L’Arménie: du dépaysement pour les grands voyageurs

Partagez
Tweetez
Envoyez

Partout dans le monde, des pays s’ouvrent actuellement aux grands voyageurs. Parmi eux, l’Arménie. Vous y découvrirez le paradoxe d’une vie religieuse intense et d’une vie nocturne inoubliable.

L’Arménie est un petit pays du Caucase qui a pour voisins immédiats l’Iran, la Turquie, la Géorgie et l’Azerbaïdjan. Néanmoins, l’Arménie est près de l’Occident en termes de spiritualité et, maintenant, de tourisme.

L’Arménie est le plus vieux pays chrétien du monde. Il existe depuis le IVe siècle. Cette identité chrétienne a forgé la vie et l’histoire des Arméniens, petit peuple martyrisé par ses voisins non-chrétiens (on pense au génocide turc de 1915 en particulier). Un Canadien francophone ne peut être que très touché par un pays qui a préservé son identité par la religion pendant 15 siècles. La visite des monastères est d’ailleurs l’un des moments forts d’un voyage en Arménie.

Se rendre en Arménie n’est plus très difficile. British Airways et Lufthansa proposent des vols directs depuis l’Europe. Le décalage horaire de neuf heures est toutefois éprouvant.

L’Arménie est une ex-république soviétique, et c’est visible. L’architecture, les voitures et même la grisaille égayée par une grande élégance féminine – tout rappelle l’Union soviétique. Le russe demeure parlé plus couramment que l’anglais comme langue seconde.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les liens historiques fraternels tissés entre la France et l’Arménie expliquent la chaleur naturelle des Arméniens envers les francophones (il y a 800 000 Français d’origine arménienne, dont le plus connu est Charles Aznavour). Il y a peu, très peu de touristes en Arménie. Visiter ce pays procure des sensations à la Tintin, on a l’impression d’être un vrai voyageur, un vrai explorateur. Les Arméniens s’intéressent vraiment à nous, en tant qu’individus à part entière. Personne ne cherche à nous faire payer plus pour un produit ou un service sous prétexte que nous sommes touristes (par ailleurs, attention aux vols à la tire, très fréquents).

Quelque 90% des visiteurs de l’Arménie font partie de la diaspora. Cette diaspora est au moins deux fois plus nombreuse que la population du pays (3,8 millions d’habitants). La communauté arménienne de Montréal compte 4 000 personnes; c’est la ville canadienne où l’on retrouve le plus d’Arméniens.

Cette diaspora arménienne est pleine de ressources. C’est, dans une large mesure, la diaspora qui finance et orchestre le renouveau économique de l’Arménie, en particulier de sa capitale, Erevan (1,2 million d’habitants; le tiers de la population nationale). Le visage de la capitale change donc très rapidement. Imaginez, le produit intérieur brut du pays augmente d’environ 10% par an alors que l’activité économique se déroule surtout à Erevan. La population en général demeure pauvre, même si ce n’est guère évident, car les Arméniens soignent beaucoup leur apparence.

Erevan rayonne d’une vie nocturne grouillante et spectaculaire, presque indescriptible. Les artères du joli centre-ville, d’allure européenne, sont envahies par des flots de fêtards joyeux. On mange et on boit aux terrasses dans une atmosphère méditerranéenne qui a un je-ne-sais-quoi de plus exotique qu’ailleurs, car après tout on est ici en Orient! Le climat est de type continental sec: brûlant l’été et frigorifique l’hiver. L’idéal est de se rendre en Arménie au printemps ou à l’automne.

Cependant, le pays ne convient pas à tout le monde. Il vit un conflit frontalier armé avec l’Azerbaïdjan à propos de la région du Karabagh. L’Arménie est aussi située dans une zone sismique et on se souvient du tremblement de terre meurtrier de 1989. Néanmoins, on se sent ici en sécurité. Le plus grand danger encouru semble être celui de se faire renverser par une voiture, car les automobilistes ne laissent aucune chance aux piétons.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’Arménie est une destination qui permet d’ouvrir grand les yeux sur un autre mode de vie de notre petite planète, au-delà des sentiers battus. À l’heure du rouleau compresseur de la mondialisation, vivement le dépaysement!

Renseignements

• Hôtel Marriott Armenia Yerevan: marriott.com
• Tatian’s Travel: tatianstravel.com & discoverarmenia.am
• Achat en ligne d’artisanat arménien de qualité: madeinarmeniadirect.com
• Armenia Tourism Development Agency: armeniainfo.am

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur