes vaudou, antiquités françaises, plusieurs tableaux de grands peintres haïtiens et somptueux arrangements floraux étalés sur deux étages.

Demeurer chez Guylaine promet une riche expérience culturelle et personnalisée: un séjour chaleureux, décontracté et sophistiqué.

Avis aux amateurs: le site enchanteur se prêterait magnifiquement pour y animer des ateliers de décoration, peinture, dessin, photographie, et pourquoi pas, d’écriture…

Renseignements

Guylaine Mérovée-Pierre: #6 Thomassin 27, Route de Kenskoff, Haïti
Réservations par téléphone: (509) 37 09 44 66

* * *
Cette chronique est alimentée au gré des explorations d’Annik Chalifour en terre haïtienne. La journaliste revient d’un 4e séjour en Haïti – décembre 2015 – et planifie d’y retourner en 2016. Décoration d’intérieur, arts de la scène, création de mode et artisanat, chant et danse vaudou, ethnologie, photographie, tourisme patrimoine et alternatif sont au rendez-vous.

Inscrivez-vous à nos infolettres gratuitement:

Récemment

Restez à jour dans votre propre fil d'actualité

Toronto ne fait pas assez d’efforts pour rencontrer ses obligations linguistiques

Depuis la fin du siècle dernier, j’ai sur mon réfrigérateur un aimant promotionnel du Comité français de la ville de Toronto qui indique que,...
En lire plus...

22 janvier 2018 à 7h00

Avec Millet, la vie rurale sort de l’ombre

Peintre célèbre... oublié
En lire plus...

21 janvier 2018 à 10h00

Soif de drame et de passion

Un tueur en série qui cible les erreurs de la nature
En lire plus...

21 janvier 2018 à 8h00

Quiz : Sigles et acronymes

1. Le sigle UNESCO vient d’un nom en… a) français b) anglais c) espagnol   2. SNCF désigne une compagnie de… a) transport b)...
En lire plus...

21 janvier 2018 à 7h00

Défendez-vous les droits humains?

Avec Amnistie internationale, c'est à la portée de tous
En lire plus...

20 janvier 2018 à 12h00

GPS galactique

Des pulsars peuvent servir de «phares» pour les vaisseaux spatiaux
En lire plus...

20 janvier 2018 à 10h00

Les feuilles de chou efficaces pour soulager la montée de lait?

Plutôt vrai
En lire plus...

20 janvier 2018 à 8h00

Financement pour l’agrandissement de l’école Sainte-Trinité

5,3 millions $
En lire plus...

19 janvier 2018 à 16h43

La luminothérapie efficace pour la dépression hivernale

C’est l’effet de la lumière sur l'oeil qui fonctionne
En lire plus...

19 janvier 2018 à 11h11

Le tonneau de vin et le tonneau de merde

Donald Trump est à la Maison-Blanche depuis un an (seulement)
En lire plus...

19 janvier 2018 à 1h00

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur