Hausse de 40% de votre facture de gaz?

Partagez
Tweetez
Envoyez

Les clients d’Enbridge en Ontario devront payer en moyenne une trentaine de dollars de plus par mois à partir du 1er avril, selon la hausse des tarifs proposée par la compagnie.

La Commission de l’énergie de l’Ontario doit maintenant trancher.

La compagnie Enbridge explique, qu’à cause des longues périodes froides cet hiver, elle a épuisé ses réserves et a été obligée d’acheter plus de gaz naturel qu’à l’habitude, et ce, à un prix beaucoup plus élevé, compte tenu de la forte demande en Amérique du Nord.

«Un consommateur qui utilise 3000 mètres cubes de gaz par an [qui paierait normalement 1000 $ par année] verra sa facture augmenter de 400$», admet Jamie Leblanc d’Enbridge, qui affirme que l’hiver a été 20% plus froid que le précédent.

Le restaurateur torontois Johnny Nadler affirme qu’il pourrait être forcé de mettre à pied des employés, si la hausse des tarifs proposée par Enbridge est entérinée. Il qualifie cette hausse «d’absurde».

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

«Quand le prix du porc augmente», image-t-il, «on ne fait pas payer 3$ de plus à nos clients pour leur plat. Ils ne reviendraient pas.»

Enbridge répond qu’il ne fait aucun profit sur le prix du gaz naturel. «Vous payez ce que nous payons», indique la compagnie à ses clients. Enbridge facture plutôt des frais fixes chaque mois à ses abandonnés pour financer son réseau. 

L’ancien député libéral fédéral Dan McTeague, qui est maintenant analyste du marché, ne voit pas de répit pour les abonnés à l’horizon. «[Les prix élevés] vont perdurer durant tout l’été et l’hiver prochain, alors que les producteurs de gaz naturel s’efforcent de regarnir leurs stocks.»

Enbridge ne pense pas que les prix vont demeurer élevés à «long terme». Les tarifs en Ontario sont passés en revue chaque trois mois.

M. McTeague souligne que les gouvernements vont empocher gros grâce aux recettes de la taxe de vente harmonisée (TVH) qui est imposée sur les factures de gaz. «Selon mes estimations», dit-il, «Ottawa aura touché un demi-milliard de dollars de plus sur le dos des Canadiens qui essaient de se garder au chaud. C’est épouvantable.»

l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

D’autres distributeurs de gaz naturel au pays prévoient aussi des hausses de tarif.

Par exemple, Union Gas, qui a des clients dans le sud, le nord et l’est de l’Ontario, réclame des augmentations de 190$ à 200$ par année, selon les régions.

Les prix du propane sont aussi à la hausse au Québec et en Ontario, en raison d’une pénurie. Ottawa a demandé au Bureau de la concurrence et à l’Office national de l’énergie d’enquêter. Ces derniers ont attribué la situation entre autres à l’hiver très froid.

Partagez
Tweetez
Envoyez
l-express.ca remercie ses partenaires. En devenir.

Pour la meilleur expérience sur ce site, veuillez activer Javascript dans votre navigateur