Intérêt grandissant vis-à-vis du français

Partagez
Tweetez
Envoyez

La majorité des Canadiens bilingues nés ici, sont originaires du Québec et du Nouveau-Brunswick, ou vivent dans les communautés francophones hors Québec à travers le pays. Qu’en est-il de l’Ontario?

Durant les années 70, malgré les efforts du gouvernement Trudeau tendant à valoriser le bilinguisme, on entendait souvent dire que l’anglais était LA langue prioritaire à travers le monde… Avec l’anglais, on peut travailler et voyager partout disait-on…Pendant que le français, au Canada, subissait le triste sort d’une langue minoritaire. Mais la vie, c’est le changement!

Depuis lors, les relations Ontario-Québec se sont renforcées et devenues essentielles au développement durable et respectif de ces deux provinces, où vit la majorité de la population canadienne.

L’intérêt grandissant vis-à-vis du français dans le Grand Toronto, se fait ressentir de plus en plus auprès des secteurs des affaires, de l’éducation, des arts, de la santé, pour n’en citer que quelques-uns. Même vivre et travailler en français au centre-ville de Toronto, c’est possible! Rendez vous à l’angle de College et Yonge…

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les portes canadiennes sont grandes ouvertes aux nouveaux arrivants issus de pays francophones, qui s’installent nombreux en Ontario, et contribuent à rehausser la démographie franco-ontarienne d’aujourd’hui.

La nouvelle définition plus inclusive des francophones en Ontario, perçue comme un signe d’ouverture à l’endroit du français, ne fera que contribuer au rayonnement de la communauté francophone de la province. Sans oublier l’apport du récent poste de commissaire aux services en français de l’Ontario. Ce n’est qu’une question de temps! Déjà 26 villes ontariennes sont désignées bilingues.

Nombre de parents anglophones et nouveaux arrivants non francophones décident d’envoyer leurs enfants dans les écoles d’immersion, devenues de plus en plus populaires dans la région de la Ville-Reine.

Au cours des deux dernières décennies, la francophonie s’est hissée au rang des partenaires internationaux respectés. En outre, le fait que le Canada soit un pays bilingue, est certes un atout indéniable dans le cadre de sa participation aux initiatives du G20.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur