Julia Nemfield a peut-être trouvé votre parapluie

Première exposition solo

Julia Nemfield
Julia Nemfield lors du vernissage de son exposition à l'Alliance française de Toronto.
Partagez
Tweetez
Envoyez

Vous avez perdu vos lunettes ou votre casquette? Pas de panique! Il y a de bonnes chances qu’ils soient exposés aux murs de la galerie Pierre Léon de l’Alliance française, et ce jusqu’au 31 mai. Après Landscapes et Heist en collaboration avec plusieurs artistes, Julia Nemfield saute le pas et lance sa première exposition seule, Lost and Found, composée «d’objets trouvés».

La jeune étudiante en Beaux-Arts à l’Université Ryerson voulait analyser «la manière dont nous tenons aux choses et les objets en particulier».

Pour cela, elle a documenté non moins de 364 objets originaires de sept différents points «d’objets trouvés»: la Leaside United Church, la TTC, le Northern Karate Club, le Reesor Farm Marker, le Markham District High School et l’Université Ryerson.

Julia Nemfield (3 sur 3)
Chaque objet a été trié religieusement.

Trouvés et classés

Ses petites trouvailles lui ont permis de composer le cœur de son exposition. Julia les a étudiées minutieusement et catégorisées en différentes sections.

«Je trouvais ça intéressant de savoir que ces objets, pour lesquels je n’ai aucune affinité particulière, ont été chéris puis perdus par leur propriétaire, pour ensuite remonter jusqu’à moi», explique-t-elle sur sa démarche artistique.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Ainsi, chaque bibelot a été photographié de manière rapprochée en macro sur fond blanc. Ils sont accolés les uns aux autres selon leur famille, à la manière de photos de mode pour glorifier ces objets qui sont depuis longtemps désuets.

Autoportraits

L’inanimé n’est pas le seul à tapisser les murs de la galerie, Julia Nemfield elle-même y figure, soulevant un contraste intéressant. De photographe, elle se met ici en scène en tant que propriétaire de cette foule d’objets perdus.

«L’humain était un peu le grand absent des photos, j’ai donc voulu y remédier à ma manière», justifie l’artiste.

Lost and Found a pris en tout et pour tout huit mois de réflexion, de photographie, et de montage. Julia compte pour l’instant terminer son pemier cycle universitaire, puis ensuite partir voyager afin de découvrir le monde. Qui sait, peut-être y trouvera-t-elle d’autres objets à encenser.

Julia Nemfield (1 sur 3)
Ici Julia Nemfield s’est mise en scène dans une station de métro.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur