La province traitera avec le maire adjoint

Partagez
Tweetez
Envoyez

La ministre ontarienne des Affaires municipales, Linda Jeffrey, considérera désormais le maire adjoint, et non Rob Ford, comme l’interlocuteur de la Ville Reine lors de discussions municipales-provinciales.

Mme Jeffrey explique que c’est ce qui découle de la décision, lundi, du conseil municipal de dépouiller le maire Ford de l’essentiel de son budget et de ses pouvoirs pour les accorder au maire adjoint Norm Kelly.

La question est particulièrement importante alors que la province projette d’investir des centaines de millions de dollars dans l’expansion des transports publics à Toronto.

Par ailleurs, la ministre Jeffrey croit que le vote sans précédent de lundi n’enfreint pas la loi provinciale sur la Cité de Toronto. Le maire Ford et son frère, le conseiller municipal Doug Ford, ont menacé de contester la décision du conseil devant les tribunaux, la qualifiant de «coup d’État».

Exécutif

Pour sa part, le maire adjoint a présenté mardi son nouveau personnel, qui inclut l’ancien chef du personnel de Rob Ford, Earl Provost, ainsi que plusieurs de ses conseillers comme Sunny Petrujkic et Sheila Paxton. Les serrures de leurs bureaux ont par ailleurs été changées.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

De son côté, le ministre fédéral de l’Emploi, Jason Kenney, pense que le maire devrait démissionner, parce qu’il a «déshonoré la mairie et sa ville». Ce serait désormais la position du gouvernement de Stephen Harper, à l’exception possible du ministre des Finances, Jim Flaherty, un ami de longue date de la famille Ford.

Sur la scène provinciale, les Conservateurs prennent eux aussi leurs distances de Rob Ford, le chef Tim Hudak se disant prêt à considérer une résolution que le gouvernement libéral pourrait présenter pour le destituer de son poste. L’ancien maire adjoint, Doug Holyday, nouvellement élu à Queen’s Park sous la bannière conservatrice, reste toutefois opposé à une telle intervention de la province.

D’autres révélations gênantes?

Les médias seront de retour devant les tribunaux, mercredi, pour réclamer que d’autres documents d’enquête policière censurés soient rendues publiques.

Parmi ces documents qui ont trait à l’arrestation, le mois dernier, d’un ami et chauffeur occasionnel du maire pour trafic de drogue et extorsion, on trouve une vingtaine de pages sur des conversations téléphoniques enregistrées par la police à l’insu de l’accusé, Alessandro Lisi.

Dans d’autres documents judiciaires dévoilés le mois dernier, la police racontait avoir observé une série de rencontres suspectes entre les deux hommes. 

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Selon les détails de mandats de perquisition obtenus mardi par les médias, dont Radio-Canada, la fameuse vidéo dans laquelle on voit le maire en train de fumer ce qui semble être du crack a été tournée, selon la police, en février dernier, ce qui contredit une déclaration de M. Ford.

Ce dernier a en effet admis qu’il avait déjà fumé du crack, mais il y a un an.

Les allégations contenues dans les documents de la police n’ont pas été prouvées devant les tribunaux. 

Selon la police, l’accusé, Alessandro Lisi, aurait communiqué à plusieurs reprises avec l’auteur de la vidéo pour le menacer de conséquences graves s’il ne la lui vendait pas. Ce dernier n’a toutefois pas été en mesure d’acheter l’enregistrement avant que des médias commencent à en rapporter le contenu, en mai dernier.

La police a pu récupérer la vidéo, qui avait été effacée, sur le disque dur d’un ordinateur saisi lors d’une opération antidrogue.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Émission annulée

Par ailleurs, la chaîne Sun TV a annulé la nouvelle émission du maire Rob Ford et de son frère, le conseiller municipal Doug Ford, après seulement un épisode lundi dernier.

L’émission Ford Nation a fracassé un record d’écoute pour la chaîne, attirant 155 000 téléspectateurs. Mais le vice-président de Sun News, Kory Teneycke, explique que l’épisode a été particulièrement coûteux à réaliser, nécessitant cinq heures de tournage et huit heures de montage pour 60 minutes en ondes.

La station Newstalk1010 avait annulé l’émission hebdomadaire de radio des frères Ford plus tôt ce mois-ci, citant une décision prise d’un commun accord.

* * *
À lire aussi dans le FORUM de L’Express: Destituez Rob Ford

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur