La réalité de nos jeunes les Zinspire

Cinq créations torontoises sur la scène du TfT

Partagez
Tweetez
Envoyez

Après avoir participé avec succès à l’envol des Zurbains, qui impliquaient des jeunes de Montréal, Ottawa et Toronto, le Théâtre français de Toronto lance cette année la première édition des Zinspirés, un spectacle mis en scène par Pierre Simpson à partir de cinq contes écrits exclusivement par de jeunes francophones de Toronto.

Le concours Les Zinspirés a été lancé à l’automne 2011, et toutes les écoles qui ont émis le souhait de participer ont reçu la visite d’un comédien professionnel. En tout, neuf écoles torontoises se sont lancées dans l’aventure et plus de 180 élèves ont reçu la visite d’un comédien.

«En février 2012, on a invité neuf jeunes pour les aider à réécrire leurs textes et en avril-mai, on a fait une deuxième semaine de réécriture avec d’autres jeunes», explique le metteur en scène Pierre Simpson, qui signe ici sa première véritable mise en scène solo.

Choix difficile

Un peu moins de vingt élèves ont vu leurs textes sélectionnés, et le metteur en scène souligne que le choix a été très difficile. «Beaucoup de contes étaient très forts après la réécriture. On voulait aussi équilibrer les écoles.»

Quand il lit ou écoute les contes, Pierre Simpson évalue la qualité du texte, mais aussi la qualité scénique de la pièce. «J’imagine ce que ça va rendre», dit-il.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Finalement, cinq contes ont été choisis pour faire partie du spectacle final. «Ces cinq textes nous permettaient la plus grande latitude», indique Pierre Simpson, qui avait déjà participé aux Zurbains en tant que comédien.

Je déteste l’écriture de Sally Dorizan (Étienne-Brûlé), Le silence de ma mère de Clara Kehl (Collège français), Je suis enceinte à cause de Facebook de Stéphanie Grandeur, (Étienne-Brûlé), Un long chemin vers le bas de Paul Bardea (Upper Canada College) et Poulet, Popcorn, Zombies et Hélicoptères de Julien Mandell (Étienne-Brûlé) sont les cinq contes sélectionnés pour composer le spectacle des Zinspirés.

En novembre dernier, les cinq auteurs se sont rencontrés pour une semaine de répétition avec des comédiens.

De comédien à metteur en scène

Dans le nouveau défi que constituait la mise en scène pour Pierre Simpson, il a été bien aidé par Guy Mignault, le directeur artistique du TfT, qui a su se rendre rassurant et encourageant envers le comédien que vous avez certainement déjà vu dans le rôle du «con» François Pignon par exemple.

Cette nouvelle aventure a réservé des surprises à Pierre Simpson, comme la nécessité de gérer tous les paramètres et non plus uniquement son texte.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«En tant que comédien, c’est plus ton personnage, ton texte. Là il faut s’inquiéter de tout le monde tout le temps!», s’amuse-t-il.

Roman graphique

Du côté de la mise en scène et des décors, Pierre s’est inspiré du roman graphique et des bandes dessinées pour adultes.

«C’est un univers plus grand que nature, mais toujours clairement dans la modernité.»

Le tout se présentera sous la forme d’un spectacle où s’enchaîneront les cinq contes. Le public découvrira les personnages au fur et à mesure de l’histoire et les retrouvera à différentes étapes du spectacle.

Pour ce premier exercice solo du TfT, Pierre Simpson a été très surpris de la qualité des textes présentés par les jeunes francophones.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«On est vraiment surpris par la qualité scénique de leurs pièces, par l’humour, mais aussi la tragédie. On est aussi surpris par leur intelligence au moment de retravailler les contes. Certains pouvaient écrire trois pages de textes en une journée!»

Renseignements:
Les Zinspirés, le 13 février 2013 à 19 h pour le grand public, au Berkeley Street Theatre, 26 rue Berkeley, salle Upstairs. Billetterie: www.theatrefrancais.com

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur