L’Alliance française fête Pierre Léon

Partagez
Tweetez
Envoyez

Depuis qu’elle est installée rue Spadina, l’Alliance française de Toronto éprouvait des difficultés à rassembler un public de plus de 60 personnes. La principale fautive trônait en plein centre de la salle de réception. Une cheminée massive qui coupait la pièce en deux et rendait quasi-impossible le passage d’un côté à l’autre de la salle si il y avait trop de monde. S’en est fini pour elle, et quoi qu’en pense le Père Noël, cette nouvelle configuration semble ravir autant le public que la direction de l’Alliance française.

C’est en présence de deux anciens directeurs de l’Alliance française entourée de la direction actuelle qu’a eu lieu la soirée d’hommage à Pierre Léon, auteur, professeur de linguistique et collaborateur de L’Express. L’extraction de la cheminée a été rendue possible grâce à l’appui financier, à hauteur de 30 000 $, de Pierre Léon.

L’hommage organisé vendredi 24 octobre à l’Alliance française visait donc à remercier ce bienfaiteur pour la communauté francophone, qui de par son geste permet à l’association de prendre un nouveau départ.

Pierre Léon, qui a lancé les soirées des jeudis littéraires à l’Alliance française, avait subi les conséquences du succès de ces rencontres puisque parfois la salle s’avérait trop petite pour accueillir tout le public.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la petite histoire, Pierre Léon déjeunait avec Jean-Claude Duthion lorsqu’il a émis l’idée «d’enlever la cheminée». La direction de l’Alliance française avait déjà songé à cette possibilité mais les financements manquaient.
Toujours optimiste le professeur de linguistique a proposé de venir régulièrement, à plusieurs, afin de démonter pierre par pierre la cheminée mais cette solution se serait avérée compliquée puisque finalement 50 tonnes de gravas ont été extraits du sous-sol au plafond lors des travaux.

Lors de la soirée d’hommage, suite au remerciements du directeur Jean-Claude Duthion, et du président James Doak de l’Alliance Française appuyés par ceux de plusieurs membres de la communauté française et francophone, une plaque a été dévoilée. Dorénavant, la salle de réception portera le nom de Galerie Pierre Léon. Ému par cet hommage, l’auteur et poète y est allé de son petit conte, de Noël forcément, n’oubliez pas qu’il est question de cheminée!

La nouvelle galerie peut accueillir plus de 100 personnes dorénavant, comme pour la première du cabaret chanson de septembre et le président James Doak voit en cela un marge de progression pour l’Alliance Française: «C’est une nouvelle ère qui s’ouvre, une réelle étape vers l’expansion. Pierre Léon a fait ici un beau geste, tout le monde est enchanté et gagnant.»

Pierre Léon commente quant à lui la possibilité d’enlever, à plusieurs, l’ensemble de la cheminée: «Finalement on a confié l’affaire à des maçons. Parfois un maçon vaut mieux que dix intellectuels!»

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur