L’Alliance française passe à la vitesse supérieure

Partagez
Tweetez
Envoyez

Déjà le premier centre culturel francophone à Toronto grâce à la programmation d’une cinquantaine de spectacles, conférences et activités diverses encore cette l’année, l’Alliance française de Toronto est en bonne voie de devenir un des phares culturels de la Ville-Reine, tous publics ou langues confondus.

Les travaux progressent dans les délais, au campus principal de l’avenue Spadina, juste au nord de Bloor, pour doter l’AFT d’une salle de spectacles professionnels de 140 places qui, dès le printemps prochain, attirera divers publics: francophones, francophiles, étudiants et autres.

«On prévoit qu’elle sera utilisée presque tous les jours», indique le directeur artistique Dominique Denis, donc pas seulement pour des activités de l’Alliance elle-même.

La Fondation Trillium a contribué à la construction de la salle à hauteur de 500 000$, mais une campagne «J’ai ma place à l’Alliance» invite individus et institutions à participer au financement qui comblera les autres besoins:
40 000$ pour les fauteuils, 37 000$ pour l’éclairage et les effets spéciaux, 90 000$ pour les systèmes de son, 17 000$ pour les rideaux, 70 000$ pour un projecteur et un écran de cinéma…

Nouveau directeur

L’expansion de l’AFT touche aussi sa mission première, l’enseignement du français, puisque huit nouvelles salles de cours «ultra-modernes» sont inaugurées cette semaine au campus Spadina.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De plus, l’Alliance ouvre bientôt un cinquième campus à Oakville, qui s’ajoute à son réseau de Mississauga, Markham, North York et Toronto.

C’est ce qu’a annoncé mardi dernier le nouveau directeur de l’AFT, Thierry Lasserre, lors du lancement de la saison culturelle 2013-2014, en présence de nombreux partenaires de l’AFT.

M. Lasserre est le troisième directeur en trois ans, son prédécesseur Frédéric Le Theuff étant décédé subitement l’an dernier, après avoir remplacé Patrick Riba qui était resté à Toronto encore moins longtemps.

Au cours de ces mois houleux, c’est la directrice adjointe Frida Dyshniku et les chefs de service qui ont tenu le fort. Le président du conseil d’administration, Gordon McIvor, qui s’est beaucoup impliqué lui aussi dans la gestion quotidienne de l’AFT, contrairement à ce qui était prévu, leur a rendu un vibrant hommage.

M. Lasserre a indiqué à un conseil d’administration visiblement soulagé qu’il aimerait bien rester en poste cinq ans, le maximum prévu.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

L’AFT est une corporation canadienne membre du réseau français centenaire qui lui fournit son directeur. Selon M. Lasserre, qui connaît déjà bien l’Amérique du Nord puisqu’il a été en poste à New York, l’Alliance de Toronto a la réputation d’être celle qui accorde la plus grande importance à la diffusion des arts et de la culture. C’est aussi la seule à oeuvrer dans un pays où le français est une langue officielle.

Programmation

La saison culturelle de l’AFT démarrait officiellement le 18 septembre avec l’ouverture de l’exposition métisse au Musée du textile, dont la venue à Toronto a été facilitée par l’AFT.

Le premier spectacle dans les locaux mêmes de l’Alliance, à la galerie Pierre Léon, a lieu le vendredi 4 octobre: un concert de jazz de Ron Davis (piano) et Mike Downes (contrebasse).

L’AFT a divisé sa programmation en six «cycles» de concerts, expositions, théâtre et contes, rencontres, jeunesse et «Pour le fun». Cette dernière série d’activités comprend une dégustation de champagne, un «party de cuisine», un bal masqué de la Nouvelle-Orléans…

Au Conservatoire royal de musique, on présentera deux nouvelles soirées «Chansongs», où des artistes francos et anglos se produisent et interagissent ensemble et avec le public. Anique Granger, Fransaskoise établie à Montréal, et Émilie Clepper, Texane qui vit maintenant elle aussi à Montréal, partageront la scène le 1er novembre, tandis que le 28 février, c’est la chanteuse de jazz torontoise Sienna Dahlen qui côtoiera l’Acadienne Marie-Jo Thério.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le cycle «Théâtre et contes» débute le 30 octobre avec la conteuse québécoise Nadine Walsh qui remonte le temps jusqu’au Manitou qui a créé le monde. En janvier, le théâtre La Tangente mettra en lecture Les muses orphelines de Michel-Marc Bouchard.

L’AFT organise le 22 novembre un débat sur le français dans la réalité sociale du 21e siècle avec Gisèle Quenneville (TFO), Christian Marjollet (Université York) et Danielle Turcotte (Office québécois de la langue française).

La Société d’histoire de Toronto y tiendra aussi ses conférences.

Merci Pierre Léon

La présentation de la nouvelle saison culturelle a pris fin sur un hommage à l’écrivain Pierre Léon, décédé quelques jours plus tôt, dont la «présence au quotidien, la générosité et les actions ont transformé en profondeur l’Alliance française». Pierre Léon avait en effet financé la rénovation de la galerie, la première étape de l’expansion majeure qui a été décidée suite, justement, aux succès des activités organisées dans la galerie.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur