Inauguration du Centre de la Francophonie des Amériques à Québec

L'Express au XIIe Sommet de la Francophonie

Partagez
Tweetez
Envoyez

Le Centre de la Francophonie des Amériques a ouvert ses portes au public le dimanche 19 octobre dernier à Québec. Le Centre vise à rassembler les francophones et francophiles des Amériques en contribuant à la promotion et à la mise en valeur d’une francophonie porteuse d’avenir pour la langue française dans le contexte de la diversité culturelle.

Le Centre de la Francophonie des Amériques, sis au 2 côte de la Fabrique, partage avec le Musée de l’Amérique Française le bâtiment historique du Séminaire de Québec construit en 1838.

«La France, considérant le rôle historique qu’elle a joué dans la fondation de la ville de Québec ainsi que la fraternité qui lie les peuples français et québécois, a tenu à participer au projet de création du Centre de la Francophonie des Amériques par le don architectural des espaces destinés au public.»

C’est ce qu’a déclaré le président français Nicolas Sarkozy à cette occasion.

«Elle (la France) souhaite ainsi laisser une empreinte de son attachement au Québec et à la nation québécoise afin de faire vivre et rayonner la langue française dans les Amériques.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«La France apportera le soutien du réseau français, celui des Alliances Françaises, celui des départements d’études françaises des Universités au Centre de la
 Francophonie des Amériques car ce sont toutes les forces vives de la francophonie que celui-ci doit avoir pour mission de regrouper, d’animer et de renforcer.»

«Le Centre de la Francophonie des Amériques est né. À nous maintenant, Québécois, Français et francophones des Amériques, de la faire vivre, de le faire grandir, de lui permettre d’être le fleuron de notre coopération et l’instrument privilégié de la mission que nous menons ensemble au service de la langue française.»

Pour sa part, Claire Simard, directrice générale du complexe muséal du Musée de la civilisation et membre du Conseil d’Administration du Centre de la Francophonie des Amériques, explique que «l’implantation du Centre en ces lieux – où est née la première université francophone sur le continent et où sont conservés des archives et des objets témoins de notre culture et de notre quête d’identité – est un gage éminent de continuité modulée de rencontres entre la mémoire et la modernité.»

Le Musée de l’Amérique française est l’un des tout premiers musées créés au pays. En 1995, il a intégré le complexe muséal du Musée de la civilisation.

L’aménagement des espaces du Centre de la Francophonie des Amériques, une réalisation conjointe du ministère de la Culture et de la communication et du ministère des Affaires étrangères et européennes, a été porté par Ubifrance et inauguré à Québec le 18 octobre dernier.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Le projet est résolument contemporain. Dès que l’on franchit l’entrée du bâtiment historique, on se retrouve plongé dans la Francophonie des Amériques du XXIe siècle par le biais d’installations multimédias interactives, de cartes géographiques, d’extraits d’oeuvres littéraires francophones. L’aménagement des espaces offre trois étages d’exploration: un lieu d’exposition au sous-sol, l’espace d’accueil des visiteurs au rez-de-chaussée, un lieu polyvalent de projection, d’exposition et de conférences au premier niveau. M. Michel Robitaille est président-directeur général du nouveau Centre de la Francophonie des Amériques.

L’inauguration du Centre de la Francophonie des Amériques a coïncidé avec le XIIe Sommet des Chefs d’États et de gouvernements de la Francophonie qui se déroulait à Québec du 17 au 19 octobre.

L’Organisation internationale de la Francophonie (OIF) regroupe 68 États et gouvernements qui la composent, soit 55 pays membres et 13 observateurs. Ils représentent le tiers des États membres des Nations Unies. Abdou Diouf, ancien Président du Sénégal, est le Secrétaire général de la Francophonie depuis 2002. Clément Duhaime, ancien Délégué général du Québec en France, est l’Administrateur de l’OIF depuis janvier 2006.

L’OIF a pour objectif de contribuer à améliorer le niveau de vie de ses populations en les aidant à devenir les acteurs de leur propre développement.

Elle apporte à ses États membres un appui dans l’élaboration ou la consolidation de leurs politiques et mène des actions de politique internationale et de coopération multilatérale, conformément aux quatre missions tracées par le Sommet de la Francophonie: promouvoir la langue française et la diversité culturelle et linguistique, promouvoir la paix, la démocratie et les droits de la personne, appuyer l’éducation, la formation, l’enseignement supérieur et la recherche, développer la coopération au service du développement durable.

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Les opérateurs directs des Sommets de la Francophonie sont l’Agence universitaire de la Francophonie (AUF). Fondée à Montréal en 1961, l’AUF est une association regroupant 692 établissements d’enseignement supérieur et de recherce membres dans 81 pays. TV5MONDE, première chaîne de télévision mondiale de langue française diffusée 24 heures sur 24 auprès de 180 millions de foyers sur les cinq continents. L’Association internationale des maires francophones (AIMF), un forum d’élus locaux francophones qui réunit 176 villes et 15 associations de villes issues de 46 pays. L’Université Senghor d’Alexandrie qui a pour vocation d’être une Université francophone internationale de 3e cycle à finalité professionnelle, au service du développement africain.

L’OIF dispose de plusieurs sites Internet spécialisés qui s’inscrivent dans ses champs d’intervention. Site Internet principal: www.francophonie.org

Pour plus de renseignements concernant le Centre de la Francophonie des Amériques,consultez le site Internet: www.mcq.org

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur